Sélection de spectacles et expositions à Lyon – 7ème année
N°22 – Eté 2015 – Mai – Juin – Juillet

THEÂTRE

Mai

Le triomphe de l’Amour
De Marivaux. Mise en scène Michel Raskine. Pièce au répertoire et avec les comédiens de la troupe du TNP. Co-production. Un conte cruel et une fable politique tout à la fois. Eclatants portrait de jeunes femmes. Avec d’authentiques personnages de comédie. Subterfuges et complications. TNP du 22 avril au 7 mai.

Calfan ET FEG320Acapulco Madame
, partira, partira pas ?
Un inconnu l’appelle. Une erreur, un malentendu. « Rendez-vous à l’aéroport, lundi à 18h15 pour Acapulco… J’ai les billets ». Elle n’a qu’à préparer sa valise. Et si elle en profitait pour partir, pour enfin « exister » ? Une famille sans histoire. Jérôme, F.E. Gendron, bel homme et (trop) sûr de lui. Nat son épouse, mère au foyer heureuse, est incarnée par Nicole Calfan, belle et distinguée. Sa famille l’adore, mais ne la voit plus. Son mari un peu macho, la prend pour un « meuble ». « Tache de ne plus me considérer comme une sous développée » s’exclame-t-elle ! Eric Boucher, le prof, est impayable dans le rôle de Thomas ! Laurence Pierre, la soeur ramène tout à la psychologie, avec aplomb. Mais eux aussi la négligent. Seul le fils, Edgar Klimt, semble la comprendre. Partira, partira pas ? Toute la pièce repose sur cette incertitude. La pièce d’Yves Jamiaque est sensible, drôle, toute en nuances et en finesse. La mise en scène de Jean-Luc Moreau donne le ton juste. Une fort agréable soirée. JPD. Photo Nicole Calfan et Eric Gendron. © DR. Théâtre Tête d’Or du 26 avril au 5 juin

 

RequiemL320 DRRequiem
De Hanokh Levin. Mise en scène Cécile Backnes. La prose jubilatoire de cet auteur israélien dans une pièce issue de son recueil théâtral « Pièces Mortelles ». Requiem est inspiré de trois nouvelles de Tchekov. personnages humbles. frontière si mince entre vie et mort. Photo © DR. Théâtre des Célestins du 5 au 9 mai.

 

Mai, juin, juillet de Denis GuénounMise en scène Christian Schiaretti

 Mai, juin, juillet
Cette pièce, au répertoire du TNP, relate les événements qui ont secoué le théâre en France en 1968. L’évolution de nos sociétés et les mutations de l’idée de Révolution. J-L. Barrault et Jean Vilar ensemble réagissent. Réalisation Denis Guénoun et Christian Schiaretti. Photo © Michel Cavalca. TNP du 26 mai au 6 juin.

 

Jeanne d’Arc de Joseph Delteil 1920

La Jeanne de Delteil
Une pièce au répertoire du TNP. Delteil balaie d’un seul mouvement la question de l’existence de Jeanne d’Arc. Il nous emplit d’une certitude : elle vit. elle est devant nous… Mise en scène Christina Schiaretti et Juliette Rizoud. Photo © Christian Ganet. TNP du 27 avril au 7 mai.

 

Dispersion240Durnara MeasDispersion / Ashes to Ashes Un huis clos intenseDe Harold Pinter. Mise en scène Gérard Desarthe. Dispersion (Ashes to Ashes, titre original en anglais) est une pièce rare. Un couple chez lui. Un décor contemporain. Un salon tout blanc. Un fauteuil, un canapé, une table basse, deux lampes basses globes blanc. Carole Bouquet est pieds nus, en jean, pull léger, à peine maquillée… Superbe. Gérard Desarthe habillé lui aussi relax. Par la magie d’effets d’ombres et de lumières très travaillés, le metteur en scène crée, pour chaque séquence, une ambiance de jour et de nuit différente. Lui : il la questionne sur son passé. Elle répond à côté ou partiellement. Comme si elle refusait de revivre une période trop dure (l’Holocauste nazi). Des longs silences. Des non-dits. Des sous-entendus. Des mots simples qui en disent long. Carole Bouquet avec sa voix claire, son visage expressif et son sourire désarmant, incarne parfaitement une femme qui semble incapable d’échapper à ses souvenirs et à son destin. Un théâtre politique où tout est suggéré plutôt que montré et qui fait réfléchir. JPD. Photo © Dunnara Meas. Théâtre des Célestins du 12 au 24 mai.

