Site web d'informations culturelles & patrimoine  - 12ème année


​MUSIQUE / OPÉRA / JAZZ

N° 37 – Automne-Hiver 20-21
Voir aussi les chroniques de Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin

Septembre / Octobre / Novembre >/ Décembre

Concert d’ouverture / Nikolaj Szeps-Znaider / Yuja Wang /Auditorium / 17 septembre
Symphonique. Ludwig van Beethoven Ouverture des Créatures de Prométhée. Felix Mendelssohn Bartholdy Mer calme et Heureux Voyage . Richard Wagner Ouverture du Vaisseau fantôme. Alexandre Scriabine Prométhée, ou Le Poème du feu. Igor Stravinsky L’Oiseau de feu (suite d’orchestre de 1919). Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction. Yuja Wang piano . Claudia Stavisky dramaturgie et mise en scène. Avec Fanny Ardant, comédienne. Nikolaj Szeps-Znaider © Julien Mignot.

 

La saison telle qu’elle était imaginée
Nous avons choisi de vous présenter aujourd’hui la saison 2020/2021 de l’Auditorium et de l’Orchestre national de Lyon, telle que nous l’avions imaginée, car même si des ajustements seront certainement nécessaires au fil des semaines et des mois, elle reflète ce que nous souhaitons le plus ardemment offrir à tout un chacun.
Quelles que soient les incertitudes qui nous entourent, nous restons persuadés que la société de demain aura plus que jamais besoin de la culture comme ciment, de l’art comme révélateur d’humanité, de la musique comme émotion.
Parallèlement à l’arrivée, du nouveau directeur musical, l’auditorium poursuit son ouverture à toutes les formes de musiques : de la musique symphonique aux musiques du monde et électroniques. Cette saison, à côté des programmes enthousiasmants imaginés par Nikolaj Szeps-Znaider pour notre orchestre, vous pouvez entendre le Concertgebouworkest d’Amsterdam, des pépites françaises comme Café Zimmermann ou étrangères comme Thomas Hengelbrock et son Balthasar Neumann Chor & Ensemble, Chopin sous les doigts d’Ingrid Fliter, l’univers bouillonnant de Rone ou celui envoûtant de Fatoumata Diawara, Singin’ in the Rain en ciné-concert ou une création avec la chanteuse Camille et de la chorégraphe sud-africaine Robyn Orlin. Etc. Un souffle puissant se dégage de Aline Sam-Giao, directrice générale de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon. Photo © Manuel Braun.

Berlioz / Schumann / Nikolaj Szeps-Znaider / Auditorium 26 septembre
Symphonique. Hector Berlioz Harold en Italie. Robert Schumann. Symphonie n° 2, en ut majeur. Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider, direction.

 

