Site web d'informations culturelles & patrimoine - 13ème année

VOYAGES / PATRIMOINE

N° 39 – Printemps – Eté 2021 – Informations sous réserve des dispositions gouvernementales présentes ou à venir 

 

Les incroyables écuries du château de Chaumont en Charolais

Quel est ce château aux magnifiques escaliers ? Erreur, en fait il s’agit des plus grandes écuries privées de France de l’Ancien Régime. Elle furent bâties pour le petit-fils du roi Charles IX. Et représentent l’un des plus beaux modèles d’architecture équestre du XVII° s. Leur beauté les rendent uniques dans le siècle de leur création, entre 1648 et 1652. Les rampes à balustres de pierre sont rythmées de dés coiffés de globes, symboles du pouvoir.

 

En cette période de pandémie, ou les voyages à l’étranger sont compromis, les français découvrent leur riche patrimoine. La France avait, à la veille de la Révolution, des familles nobles ayant construit quantité de forteresses, châteaux, manoirs, maisons fortes, fermes fortifiées, etc.
Après avoir publié une série sur les châteaux de Savoie, nous voulons mettre l’accent sur quelques châteaux de Bourgogne du sud, proches de Lyon. Une région située dans une zone à l’Ouest de Beaune et Mâcon et riche d’une quinzaine de demeures.
La Bourgogne a, de tous temps, été un lieu d’échanges et de passages entre le Nord et le Sud. La région parisienne et les villes de la vallée de la Saône, et la Provence. Le duché de Bourgogne, fût l’un des plus riches de France. De très nombreux châteaux en sont encore le témoignage aujourd’hui. Les familles nobles, avaient hâte de renforcer le contrôle de leurs possessions par des forteresses, puis ensuite par des châteaux. On trouve ici à peu près tous les styles Moyen-Âge, Renaissance, Classique et 19° siècle.
Certains sont célèbres, d’autre méconnus. Comme par exemple le château de Chaumont-Laguiche. Quelle incroyable surprise de découvrir ici l’une des plus grandes écuries privées de France. Ce chef d’oeuvre de l’architecture équestre du XVII° s. est d’inspiration italienne, fort à la mode à l’époque. Les propriétaires du château jouxtant, n’étaient pas des inconnus. Ces écuries furent bâties pour le petit-fils du roi Charles IX, par son épouse Henriette de Laguiche, duchesse d’Angoulême. A première vue, entrant dans la cour, on pense que c’est là le château, on n’imagine pas un seul instant que ces quatre escaliers majestueux ornent des écuries ! L’intérieur, même pour un néophyte, est tout à fait remarquable. Trois vaisseaux voûtés d’arêtes (rares) accueillent deux rangées de boxes de part et d’autre d’une allée centrale. Ici étaient parqués une petite centaine de chevaux. Le propriétaire devait par les fonctions de sa charge, voyager beaucoup… Il devait se déplacer, pendant ces périodes troublées, (trafiquants, brigands, égorgeurs) avec une bonne escorte d’hommes d’armes et il fallait pourvoir loger les chevaux. Le château, habité par la marquise de Laguiche, se trouve de l’autre côté du parc romantique mais il ne se visite pas. Par contre on le voit très bien depuis la superbe terrasse du parc à l’anglaise, d’où la vue s’étend, très au loin sur les riants vallonnements du Clunysois, au delà d’un discret saut de loup.
Texte et photos © J-P Doiteau

Ces écuries quasi princières ont été édifiées par Henriette de Laguiche pour son mari Louis-Emmanuel de Valois, Duc d’Angoulême. On peut voir, à gauche, l’ouverture des gaines, placées dans l’épaisseur du mur, qui permettaient d’alimenter les chevaux en fourrage. Les chevaux étaient nourris en un temps record

Tout est propre clair et lumineux. Les écuries de Chaumont reçoivent des repas de fêtes, et de mariages, à l’intérieur, des shows médiévaux, des concerts de jazz et des pic-nics sur le parvis, etc

Avec ces trois nefs voutées d’arêtes, d’après des dessins de Leonard de Vinci, et ses colonnes superbes, les écuries de Chaumont sont sans doute les plus italiennes de la Renaissance. Ce sont unes des rares de France, à loger des chevaux de chaque côté de l’allée centrale.