Dans la solitude des champs de coton
Création. De Bernard-Marie Koltès. Conception, musique et mise en scène Roland Auzet. Deux actrices Anne Alvaro et Audrey Bonnet, splendides et singulières. deux femmes se font face et se confrontent. Théâtre des Célestins du 13 au 23 mai.

Appels entrants illimités
Jeune Public. Trois jeunes gens un peu étranges partagent le même appartement. Le Théâtre du Clou (Montréal / Québec ) nous emmène sur les rivages de l’adolescence. Une comédie baroque. Pièce nominée pour le Prix de la critique AQCT. TNG les 27 et 30 mai

Juin

Le Songe d’une nuit d’été
C’est un réel plaisir, après une année, de retrouver les Nuits de Fourvière. Le décor est immuable, les derniers rayons du soleil couchant illuminent les immeubles au delà du Rhône, la pénombre s’installe, puis la lune apparait par dessus la scène. L’Odéon est le lieu idéal pour le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Sur la scène deux longues rangées latérales de portants avec tous les costumes de scène. Un coin musique avec des percussions et une contrebasse. Les acteurs arrivent l’un après l’autre, et se changent sur scène. Leurs costumes sont un mélange indéfinissable mi-ancien, mi-actuel. L’Actors Gang est l’une des troupes les plus originales des Etats Unis. Tim Robbins, le metteur en scène revisite les grands classiques de façon très irrévérencieuse, comique et délirante, façon commedia dell’arte.
La scène se passe à Athènes et dans la forêt voisine. Tout de suite le ton est donné. Ils nous entrainent dans un monde surréel où se mêlent fées, sortilèges, incantations, des amants sous l’emprise de la magie. Un monde sens dessus dessous. Les acteurs chantent, dansent, font des pirouettes, des pantomimes, ils savent tout faire ! Shakespeare excelle à exprimer les contrecoups que les personnages exercent les uns sur les autres. Les mots rugueux et crus, déclamés avec fougue, alternent avec les belles envolées poétiques. Tout le texte original est là en anglais, à écouter et à lire en français sur le prompteur. Mais c’est peut-être un peu long quand il s’agit de demander au spectateurs, non anglophones, une attention de deux heures quarante. Malgré tout cela reste un très agréable divertissement et dans un lieu magique ! JPD.

Au cours d’une brève allocution le maire de Lyon, Gérard Collomb a rappelé la chance que nous avions d’avoir ce grand et long festival. En 1946 Edouard Herriot, visionnaire, avait après remise en état des lieux, lancé uns timide semaine de spectacles. Puis sous l’impulsion du Conseil général du Rhône et de J-J Pignard et de son directeur actuel Dominique Delorme, le festival est arrivé à son 70 ° anniversaire, plus ouvert et plus jeune que jamais.

Aux corps prochains
Sur une pensée de Spinoza. Une réalisation Denis Guénoun et Stanislas Roquette. « Nul ne sait ce que peut devenir un corps ». L’ambition est de transformer la question philosophique en action scénique. Pas cérébral, mais en bougeant, jouant et surprenant. TNP du 27 mai au 6 juin.

Calfan ET FEG320Acapulco Madame… Suite et fin.

Une comédie d’Yves Jamiaque. Mise en scène Jean-Luc Moreau. Avec Nicole Calfan, François-Eric Gendron et 4 autres comédiens. Une erreur, un inconnu propose à Nat de partir à Acapulco. il a son billet, il l’attendra le week-end prochain à Roissy Terminal A…
Photo Nicole Calfan et Eric Gendron. © DR.
Tête d’Or du 26 avril au 5 juin

Cartel / Michel Scweitzer
Théâtre et danse. Chorégraphe et metteur en scène Michel Scweitzer. Six danseurs. Ils dansent magnifiquement. Ils parlent, ils plaisantent, ils racontent et se racontent. Avec la voix d’une chanteuse d’opéra Dalila Khatir et un peloton de cyclistes pour l’énergie électrique ! Théatre de la Croix-Rousse du 2 au 6 juin.