Leçons de Ténèbres / Couperin / Les Arts Florissants / Ambronay 26 septembre
Les belles voix des sopranos résonnent dans l’Abbatiale
Les Leçons de Ténèbres. William Christie orgue et direction. Gwendoline Blondeel et Rachel Redmond, sopranos. Myriam Rignol, basse de viole. Trois partitions jouées magnifiquement par les Arts Florissants en petite formation. Ces Leçons de Ténèbres accompagnaient les offices des Ténèbres de la semaine sainte. Elles sont de toute beauté, tout à la fois austères et paradoxalement presque gaies. Les superbes voix des deux sopranos résonnent brillamment dans l’abbatiale. On est pris par cette atmosphère unique. Superbe !
Le Festival d’Ambronay est bien vivant. Et c’est un des rares à avoir survécu à la crise sanitaire. Et cela grâce à l’opiniâtreté, au dynamisme de ses animateurs et aussi au soutien actif de ses partenaires, le Département de l’Ain, la Caisse d’Epargne et les autres. Le festival a trouvé une formule originale « Barococourt ». En effet distanciation physique oblige, une chaise sur deux doit être libre, réduisant d’autant la jauge. Les concerts sont réduits à une heure, mais ils ont lieu deux fois le même jour. En après midi et en soirée. Ce qui permet ainsi d’accueillir tous les spectateurs. La scène est déplacée au milieu de l’abbatiale et l’accès se fait par deux entrées différentes, pour une meilleure distanciation. Et c’est aussi une excellente occasion d’approcher le baroque. JPD
Photo William Chiristie et Rachel Redmond © Bertrand Pichene.
Week-end 2 fin concert à l’abbatiale
* Firenze 1350 / Solazzo Ensemble & Anna Danilevska / 27 septembre. L’ensemble a enregistré un CD avec Ambronay.
Week-end 3 concerts à l’Abbatiale
* Méditations pour le carême / Charpentier / Les Surprises & L-N Bestion de Camboulas / 1er octobre. L’ensemble a aussi enregistré un CD avec Ambronay.
* Récital à la Bougie – Eva Zaïck / Ensemble Les Ombres, M. Blanchard & S. Sartre / 2 octobre.
* Actéon de Charpentier / Les Cris de Paris & Geoffroy Joudain / 3 octobre
* Un Tournoi musical / Les Timbres & Avis aux amateurs / 4 octobre
De la tête dans les étoiles… Aux jardins du Conservatoire
Après des mois d’incertitude, la vie culturelle reprend agréablement. Philippe Fournier avait organisé et dirigé, le 4 septembre, une merveilleuse soirée sur le thème « La Tête dans les Etoiles ». Avec les solistes de l’Orchestre Symphonique Confluences. Eric Franceries à la guitare et Jérémy Vannereau au bandonéon. Un programme éclectique, Vivaldi, Haendel, Purcell et Astor Piazzolla. Parfaitement adapté à l’ambiance de cette soirée très zen et méditative. Les spectateurs étaient assis, ou allongés dans l’herbe, sous un parfait ciel étoilé, au clair de lune. Et devinez où ? Sur la piste de l’aéroport de Brindas, et devant deux beaux avions illuminés…
… Le Festival Jazz à Cours & à Jardins débutait le lendemain dans les jardins du Conservatoire national de musique et danse de Lyon. Un autre décor parfait pour la première après-midi de ce sympathique festival du 5 au 12 septembre. Pierre-Marie Villaumie a joué du piano solo. Puis en trio, François Dumont d’Ayot, saxos, Attilio Terlizzi, batterie et Michel Boutran narration, de la vie, passionnante et mouvementée de George Sand. Enfin, Julia Kadel, étoile montante du jazz berlinois, était au piano solo. Virtuose, elle nous présenté ses créations avec fougue et émotion. Toujours souriante et parlant français !
NDLR : A Brindas et à Lyon, les spectateurs ont été responsables.  Tout le monde portait des masques.

Concert pour les étudiants / Auditorium 1er octobre
Symphonique. Beethoven. Franz Schubert Symphonie n° 8, en si mineur, «Inachevée». Brett Dean Concerto pour piano «Gneixendorf Music, a. Winter’s Journey» (création française). Ludwig van Beethoven Concerto pour piano n° 5, en mi bémol majeur, «L’Empereur». Orchestre national de Lyon. Gemma New direction Jonathan Biss piano.

Tintin autour du Monde / Journée BD / Auditorium 10 octobre
Symphonique. Oeuvres de Ray Parker et Jim Morgan, Aram Khatchatourian, Elmer Bernstein, Ryuichi Sakamoto, Giacomo Puccini, John Cage, Dirk Brossé, Arturo Márquez, Charles Gounod, Mason Bates, John Williams. Musiques traditionnelles d’Afrique, de Chine, du Tibet et d’Amérique précolombienne. D’après un spectacle de l’Orchestre Pasdeloup. Orchestre national de Lyon. Dirk Brossé direction. Une soprano. Damien Laquet comédien.

Le Coq d’or / Nikolaï Rimski-Korsakov / Opéra 10 au 22 octobre
Opéra en trois actes, 1909. Livret Vladimir I. Bielski, d’après le conte d’Alexandre Pouchkine. Nouvelle production. En coproduction avec le Festival d’Aix-en-Provence, le Komische Oper de Berlin et le Festival des arts d’Adélaïde. Direction musicale : Aziz Shokhakimov. Mise en scène : Barrie Kosky. Avec quatre chanteurs lyriques. Orchestre et Choeurs de l’Opéra de Lyon. En russe, surtitré en français. 2h30.