Une porte centrale donne accès aux écuries, deux portes latérales s’inscrivent dans le massif de chacun des escaliers, deux cheminées monumentales, coiffées d’un fronton cintré encadrent la composition. Le parc donne de l’ampleur au bâtiment. Tout ici est monumental !

Cheminée à fronton ornée d’un blason. Ces écuries ne peuvent être réduites à leur seule fonction équestre. Elles manifestent aussi d’une façon théâtrale et spectaculaire la grandeur de la famille. Philibert de Laguiche, grand maître de l’artillerie sous le règne d’Henri IV, est représenté à cheval, entouré de canons, boulets, écouvillon sculptés, rappelant sa charge. Elles sont accolées aux armes de Charles de Valois.

 

 

 

Infos & Liens

Ecuries du château de Chaumont en Charolais. Visites guidées du 24 juillet au 20 septembre, tous les jours sauf lundi. Dates à confirmer. Accès 71220 St Bonnet de Joux. A6, sortie Macon, ensuite direction Charolles et D 993. www.chaumont-laguiche.fr – Mail : chaumont-laguiche@gmail.com

L’association des Amis des Ecuries de Chaumont en Charolais, organise cet été des spectacles médiévaux et un concert de jazz. Contact:  mfpesenti@orange.fr

Les Trois Mousquetaires / Les Lames sur Seine / 17 juillet
Après le Temple du Ciel à Pékin, le château de Versailles, Vaux le Vicomte, le Carnaval de Venise et bien d’autres hauts lieux prestigieux, « Les Lames sur Seine » se produisent à Chaumont en Charolais dans « Les Trois Mousquetaires ». Athos, Portos, Aramis et d’Artagnan affrontent la perfide Milady et le redoutable Rochefort. Les aventures époustouflantes du huit comédiens escrimeurs, héros d’Alexandre Dumas vont, pendant 1h30, croiser le fer dans des duels intenses ! Photo Les Trois Mousquetaires. © Les Lames sur scène © DR.

Tournoi Médiéval les 26 et 27 juin
L’association Le « Griffon Rouge », animera un tournoi médiéval, suivi d’un dîner médiéval accompagné de reconstitutions d’époque de combats à pied, joutes équestres, jeux, campement médiéval, etc.Les 26 et 27 juillet d 10 h à 19 h. Photo Tournoi Médiéval © Le Griffon Rouge © DR.

Jazz des années 50 / Les Primatics  le  7 août 
Devant les écuries. Hommage à Louis Prima, star mondial du swing, trompettiste de jazz, né à la Nouvelle Orléans, auteur du célèbre « just a gigolo ». Les Primatics font revivre le jazz tonique des années 50. Swing éclatant, et énergie du rock’n’roll dans le répertoire de ce pilier de la musique américaine. Interprété par les spécialistes du genre, l’orchestre est dans sa formation originale et le chanteur Marc Delhay est la voix de Louis, fermez les yeux vous y êtes ! Photo ©  Primatics © DR.

 



 

La Grotte Chauvet 2
parfaite réplique de la Grotte Chauvet

 

Patrimoine. Découverte par hasard en décembre 1994 par trois spéléologues amateurs, La grotte Chauvet est la plus ancienne grotte ornée (décorée de peintures) connue au monde. Une découverte tout-à-fait exceptionnelle. La grotte originale est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Une réplique fidèle, nommée la Grotte Chauvet 2, a été construite de toutes pièces en 2014 sur le plateau du Razal, dans un grand parc, à quelques kilomètres de Vallon Pont d’Arc où se trouve la grotte Chauvet. Le résultat de la reconstitution est bluffant d’hyper réalisme. La grotte Chauvet 2, au look de musée d’art contemporain est une réalisation Fabre-Speller Architectes. Atelier 3AF.Neau. Scène Sycpa.

Les artistes de l’époque se servaient des reliefs pour composer leurs oeuvres. Les artistes et techniciens d’aujourd’hui les ont fidèlement reproduites. © Patrick Aventurier.