Six pieds sur Terre
Jeune Public. Cirque et jeu de construction. A l’aide de 300 briques de bois, le collectif Compagnie Lapsus, redessine l’espace, invente des architectures précaires. Explosions, craquements, ponts et tours s’écroulent au bruit d’un hélicoptère. Voltiges aériennes. Jubilatoire ! TNG les 5 et 6 juin.

 

WAR SWEET WARWar sweet war
Un spectacle de Jean Lambert-Wild. avec deux actrices russes jumelles et deux acteurs français également jumeaux. L’espace partagé double lui aussi, représente deux fois la même réalité. Deux fois le même appartement superposé à lui même, dans deux temps distincts. Un songe, une sorte de tragédie moderne. Photo © DR. Théâtre des Célestins du 2 au 6 juin.

Pan-Pot
Théâtre, cirque. Ou modérément chantant. par le collectif Petit Travers, jeune compagnie lyonnaise. Auteurs, jongleurs et comédiens. Pan-Pot est un procédé qui permet de faire se déplacer une ou plusieurs sources sonores dans une salle… La balle peut alors être considérée comme le son même. Des perceptions musicales singulières surprenantes. Théatre de la Croix-Rousse du 9 au 13 juin.

BelgradeL320

 Belgrade
D’après Angélica Liddell. Mise en scène Thierry Jolivet. Avec le collectif La Meute. Avec cinq acteurs et deux musiciens. Belgrade, 2006. La Serbie à l’heure des funérailles de Slobodan Milosevic. Agnès reporter de guerre , s’enfonce dans les profondeurs de la ville anéantie et des sauts crasseux. Texte puissant sur un monde en perpétuelle affliction, poésie du désespoir et rage du témoignage. Photo © DR. Théâtre des Célestins du 9 au 13 juin.

Le Petit Prince
D’Antoine de Saint-Exupéry. Adaptation théâtrale et mise en scène Stéphane Pézerat. Le Petit Prince a fait le tour du monde. Le Petit Prince découvre les grandes personnes à travers des personnages burlesques comme le Vaniteux, le Buveur ou encore le Businessman. Théâtre Tête d’Or les 10 et 13 juin.

Les Nuits de Fourvière Théâtre

Le programme complet se trouve en page « Danse »

THÉÂTRE. Le songe d’une nuit d’été . William Shakespeare, Tim Robbins. Du 2 au 4 juin.

THÉÂTRE ÉQUESTRE. Zingaro. On achève bien les anges, élégies. Du 8 juin au 18 juillet.

THÉÂTRE. Les Femmes savantes. Molière, Macha Makeïeff. Du 12 au 16 juin.

THÉÂTRE. Toutaristophane. Serge Valletti. Le 22 juin.

THÉÂTRE. La Cerisaie . Tchekhov – Benedetti. du 23 au 25 juin.

COMÉDIE MUSICALE. Les parapluies de Cherbourg. Les 25 et 26 juin.

THÉÂTRE. La Mouette, Oncle Vania, Trois Soeurs. Le 27 juin.

THÉÂTRE. Trilogie du Revoir. Du 29 juin au 17 juillet.

THÉÂTRE. Figaro. Beaumarchais, Comp. Marius. Du 30 juin au 23 juillet.

THÉÂTRE. Madame Foresti. Du 6 au 12 juillet.

 


 Liens

* Théâtre des Célestins – Tél. 04 72 77 40 00 – www.celestins-lyon.org

* TNP Villeurbanne – 04 78 03 30 00 – www.tnp-villeurbanne.com

* Théâtre Tête d’Or – Accueil 04 78 62 96 73  – www.theatretetedor.com

* Théâtre de la Croix-Rousse. Place Joannes Ambre 69004 Lyon –  Tél. 04 72 07 49 49 – www.croix-rousse.com

* Radiant-Bellevue-Caluire – Tél. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Les Ateliers – Tél. 04 78 37 46 30  – www.theatrelesateliers-lyon.com

* Les Subsistances- www.les-subs.com

* TNG Théâtre Nouvelle Génération – www.tng-lyon.fr