Festival Lumière / La Chair et le Diable / Orchestre national de Lyon / Auditorium le 14 octobre
Ciné-concert. Dans le cadre du Festival Lumière l’Auditorium présentait hier soir son premier film de la saison. Thierry Frémaux rappelait que c’était pour le 12° Festival Lumière, la 12° soirée de ciné-concert. La Chair et le Diable de Clarence Brown et la MGM est un film muet en noir et blanc de Clarence Brown de 1926. Avec pour principaux acteurs : Greta Garbo, John Gilbert et Lars Hanson. L’Orchestre national de Lyon, en formation réduite à une soixantaine de musiciens, jouait la musique de Carl Davis, sous la direction du grand spécialiste des ciné-concerts : Timothy Brock. Paul Grossot, faisait un accompagnement improvisé à l’orgue. Greta Garbo avait un regard, un sourire, que personne d’autre n’a eu depuis à l’écran. Dans ce film « La Divine », mérite tout-à-fait son surnom et bien que le film soit muet sa présence, ses attitudes étaient si explicites qu’elles se passaient de paroles. La musique de l’orchestre restituait parfaitement l’action mélodramatique, l’ambiance et le montage subtil du film. Une réussite.
A noter à l’Auditorium, une parfaite organisation de la distanciation physique et du filtrage des spectateurs.

Festival Lumière / La Femme et le Pantin / Orchestre national de Lyon / Auditorium le 18 octobre à 11 heures
Ciné-concert dans le cadre du Festival Lumière. Film de Jacques de Baroncelli, inspiré du roman de Pierre Louÿs. 1928. Muet, en noir et blanc. Avec Conchita Montenegro, Raymond Destac, Andrée Canti, Henri Lévêque. L’Orchestre national de Lyon, direction Timothy Brock. Paul Grossot, accompagnement improvisé à l’orgue.

L’Heure Espagnole / Maurice Ravel / Une superbe réussite !
Opéra de Lyon le 16 et 17 octobre

Opéra de Maurice Ravel. Concept et vidéo, Grégoire Pont. Mise en scène, James Bonas. Direction musicale, Vincent Renaud. Une « comédie musicale » ou une « pièce de théâtre chantée »… On ne sait plus, car les auteurs nous emmènent dans un univers de conte fantastique avec des lapins et des souris en lieux et places des humains, qui nous rappellent Alice au Pays des merveilles. Une mise en scène résolument féérique dans ses animations et ses lumières, qui nous fait oublier la traditionnelle histoire de la femme confrontée à son mari et ses amants. Le décor composé de dessins au trait, tout en nuances de gris, avec quelques échappées dans des tons de bleu, de vert et d’orangé, est en mouvement perpétuel tout comme les horloges qu’il représente. Un très beau spectacle pour les yeux. C.L. Photo L’Heure Espagnole © Michel Cavalca.

Le Concert de l’Hostel Dieu de Folia à Pergolèse en passant par Médée(s).
Acteur majeur de la scène baroque française, sa mission est la transmission et le partage. Il part souvent de manuscrits baroques et provoque la rencontre des esthétiques baroques avec des cultures et des artistes d’horizons divers. Il se produit à Lyon, en région, en France et dans le monde, Shangaï, Moscou…
* Dolce Follia / Concert de l’Hostel Dieu * Salle Molière 15 octobre * Espace culturel Éole Craponne. Inspiré du spectacle « Folia » du chorégraphe Mourad Merzouki, dont il conserve l’énergie. Un programme métissé de la péninsule ibérique au sud de l’Italie. Aux sons de folies et tarentelles, au pouvoir hypnotique sans égal. Une soliste et 7 instrumentiste. Franck-Emmanuel comte, direction.
* Médée(s) / Temple Lanterne 15 novembre. L’illustre magicienne de la mythologie grecque subjugue et horrifie. Et facile les artistes comme Marc-Antoine Charpentier et G-F. Händel. Lila Hajosi, mezzo-soprano et les musiciens.
* Pergolesi, Missa Romana / Grand Temple 15 décembre. Photo l’équipe du Concert de l’Hostel-Dieu © Julie Cherki. Photo Dans le projet FugaCités, le Concert de l’Hostel-Dieu associe danse baroque et hip hop. DR.

