DANSE

N° 42 – Printemps-Eté 2022 – Mars-Avril-Mai-Juin-Juillet

Maison de la Danse

Une nouvelle saison 2022-2023,
dense, tonique et variée

Tous les styles de danse classique, hip hop, contemporaine
Élégance, techniques virtuoses, esthétique, acrobates, clowns, performances, humour.
Toutes les musiques et rythmes, baroque, DJ, guitares acoustiques…

 

 

Les grandes compagnies
Angelin Preljocaj, Via Katlehong, Maguy Marin, Anna Teresa de Keersmaeker, Danza Contemporánea de Cuba, Slava’s Show, Malandain Ballet Biarritz, Hofesh Shchter, Akram Khan, Ballet du Capitole, Ballet BC,Gregory Maqoma / Ballet national de Lyon, etc.

 

 

Photos
Malandain Ballet Biarritz L’Oiseau de Feu © Olivier Houeix.
Danza Contemporánea de Cuba, Coil © Adolfo Izquierdo.
Ballet des Capitole de Toulouse © Capitole de Toulouse Droits réservés.
Akram Khan, Jungle Box March © Ambra Vernuccio.
Machine de Cirque © Gael Della Valle.

20 chorégraphes et compagnies inédit·e·s à la Maison de la Danse
Hip hop Games Exhibition, Gabriella Iacono & Grégory Grosjean, Ballet BC, Fanny de Chaillé,
Hélène Iratchet, Silvia Gribaudi, Flora Détraz, Machine de Cirque, Ambiguous Dance Company,
Alexander Vantournhout, Saïdo Lehlouh & Bouside Ait Atmane, Vimala Pons, Brigel Gjoka &
Rauf « RubbeLegz » Yasit (Neighbours), Marco da Silva Ferreira, Christopher Béranger, Jonathan
Pranlas-Descours, Lasseindra Ninja (Ballet de Marseille).

7 compagnies installées à Lyon et en Région Auvergne-Rhône-Alpes
Ballet de l’Opéra de Lyon, Maguy Marin, Collectif ÈS, Hélène Iratchet, Yuval Pick, Fanny de
Chaillé, Jeune Ballet du CNSMD de Lyon

9 rendez-vous gratuits C’est Extra
Journées En Famille, Soirée -30 ans, ateliers, conférence, classe ouverte…

36 compagnies nationales et internationales
139 représentations
– dont 9 représentations hors les murs – Les SUBS et Théâtre de la Croix-Rousse
– dont 18 représentations scolaires et 10 représentations En Famille
11 pays Afrique du Sud, Belgique, Canada, Cuba, Corée du sud, Espagne, France, Grande-Bretagne,
Italie, Russie, USA.

Le Pôle Européen de Création de la MDLD a co-produit 23 pièces en 2021-2022
En 2022-23, 18 compagnies* seront soutenues par le Pôle européen de création, dénomination attribuée à la Maison de la Danse par le ministère de la Culture en juin 2016. Ce pôle a pour ambition de mieux articuler des activités de recherche, de création, production, diffusion et médiation en travaillant à une collaboration renforcée avec les structures du territoire et les collectivités publiques en tissant des partenariats avec des institutions et des professionnels de l’espace européen. À l’échelle régionale, les partenaires privilégiés sont Les SUBS – lieu vivant d’expériences artistiques, le Théâtre de la Croix-Rousse et le Festival utoPistes. Sur le plan européen, il s’agit d’institutions comme le Théâtre de Liège, le Teatro Municipal do Porto, le Festival Grec à Barcelone, le Sadler’s Wells à Londres et le réseau EDN – European Dance network.
*Akram Khan, Alexander Vantournhout, Brigel Gjoka et Rauf «RubbeLegz» Yasit, Collectif ÈS, Collectif petit travers, Compagnie Dyptik, David Coria, Flora Détraz, François Chaignaud, Hélène Iratchet, Nach, Nawal Lagraa, Oona Doherty, première piste dans le cadre du Festival utoPistes 2023, Sidi Larbi Cherkaoui / Ballet du Grand Théâtre de Genève, Via Katlehong / Amala Dianor et Marco da Silva Ferreira, Yoann Bourgeois, Yuval Pick. En 2021-2022, le Pôle européen de création a co-produit 23 pièces dont 8 pour la Biennale de
la danse. La Maison de la Danse a accueilli 12 compagnies locales et nationales en résidence de
création.