La qualité des oeuvres,de la Grotte Chauvet, surtout des animaux sauvages dangereux, est unique au monde. La sophistication et la variété des techniques utilisées par les peintres dénote déjà une grande virtuosité, pour l’époque. Les peintures datent de 36000 ans ! Imaginez un peu, elles sont dix huit fois plus anciennes que toute notre ère chrétienne, qui n’a que 2000 ans ! Et pourtant les découvreurs les ont trouvées intactes, car elles avaient été préservées de l’air, de l’humidité, de la pollution et des humains par l’effondrement du porche de la grotte. L’Etat a effectué les travaux nécessaires à sa conservation. L’Etat l’a déclarée Monument Historique en 1995. Elle fût ensuite inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco en 2014. Hélas la grotte Chauvet ne sera jamais plus ouverte au public. Mais il aurait été dommage de priver le public de ces merveilles. La Caverne du Pont d’Arc est une vaste restitution, unique au monde, à voir absolument. Ce vaste centre de découverte regroupe un vaste parking, les bureaux d’accueil, la boutique, des salles pédagogiques pour ateliers scolaires, cinq kiosques découverte, un campement paléolithique, un restaurant avec terrasse, la « Galerie de l’Aurignacien » et la « Caverne ». Tout est neuf, semi-enterré, parfaitement organisé, bien intégré dans le décor et la végétation. L’impact est volontairement limité sur le paysage. Mais oublions le côté parc d’attraction de ce site touristique pour nous consacrer à l’essentiel.

 

.

Ces chevaux sont des chefs d'oeuvre de l'art pariétal et leur reproduction est hyperréaliste. © Patrick Aventurier.

Ces chevaux sont des chefs d’oeuvre de l’art pariétal. Perfection graphique et technicité surprenante pour l’époque. Les reproductions sont hyperréalistes. Dans la caverne sont reproduits aussi des aurochs, des bisons, des bouquetins, des ours, des félins, etc… © Patrick Aventurier.

Appréciez la maîtrise technique, le mouvement, l'aspect redoutable de ces lions partant à la chasse en meute. © Patrick Aventurier.

Appréciez la maîtrise technique, le mouvement, l’aspect redoutable de ces lions partant à la chasse en meute. On imagine la terreur qu’ils évoquaient. © Patrick Aventurier.

Nous découvrons alors ébahis, la restitution grandeur nature de la majorité des panneaux peints, avec des vestiges au sol (crânes d’animaux, os épars, empreintes, de pattes et des bauges d’ours), sur les parois des points rouge, des empreintes de mains et des concrétions tout à fait remarquables. Car c’est en se servant des formes des roches et des concrétions que les artistes ont réussi à faire jaillir les corps des parois ! L’effet est saisissant de réalisme.

Les rhinos, sont très présents dans la grotte. cette impressionnante reproduction épouse le relief, comme l'original. © PatrickAventurier.

Les rhinos, sont très présents dans la grotte. cette impressionnante reproduction épouse le relief, comme l’original. © PatrickAventurier.

L’atmosphère, les odeurs, l’humidité, l’obscurité et le silence (grâce aux casques) nous semble identique à ce que doit être la vraie grotte Chauvet, ou en tout cas, à celles d’autres grottes que nous avons visitées. Immersion totale et émotion ! Tous les animaux de l’époque sont là : lions des cavernes, bisons, mammouths, chevaux, rennes, bouquetins, représentés le plus souvent en mouvement, avec une sureté de trait exceptionnelle. Profusion des dessins et gravures qui souvent se superposent comme sur le panneau des chevaux où 52 animaux sont représentés. Quant à la salle du fond c’est une immense scène narrative avec 92 animaux ! Maîtrise technique, magnificence, génie. Un bestiaire extraordinaire ! Quel artiste actuel serait-il capable de faire aussi bien ? Cette caverne est une vraie réussite. Photo Le visiteur passe entre les formations géologiques et le panneau des chevaux. © Patrick Aventurier.[/caption]

Ici le visiteur passe entre les formations géologiques et le panneau des chevaux. © Patrick Aventurier.

Le visiteur entre les formations géologiques et le panneau des chevaux. © Patrick Aventurier.

Tout a été longuement préparé à l’avance en 3D avec les technologies les plus modernes. Scannage, triangulation, modélisation, photos numériques. Les cabinets d’architectes, l’équipe de scénographie, l’appui technique d’une entreprise du privé, les géomètres experts, les scientifiques préhistoriens ont réussi à mener à bien cette réalisation unique au monde. Une magnifique référence pour la technologie et le savoir faire français.