Mendelssohn / Concerto pour violon / Auditorium 17 octobre
Felix Mendelssohn Bartholdy Sinfonia pour cordes n° 10. Felix Mendelssohn Bartholdy Concerto pour violon en mi mineur. Georges Enesco Octuor (version pour orchestre à cordes). Orchestre national de Lyon. Rosanne Philippens violon et direction

Chamber Orchestra of Europe / Sir András Schiff / Auditorium 25 octobre
Robert Schumann Introduzione et Allegro appassionato pour piano et orchestre (Konzertstück). Edvard Grieg Concerto pour piano en la mineur. Johannes Brahms Symphonie n° 4, en mi mineur. Chamber Orchestra of Europe. Sir András Schiff piano et direction. Photo Sir András Schiff © Nadia Romanini.

Rachmaninov, Tchaïkovski / Leonard Slatkin / Nicholas Angelich / Auditorium 29 et 31 octobre
Symphonique. Sergueï Rachmaninov Concerto pour piano n° 3, en ré mineur. Piotr Ilyitch Tchaïkovski Symphonie Manfred, en si mineur. Sergueï Rachmaninov Concerto pour piano n° 3, en ré mineur. Piotr Ilyitch Tchaïkovski Symphonie Manfred, en si mineur. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin direction. Nicholas Angelich piano.

Hommage à Michel Petrucciani / Jazz / Auditorium 2 novembre
Avec des grands noms de la scène jazz actuelle. Ils célèbrent un musicien unique, l’une des rares figures du jazz hexagonal à
devenir une star internationale. Géraldine Laurent saxophone alto. Lucienne Renaudin-Vary et Flavio Boltro trompette. Tony et Philippe Petrucciani guitare. Jacky Terrasson, Laurent Coulondre et Franck Avitabile piano, Fender Rhodes. Géraud Portal contrebasse. André Ceccarelli batterie. Aldo Romano batterie et narration.

Nuits d’Eté / Sir Andrew Davis / Auditorium 5 et 7 novembre
Symphonique. Edward Elgar In the South. Hector Berlioz Les Nuits d’été. Felix Mendelssohn Bartholdy Symphonie n° 4, en la majeur, «Italienne». Orchestre national de Lyon. Sir Andrew Davis direction. Michèle Losier mezzo-soprano.

Duruflé / Requiem / Auditorium 6 novembre
Choeurs et voix. Requiem. Frank Martin Messe pour double choeur. Maurice Duruflé Requiem. Spirito Jeune Choeur symphonique. Nicole Corti direction. Thierry Escaich orgue.

Brahms 2 / Schumann 1 /Nikolaj Szeps-Znaider / Emanuel Ax / Auditorium 19 et 21 novembre
Johannes Brahms Concerto pour piano n° 2, en si bémol majeur. Gustav Mahler What the Wild Flowers Tell Me (arrangement de Benjamin Britten). Robert Schumann Symphonie n° 1, en si bémol majeur, «Printemps». Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction. Emanuel Ax piano.

Werther / Opéra en concert / Auditorium 20 novembre
Opéra. Orchestre et Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Jules Massenet Werther. Orchestre et Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Daniele Rustioni direction. Simon Keenlyside baryton (Werther). Stéphanie d’Oustrac mezzo-soprano (Charlotte). Jean-Sébastien Bou baryton (Albert). Florie Valiquette soprano (Sophie). Marc Barrard baryton (le Bailli).

Saint Saëns / Ravel / Edgar Moreau / Auditorium 26 et 28 novembre
Lili Boulanger. D’un matin de printemps. Camille Saint-Saëns. Concerto pour violoncelle n° 1, en la mineur. Albert Roussel Symphonie n° 3, en sol mineur. Maurice Ravel La Valse. Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction. Edgar Moreau violoncelle.

Gregory Porter / Jazz / Auditorium 27 novembre
Jazz. Le King du jazz sur la scène de l’Auditorium, deux ans après son triomphe à Jazz à Vienne. Encore inconnu il y a une décennie, Gregory Porter est incontestablement l’une des plus grandes voix du jazz actuel. Repéré par Wynton Marsalis, il a signé avec le plus prestigieux label de jazz Blue Note. En partenariat avec Jazz à Vienne.

Gregori Sokolov / piano / Auditorium 30 novembre
Programme en cours d’élaboration. Grigori Sokolov piano. Son style s’impose par la mesure plutôt que par la démesure, jamais ostentatoire ou clinquant.