Les Ateliers de la danse, un nouveau lieu et déjà un premier planning
Les Ateliers de la danse, espace de création et de diffusion, seront construits au sein du nouvel îlot, l’îlot Kennedy situé à quelques pas de la Maison de la Danse, rue Sarrazin dans le 8e arrondissement de Lyon. Cet îlot comprend le groupe scolaire JF Kennedy, un complexe sportif avec une piscine, un gymnase et des terrains de sports ainsi qu’un square réaménagé. Les Ateliers de la danse disposeront une salle de création de 450 places et 2 studios, l’un pouvant accueillir 110 personnes, l’autre 40 personnes. Budget prévisionnel : 18 M€
Les Ateliers de la danse seront également financés avec le concours de l’État (6,3M€)
Le concours de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et celui de la Métropole sont encore à l’étude.
. lancement du concours d’architecte pour les Ateliers : 12 octobre 2021
. pré-sélection des 3 équipes d’architectes : 21 janvier 2022.
. rendu du dossier des 3 candidats : 6 mai 2022
. jury de sélection : 1er juillet 2022
. choix final : fin septembre 2022
. début des travaux : mai 2024
. livraison prévue : fin 2025

 

Mars – Avril 2022

* Pierre Pontvianne / Russel Maliphant / Yuval Pick / Ballet de l’Opéra / Toboggan du 2 au 4 mars
Beats Poem. Pierre Pontvianne, chorégraphe travaille au sein de compagnies internationales. Il est artiste associé à l’Atelier de Paris /CDCN  de 2021 à 2024. Les onze danseurs vêtus de sombre, évoluent dans une lumière rouge tamisée. Leurs visages et leurs bras nus se détachent de l’obscurité et soulignent leurs mouvements. Un poème, en arabe, au son décalé, ajoute une note étrange à la pièce. Two Times Seven. Russel Maliphant, chorégraphe, formé à l’école du Royal Ballet de Londres a travaillé avec de nombreuses compagnies et des artistes renommés. et il a reçu de nombreux prix critiques. Plusieurs de ses pièces sont entrées au répertoire du Ballet de l’Opéra de Lyon. Avec Two Times Seven, Russel Maliphant va jusqu’au bout de la frontière de la danse et de la culture mouvante. Ils sont sept sur scène, éclairés par un halo de lumière carré, en forme de socle de statue. Et ils s’expriment avec talent et grâce, sans sortir de cet étroit espace, les pieds toujours rivés au sol. Une superbe et originale performance. There’s a Blue Bird in my Heart. Création et première de cette pièce. Yuval Pick, chorégraphe, nommé à la tête du CCN de Rillieux en 2011 a derrière lui un long parcours d’interprète, de pédagogue et de  chorégraphe. Il a été présenté dans des théâtres et festivals prestigieux en France et dans le monde. Les danseurs en tenues colorées, expriment avec justesse le dialogue entre la souffrance et la création. Le poème Charles Bukowsksi récité en anglais et la création sonore de Max Bruckert, aux intonations d’Asie Centrale, amplifient les vibrations des danseurs. Photo Two Times Seven  Russel Maliphant © Marc Domage.

* Festival Sens Dessus Dessous / Maison de la Danse du 1er au 12 mars
– Alan Lucien Oyen / Story, story, du 1er au 2 mars. Avec 7 interprètes.
– Youness Aboulakoul / Mille Miles / Les Subs les 2 et 3 mars. 5 interprètes
– Adi Boutrous / One More Thing / Les 4 et 5 mars. 4 interprètes
– Jan Martens / Sweat Baby Sweat / Le 8 mars. Duo . Photo © Klaartje Lambrechts
– Collectif A/R. Placement libre / du 11 au 12 mars. 2 danseurs
– Kaori Yoshi Oïda / Le Tambour de soie, un Nô moderne / Les 11 et 12 mars. 3 interprètes.