© J-P Doiteau – Lyon-Newsletter.com

Commencer par la Galerie de l’Aurignacien, avant de visiter la Caverne

Dans la galerie de l'Aurignacien, la reproduction d'un cerf géant de l'époque, le mégaceros © JPD.Nous suggérons, tout d’abord, de visiter la Galerie de l’Aurignacien (entrée libre). Il s’agit d’un grand bâtiment, une sorte de musée de l’homme de l’époque. On y découvre, une reconstitution de la vie des cavernes. La scénographie est attractive, les enfants apprécient : un énorme lion des cavernes, animal le plus représenté dans la grotte, un mégaceros, cerf géant aux immenses ramures, un bison des steppes et un ours des cavernes et des personnages plus vrais que nature. Il convient de s’attarder un instant dans la seconde salle, où l’histoire, la vie des hommes des cavernes et les techniques de peintures sont expliquée de façon didactique. A l’aide de vidéo interactives, de grands écrans et de panneaux explicatifs on apprend en quelques instants l’essentiel de la vie de l’homme du paléolithique. L’homme du Néanderthal c’était -48000 ans avant J-C. à l’époque glaciaire.
Dans les années -36000 les Aurignaciens arrivent de l’Est et occupent l’Europe. Les hommes vivent de la chasse et de la cueillette. Ils recherchent la proximité des mammifères pour s’en nourrir et exploiter la viande, les peaux et les os. On découvre ainsi, présentés par des scientifiques français et étrangers : l’art pariétal et les parures corporelles, les mythes et croyances, les outils du quotidien, silex en forme de burin et de lame brisée. Le dessin au fusain. La gravure en estompe. La peinture par soufflage et projection. La peinture par tamponnage. Etc. Une visite nécessaire, ne serait-ce que pour éviter de poser des questions inutiles au guide qui nous fera ensuite visiter la « Caverne ». Photo : reproduction d’un cerf géant préhistorique : le magacéros @JPD.

Infos & Liens

Le visite de la Caverne ne se fait pas à l’improviste. Tout d’abord il est préférable de réserver par internet son heure de visite, car en période de pointe il peut y avoir des heures d’attente. Puis rendez-vous à l’entrée de la Caverne 10 minutes avant l’heure de départ de la visite.  En ce moment à cause de la Covid, les casques ne sont plus distribués. (seulement les audioguides pour les personnes qui ne comprennent pas le français); Le guide n’est plus équipé d’un micro pour le moment et parle à volume de voix classique. Des animations Préhistoire ont lieu certains week-end et à chaque vacances scolaires ! Le site de la grotte Chauvet 2 Ardèche est un site complet, comptez une demi-journée pour le visiter dans son ensemble. La visite, la grotte Chauvet 2 Ardèche; réplique de la grotte ornée du Pont d’arc, dite grotte Chauvet prend une heure environ. Dans tous les cas, pensez à être sur le site au moins 30 minutes avant l’heure indiquée sur votre billet. En complément de la grotte Chauvet 2 Ardèche, vous pouvez également explorer le monde préhistorique dans la Galerie de l’Aurignacien. Sa découverte, avant la visite de la grotte nous paraît préférable. Le Restaurant « La Terrasse » Et la boutique ? Prévoyez un peu de temps en fin de parcours pour passer à la boutique et emporter un souvenir de votre venue.
Un bilan d’été positif. Malgré une crise sanitaire qui a mis à mal le secteur du tourisme cette année, la saison a été sauvée grâce à un
protocole sanitaire rigoureux, des nouveaux outils de visites et un programme d’animation spécifique. C’est
dans cette dynamique que le site à annoncé la reprise des visites guidées, au plus grand bonheur des habitués
de la Grotte Chauvet 2.Provenance des visiteurs 89% de français contre 79% en 2019. Départements les plus représentés : Ardèche, Rhône, Isère, Bouche du Rhone. Etrangers présents : Belgique (4%), Suisse (3%), Allemagne (2%).
Ouverture. Du 1/11 au 6/02 : 10h – 16h  (sans interruption). Tél. 04 75 94 39 40 – Accès Autoroute A7. Sortie Pierrelatte > Pont St Esprit > D4 via St Remèze Juste à côté de Vallon Pont d’Arc. Pour en savoir plus suivez ce lien : https://www.grottechauvet2ardeche.com
Note de la rédaction. Soucieux, en cette période compliquée, de promouvoir le tourisme régional, nous republions ce sujet, paru en septembre 2016.
Et depuis cette date la Caverne du Pont d’Arc s’appelle Grotte Chauvet 2.