Symphonie Héroïque / Beethoven / Auditorium 3 et 5 décembre
Symphonique. Lara Morciano Riji (commande de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon et de GRAME, Centre national de création musicale – création mondiale). Karl Amadeus Hartmann Concerto funèbre. Ludwig van Beethoven Symphonie n° 3, en mi bémol majeur, «Sinfonia eroica». Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction. Jennifer Gilbert, premier violon de l’ONL, violon.

Thème de cette nouvelle saison : Le Voyageur
Un thème inspiré par Saint- Exupéry à de nombreux égards. Ce thème m’a également incité à retrouver mes racines – non seulement pour avoir parcouru des milliers de kilomètres comme musicien au cours des trente dernières années, mais également pour avoir grandi au contact de la musique d’Europe centrale et m’identifier fortement à elle.  «Le véritable voyage, écrit-il, ce n’est pas de parcourir le désert ou de franchir de grandes distances sous-marines, c’est de parvenir en un point exceptionnel où la saveur de l’instant baigne tous les contours de la vie intérieure.» Notre première saison explore ce voyage extraordinaire des compositeurs en Europe, et les routes respectives des artistes invités se croisent, elles aussi, à Lyon : de quoi former un kaléidoscope géographique dans lequel le thème du Voyageur se nourrit et se déploie avec éclat. Nikolaj Szeps-Znaider, directeur musical.

Imany / Voodoo Cello / Auditorium 9 décembre déplacé au 1er mars 2020
Musiques actuelles. Un concert spectacle conçu par Imany. Mise en scène de Macha Makeïeff. Arrangements musicaux d’Imany. Dans Voodoo Cello, la chanteuse Imany jette un sort à huit violoncelles pour transformer des tubes incontournables de l’histoire de la pop, de Nina Simone à Radiohead en passant par Cat Stevens, Donna Summer, Ohzie, Tattu ou Bob Marley.

Joyce Didonato / My Favourite Things / Auditorium 11 décembre
Baroque et voix. Airs d’opéras et pièces instrumentales de Luigi Rossi, Claudio Monteverdi, Antonio Cesti, Tarquinio Merula, Giovanni Battista Buonamente, John Dowland, Johann Adolph Hasse, Georg Friedrich Händel et Christoph. Willibald Gluck. Il Pomo d’Oro. Francesco Corti clavecin et direction. Joyce DiDonato mezzo-soprano.

Noël Baroque / Bach, Händel, Corelli / Auditorium 12 décembre
Johann Sebastian Bach Sinfonia de la Cantate 174. Francesco Manfredini Sinfonia da chiesa op. 2/12,. «Pastorale per il Santissimo Natale». Tomaso Albinoni Concerto pour hautbois op. 9/2. Arcangelo Corelli Concerto grosso op. 6/8, «Fatto per la notte di Natale». Michel Corrette Symphonie de Noël n° 1. Johann Sebastian Bach Concerto pour deux violons en ré mineur. Georg Friedrich Händel Concerto à deux choeurs n° 1, en si bémol majeur. Orchestre national de Lyon. Giovanni Radivo violon et direction. Jennifer Gilbert violon. Jérôme Guichard hautbois.

Singin’ in thé Rain / Ciné-Concert / Auditorium 17, 18 et 19 décembre
Cinéma. L’Orchestre national de Lyon interprète en direct la partie orchestrale de la musique de Nacio Herb Brown, mais c’est bien Gene Kelly qui «chante sous la pluie» et Debbie Reynolds qui nous souhaite «Good mornin’» dans l’éblouissante comédie musicale de Stanley Donen. Stanley Donen et Gene Kelly Chantons sous la pluie [Singin’ in the Rain] – États-Unis, 1952, couleur, VO sous-titrée / avec Gene Kelly, Debbie Reynolds, Donald O’Connor [1h43]. Musique de Lennie Hayton. Chansons de Nacio. Herb Brown (musique) et Arthur Freed (paroles). Orchestre national de Lyon. Ernst van Tiel direction. l’ONL est passé maître dans l’art difficile des ciné-concerts. Une soirée à ne pas manquer !