* Sydney Dance Company / ab (intra) / Maison de la Danse du 16 au 19 mars
Chorégraphie Rafael Bonachela. Après une tournée européenne à guichets fermés en 2019, la compagnie repart pour un rappel avec « ab (intra) ». Une pièce éclatante, électrisante et sincère. Beauté est virtuosité. Avec 17 interprètes.

* Golden Stage Tour / Ensemble(s) / Maison de la Danse du 23 au 26 mars
Deux compagnies Femme Fatale la pièce « Ensemble(s) » avec 3 danseurs. Et Mazlfreten présente « Ravelucid » un show spectaculaire, à l’ambiance du flow électrique du rappeur Vicelow, avec 10 danseurs.

Dominique Hervieu nommée directrice de la culture
du comité d’organisation des Jeux Olympiques 2024 de Paris
Dominique Hervieu, directrice artistique de la Biennale de la danse et de la Maison de la Danse depuis juillet 2011, a été nommée au poste de directrice de la culture du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Elle prend ses nouvelles fonctions le 1er mars 2022. Dominique Hervieu a toujours œuvré pour le développement et le rayonnement de la danse à Lyon, au travers de la Métropole de Lyon et au-delà des frontières. Lors de son pot d’adieu nous avons pu apprécier combien elle était appréciée à la fois par les artistes qui se sont produits à la Maison de la Danse et par ses collaborateurs. Nous lui souhaitons une belle réussite dans ses nouvelles fonctions.
Pierre Martinez assurera la direction par intérim de la Maison de la Danse et la co-direction de la Biennale de Lyon à partir du 1er mars 2022. Après un parcours en compagnie, Pierre Martinez a débuté sa carrière professionnelle au Festival d’Avignon, puis en tant que directeur de production au Gymnase-Jeu de Paume à Marseille et la Maison de la Culture d’Amiens. Il a été directeur de projets pour Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture et également directeur adjoint du Théâtre de Sartrouville. Il a assuré la transition de direction pour le Centre Chorégraphique National de Roubaix Nord-Pas-de Calais, du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers et plus récemment du Centre Chorégraphique National de La Rochelle et du Centre Chorégraphique National du Havre. Photo Dominique Hervieu © Blandine Soulage-Rocca.

* Gravity & Other Myths / Back Bone / Maison de la Danse du 29 mars au 6 avril
Hautes voltiges et prises de risques maximum !

Cirque. Back Bone, c’est la colonne vertébrale, et durant tout le spectacle ils la mettent à rude épreuve, avec de hautes et impressionnantes pyramides humaines, des portés athlétiques et gracieux, des main à main impressionnants, des contorsions, de la bascule, des sauts périlleux… Sur une scène nue, sans agrès. Ils sont rapides, agiles, toujours en l’air, et à un rythme effréné ! Ils se mettent en danger à tout instant avec une prise de risques maximum. Les deux musiciens ponctuent chacun des mouvements, renforcés par des halos de lumière pop et électrique. Ils sont dix. Il faut donner un grand coup de chapeau aux trois filles, sans cesse sur la brèche, dans toutes les voltiges possibles, jamais lassées, toujours souriantes ! On les présente comme le Cirque du Soleil australien. Cette excellence acrobatique est remarquable, et le public a vivement apprécié par une vibrante « standing ovation », acclamation debout !