Gospels et chants de Noël / Concerts du Nouvel An / Auditorium 30, 31 décembre et 1er et 2 janvier
Gospels et chants de Noël. Gospel Philharmonic Experience, ce sont près de deux cents musiciens et chanteurs réunis sous la bannière du gospel. De quoi conclure l’année 2020 en beauté et commencer la suivante sous les meilleurs auspices. Orchestre national de Lyon. Choeur Gospel Experience. Choeur amateur issu de la région lyonnaise. Pascal Horecka direction et arrangements.

À l’Auditorium 142 concerts dans la saison 20/21 !
Une forte présence de l’orchestre dans la salle avec 86 concerts avec les musiciens de l’ONL dont : 69 concerts symphoniques, 17 concerts de musique de chambre, 22 concerts dirigés par le nouveau directeur musical, Nikolaj Szeps-Znaider. Des invités d’excellence internationale 55 formations invitées dont 4 orchestres internationaux. Une grande diversité dans la programmation, 13 concerts jazz, musiques actuelles et musiques du monde, 18 ciné-concerts (un record!), 5 week-ends et journées, 117 ateliers sonores. Plus 63 propos d’avant-concert, 25 rendez-vous sur grand orgue, 5 rencontres d’après-concert, 6 conférences, 1 concert de l’Orchestre Démos Lyon Métropole, 1 concert des Chantiers de la création musicale, 1 concert pour les étudiants, 1 concert participatif. Enfin une attention particulière portée au jeune public avec 28 concerts destinés au jeune public dont : 17 concerts en famille et 11 concerts scolaires. En tournée en France et à l’étranger. Cette année, l’ONL retourne en Allemagne, en passant par la Belgique, les Pays-Bas et l’Autriche, pour une tournée de trois semaines, du 21 avril au 10 mai. Les musiciens  feront un passage très attendu au Concertgebouw d’Amsterdampour débuter la tournée puis visiteront les villes de Heilbronn, Bregenz, Liège, Wuppertal, Viersen, Eindhoven, Essen et Francfort. Accompagné de son nouveau directeur musical et avec les frères Jussen au piano, l’orchestre proposera un programme réunissant des œuvres de Saint-Saëns, Poulenc, Mendelssohn, Tchaïkovski, Ravel et Berlioz. En guise de visite annuelle à la Philharmonie de Paris, l’ONL présentera la Symphonie alpestre de Strauss sous la direction de Nikolaj Szeps-Znaider et le Concerto pour piano en la mineur de Grieg sous les doigts de Nelson Freire le 18 février. Soit 21 concerts de l’ONL hors les murs dont 9 à l’étranger. Photo © Claire Gaby.

Janvier / Février

Renaud Capuçon / Philharmonique de Strasbourg / Auditorium 6 janvier
György Ligeti Concerto românesc. Maurice Ravel Tzigane, rapsodie de concert. Maurice Ravel Sonate pour violon et piano en sol majeur (orchestration de Yan Maresz). Béla Bartók Concerto pour orchestre. Orchestre philharmonique de Strasbourg. Marko Letonja direction. Renaud Capuçon violon.

Soirée Philip Glass / Piano and Organ Works / 8 janvier
Philip Glass The Hours, Études pour piano, Glassworks, Satyagraha, Dance (extraits) – Mad Rush
Maki Namekawa piano. James McVinnie orgue

Doctor Atomic / Journée Science et Musique / Auditorium 16 janvier
John Cage 4:33 /Joseph Haydn «Chaos» de La Création. William Herschel Symphonie. John Adams Doctor Atomic Symphony. Orchestre national de Lyon. Christian Reif direction.

Orchestre national de Lille / Thierry Escaich / Auditorium 17 janvier
Gabriel Fauré Pelléas et Mélisande (suite d’orchestre). Thierry Escaich Concerto pour orgue n° 1. Ernest Chausson Symphonie en si bémol majeur. Orchestre national de Lille. Alexandre Bloch direction. Thierry Escaich orgue.

Mahler Symphonie n° 3 / Auditorium 21 et 23 janvier
Symphonique. Gustav Mahler Symphonie n° 3, en ré mineur. Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction . Anna Larsson contralto. Spirito (préparation Nicole Corti). Jeune Choeur symphonique (préparation Pascal Adoumbou et Tanguy Bouvet). Maîtrise de la primatiale Saint-Jean de Lyon (préparation Thibaut Louppe). Photo Nikolaj Szeps-Znaider © Julien Mignot.

Au temps du cinéma muet / Ciné-Concert 2e édition / 25 janvier
Cinéma. Un nouveau rendez-vous cinéphile en musique à l’Auditorium, après le succès d’une première soirée en 2020, nouveau voyage à travers les splendeurs du cinéma muet. Thierry Frémaux conception et présentation. Didier Martel accompagnement au piano.

Le Rossignol et autres fables / Igor Stravinsky / Opéra du 22 au 31 janvier
Conte lyrique en 3 actes/ Livret d’Igor Stravinsky et Stephan Mitousov, d’après LeRossignol et l’Empereur de Chine de Hans Christian Andersen, 1914. Reprise de la production de 2010 de l’Opéra de Lyon. En coproduction avec le Canadian Opera Company de Toronto, le Nederlandse Opera d’Amsterdam. En collaboration avec Ex Machina, Québec. Orchestre et Choeurs de l’Opéra de Lyon.

Brahms 1, Schumann 4 / Sir András Schiff / Auditorium 28 et 30 janvier
Symphonique. Face-à-face impérial entre le piano et l’orchestre dans le Premier Concerto de Brahms, sous les doigts de Sir András Schiff et la baguette de Nikolaj Szeps-Znaider ; mais aussi entre Brahms et son mentor Schumann, dans ce troisième volet de l’intégrale de ses symphonies. Johannes Brahms Concerto pour piano n° 1, en ré mineur. Josef Strauss La Libellule, polka-mazur. Robert Schumann Symphonie n° 4, en ré mineur. Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction. Sir András Schiff piano.

Festival 2021 Femmes libres ?
Cette saison, le festival met en lumière des femmes à l’âme ardente, en quête de vérité ou auréolées de mystère. Mélisande, Ariane, Judith, les héroïnes de Pelléas etMélisande de Maeterlinck, d’Ariane et Barbe-Bleuede Dukas et du Château de Barbe-Bleue de Bartók : une détermination, des révoltes, des doutes,une liberté suprême. Une invitation à découvrir leurs parcours de femmes victimes ou de femmes puissantes, au coeur de récits qui hantent notre imaginaires aussi bien que notre quotidien. Un triptyque sur les relations entre les femmes et les hommes, leur lumière, leur ombre, leur mystère insondable… D’après Georges Banu, conseiller dramaturgique.

Fatoumata Diawara / Musiques du Monde / Auditorium 29 janvier
Après Angelique Kidjo la saison dernière, voici une nouvelle voix incontournable de l’Afrique d’aujourd’hui. La chanteuse malienne exalte les traditions musicales de son pays et les conjugue au futur. Fatoumata Diawara voix et guitare. Sékou Bah basse. Yacouba Kone guitare. Arecio Smith clavier. Jean Baptiste Gbadoe batterie.

Amsterdam Sinfonietta / Fazil Say / Auditorium 31 janvier
Anton Arenski Variations sur un thème de Tchaïkovski. Dmitri Chostakovitch Concerto pour piano n° 1, en ut mineur. Piotr Ilyitch Tchaïkovski Sérénade pour cordes. Fazil Say The Moving Mansion (version pour orchestre à cordes). Amsterdam Sinfonietta. William Hagen violon et direction
Fazil Say piano.

Ravel / Concerto pour la main gauche / Auditorium 4 et 6 février
Symphonique. Maurice Ravel Concerto pour piano en ré majeur, pour la main gauche Dmitri Chostakovitch Symphonie n° 8, en ut mineur. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin direction. Cédric Tiberghien piano.

Symphonie Alpestre / Nikolaj Szeps-Znaider / Nelson Freire / Auditorium 17 février
Symphonique. Un concert au sommet : ceux des paysages alpins sublimés par Schumann et Strauss, celui aussi du talent de Nelson Freire et de son toucher inimitable. Du fracas, de la douceur, et un torrent d’émotions. Robert Schumann Ouverture de Manfred. Edvard Grieg Concerto pour piano en la mineur. Richard Strauss Une symphonie alpestre. Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction Nelson Freire piano.