L’Association des Centres Chorégraphiques nationaux, apporte son soutien à l’Ukraine
Et dont voici l’essentiel du communiqué remis au public lors du spectacle Gravity & Other Myths. L’Association des Centres Chorégraphiques nationaux, la Biennale de Lyon, le Centre national de Danse, Théâtre national de la danse Caillot, et la Maison de la danse de Lyon, expriment leur très grande préoccupation concernant la guerre en Ukraine et apportent leur solidarité aux Ukrainiens ainsi qu’à toutes les populations touchées. A ceux et celles qui tentent de se protéger, de résister et de survivre, à ceux et celles qui sont sur les routes et qui fuient les actes de guerre… Pensant aussi aux citoyens russes qui prennent des risque chaque jour en s’opposant à la guerre…. Les structures que nous représentons sont prêtes, selon les capacités et les moyens, à mettre à disposition leurs ressources afin d’accueillir tout artiste ou professionnel des arts et de la culture en situation d’exil, de mettre à disposition des espaces de travail ou encore de créer avec eux des espaces de dialogue… Ils seront accueillis par la communauté chorégraphique en France.

* Fouad Boussoufa / Näss (Les gens) / Maison de la Danse du 12 au 15 avril
« Näss » est un spectacle explosif et sensuel qui raconte la fraternité sur un rythme continue et avec un vive énergie qui exalte la puissance collective. Avec 7 interprètes.

 

Mai – Juin – Juillet 2022

 

Le Kraken, une gigantesque pieuvre / Les Subsistances mai, juin, juillet
Le Kraken est une structure de bois et de métal qui se déploie de façon tentaculaire sur le site des Subsistances, comme un monstre qui se serait échappé de la Saône. Une sorte de figure mythologique en forme de pieuvre géante. la création scénographie a été conçue par l’artiste syrien Khaled Alwarea. Les Subs se métamorphosent et proposent une centaine de rendez-vous artistiques dans un contexte inédit. Avec une terrasse géante, concerts et DJ sets, ateliers de anse, etc. Bars et restaurants ouverts à partir de 17 :00 ou au moment des spectacles.
Le Kraken en chiffres 25m de largeur. 15 m de hauteur, 180 m de tentacules, 1000 m2 de toile et de bois de récupération et 30 professionnel.les & les étudiants.tes mobilisée.es.  Photo © JPD Lyon-Newsletter.com.
Pour en savoir plus : www.les-subs.com

 


* Galactik Ensemble / Zugzwang / Maison de la Danse du 10 au 14 mai.

Cirque. Après leur première pièce « Optraken », cinq acrobates surdoués se retrouvent pour mettre leurs corps en jeu, dans un décor mobile, faisant éclater sur scène des univers fous et surréalistes. Photo Galactik Ensemble © Nicolas Martinez.

* Xie Xin Dance Théâtre / From IN / Maison de la Danse du 17 au 19 mai.
Chorégraphie Xie Xin, étoile montante de la danse contemporaine chinois. elle puise l’’énergie de « From IN » aux racines de la calligraphie chinoise. Plateau nu, jeux de lumières, bande son au rythme saccadé. Avec 9 interprètes. Photo Xie Xin Dance Théâtre © Jianzhong.

 

Grande soirée pour l’Ukraine / 130 artistes sur scène / Maison de la Danse le 18 mai
La Maison de la Danse, L’AO (l’Auditorium-Orchestre national de Lyon), le Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon, l’Opéra de Lyon et le Théâtre Nouvelle Génération s’associent afin d’organiser une grande soirée pour la Paix et en solidarité avec le peuple ukrainien le mercredi 18 mai à 20h, à la Maison de la Danse, en partenariat avec Alliance Urgences et avec le soutien de la Biennale de Lyon, les SUBS, le Théâtre de la Croix-Rousse, Les Célestins, Théâtre de Lyon, le Théâtre du Point du Jour et la Ville de Lyon.
Au programme de cette soirée solidaire exceptionnelle plus de 130 artistes réunis sur scène : œuvres pour orchestre à cordes, solo de danse, ensemble de cuivres et percussions, ensemble de voix d’hommes, compagnie de jonglage, lectures, ensemble de saxophones, chœurs d’enfants… Les spectateurs pourront également découvrir le Kiev City Ballet, en tournée en France lorsque la guerre contre l’Ukraine a été déclarée, qui interprètera des danses folkloriques et un extrait du plus célèbre des ballets de Tchaïkovski, Le Lac des Cygnes. Un foisonnement de propositions artistiques imaginées par les institutions culturelles lyonnaises et présentées par Sophie Jovillard, originaire de Lyon et connue pour présenter le magazine de voyage « Échappées belles » sur France 5, dans l’objectif de célébrer la paix et la liberté face à la tragédie de la situation en Ukraine.
Les recettes seront entièrement dédiées aux victimes du conflit en Ukraine et reversées au collectif Alliance Urgences. Seuls les artistes ukrainiens percevront un cachet pour leur prestation. Les spectateurs auront également  la possibilité de faire un don supplémentaire du montant de leur choix sur
donner.allianceurgences.org/soiree-urgence-ukraine