La Belle au bois dormant / Arthur et Lucas Jussen / Auditorium 27 février
Camille Saint-Saëns «Bacchanale» de Samson et Dalila. Francis Poulenc. Concerto pour deux pianos. Piotr Ilyitch Tchaïkovski La Belle au bois dormant (extraits). Orchestre national de Lyon. Nikolaj Szeps-Znaider direction. Arthur et Lucas Jussen piano.

Festival Contes et fantaisies lyriques
Trois opéras d’une heure, l’occasion idéale de découvrir l’art lyrique ! Les maîtres mots : accueillir et faire rêver de nouveaux spectateurs, petits et grands, avec des oeuvres qui expriment beaucoup et bien–L’Enfant et les Sortilèges, L’Heure espagnole, La Lune. Le magicien des images Grégoire Pont et le metteur en scène James Bonas nous font découvrir avec fantaisie et poésie des oeuvres réjouissantes.


Infos & Liens

* L’Auditorium. Résidence permanente de l’Orchestre national de Lyon. Concerts symphoniques.  Orchestres invités. Récitals des Grands Interprètes. Concerts d’orgue. Concerts Expresso le vendredi à midi. Ciné-concerts, grands films célèbres. Jazz, rock et chansons françaises. Jazz, concerts en partenariat avec le festival Jazz à Vienne. Jeune public, concerts pour enfants. Maison de la musique, concerts participatifs, , week-ends en musique, conférences. Orchestre Démos. Etc. www.auditorium-lyon.com

*Opéra national de Lyon. Opéras, Concerts. Récitals. Danse avec le Ballet de l’Opéra de Lyon et compagnies invitées. L’Amphithéâtre de l’Opéra. Avec les grands noms de la scène européenne du jazz. Une sélection éclectique. Une fois par mois les artistes viennent en résidence les jeudi, vendredi et samedi. Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Concert de l’Hostel-Dieu. Différents lieux culturels de Lyon et la région. Musiques anciennes, baroques, avec artistes lyriques ou de théâtre. www.concert-hosteldieu.com

* Festival d’Ambronay www.festival.ambronay.org

* Fortissimo Musiques. Salle Molière. Récitals de grands interprètes ou de petites formations classique. Piano, violon, violoncelle. www.fortissimo-musiques.com

* Les Grands Concerts. Chapelle de la Trinité et salle Molière. Musiques baroques, romantiques, de chambre, du monde. www.les grandsconcerts.com  

* Spirito. Nouveaux répertoires, création et diffusion d’oeuvres nouvelles ou méconnues. Dimension symphonique du choeur. Créativité audio et visuelle. www.spirito.co

* Le Hot Club de Lyon. Du jazz new-orleans au jazz contemporain, dans une cave voutée et mythique, comme à Saint-Germain-des-Prés. 26 rue Lanterne 69001 Lyon Concerts du mardi au samedi 21h30/22h.. T. 04 78 39 54 74 – www.hotclubjazzlyon.com/

* La Clef de Voûte 1 place Chardonnet 69001 Lyon. Du mercredi au samedi 21h30, le dimanche 18h. www.laclefdevoute.fr

* Le Périscope Concerts Jazz & Musiques Improvisées| Débats & conférences, 13 rue Delandine 69002 Lyon. www.periscope-lyon.com

* Le second Souffle Restaurant et jazz 5 rue neuve 69001 Lyon . www.second-souffle-restaurant.fr

* Bemol 5 – Jazz, bar et food – 1, rue de la Baleine 69005 Lyon 09 67 34 55 01 – www.bemol5-jazz.com

* Festival Jazz à Vienne. Le plus important festival de jazz d’été de France. Dans l’immense amphithéâtre romain de Vienne. Toutes les formations, chanteurs et solistes du jazz actuel y passent ou y sont passés. www.jazzavienne.com

* Festival Les Nuits de Fourvière. Quelques concerts de jazz pendant le festival.  www.nuitsdefourviere.com

* Jazz-Rhone-Alpes.com.  Ce site internet traite du jazz en Rhône-Alpes avec programmes et compte rendus et publie une newsletter hebdomadaire tous les lundis matin.  www.jazz-rhone-alpes.com

Les liens cités ne sont pas sponsorisés. Ils ne sauraient engager la responsabilité de Lyon-Newsletter.com