* Arcosm / Hôtel Bellevue / Maison de la Danse du 21 au 25 mai
Chorégraphie Thomas Guerry. Un huis clos burlesque qui amène les protagonistes à se réfugier dans un voyage mental rocambolesque. Avec un univers cinématographique dansé et projeté sur écran. Il explore la relation entre la danse et le cinéma avec bonheur et frénésie. Avec 4 danseurs et 2 comédiens.

* Batsheva Dance Company / Hora / Maison de la Danse du 31 mai au 3 juin
Chorégraphie Ohad Navarin. La célèbre compagnie fait un retour attendu avec « Hora ». Et célèbre la liberté des corps dans le tourbillon de la danse Gaga. La puissance de la gestuelle et la force d’interprétation des danseurs électrisent depuis plusieurs années le public international. Avec 11 interprètes. Photo Batsheva © Gadi Dragon.

* Cirque Le Roux / La Nuit du Cerf / Maison de la Danse du 8 au 11 juin
Le Cirque Le Roux débarque à la MDLD avec un thriller acrobatique de haute voltige, inspiré du cinéma des années 70. Ils enchainent les équilibres, voltiges, main à main, sauts, acrobaties et fil de fer. Avec des personnages extravagants dans un univers un peu fou ! Avec 6 interprètes. Photo Cirque Le Roux © Jean-Marc Helies.

* Jeune Ballet du CNSMD de Lyon / Maison de la Danse les 23 et 24 juin
Du néo-classique au jumpstyle, de la danse contemporaine à la Dub Dance, le Jeune Ballet du CNSMD de Lyon, se glisse avec brio dans les univers de six grands chorégraphes : La Horde, Mathilde Monnier, David Dawson, Cecilia Bengeola, Dai Jian et Xiao Xiangrong.

* Pina Bausch / Sur la montagne…. / Ballet de l’Opéra / Opéra du 28 juin au 7 juillet
« Sur la montagne on entendit un hurlement. » Vingt quatre danseurs se pourchassent sur une terre brune épaisse, capiteuse. Une pièce crée il y a près de quarante ans. Entre tragique et burlesque, sur des ritournelles classiques, des notes de jazz ou des chansons de Boris Vian. Le groupe se débat avec une peur « collective et fondamentale » selon la célèbre chorégraphe allemande.

 


Infos & Liens

* Maison de la Danse –  Tél. 0472781818 – www.maisondeladanse.com

* Biennale de la danse – www.biennaledeladanse.com

* numeridanse.tv – www.numeridanse.tv

* Opéra de Lyon – www.opera-lyon.com

* Toboggan Décines – www.letoboggan.com

* Le Radiant-Bellevue Caluire – www.radiant-bellevue.fr

* Conservatoire CNSMD – www.cnsmd-lyon

* Halle Tony Garnier – www.halle-tony-garnier.com

* Amphi 3000 – Cité Internationale – www.ccc-lyon.com

* Nuits de Fourvière – www.nuitsdefourviere.fr

La vidéothèque internationale de la Maison de la Danse est en ligne. A consulter gratuitement sur place,  les écrans de la Maison de la Danse. Ou en ligne Pour comprendre la danse avec des parcours thématiques pour petits et grands. Un outil idéal pour les pédagogues. La relecture des oeuvres / Danse et musique / L’espace scénique / Love dance. http://www.maisondeladanse.com/ressources-video/numeridanse