Site Web d'Informations Culturelles - 11ème année

THÉÂTRE

N° 34 – Hiver 2020 – Janvier – Février – Mars
L’essentiel des spectacles, concerts, danse, pièces de théâtre, expositions temporaires des musées, voyages.

Janvier / Février

LA FIN DE L’HOMME ROUGE / RADIANT-BELLEVUE 7 janvier
De Svetlana Alexievitch (prix Nobel de littérature 2015). Mise en scène Emmanuel Meirieu. Sept tableaux, sept personnages brisés; seuls en scène racontant leur histoire. Ils racontent aussi la « grande histoire ».

LEWIS VERSUS ALICE / THÉÂTRE DES CÉLESTINS 7 au 11 janvier
Mise en scène, décors et costumes Macha Makaeïeff. L’auteure a de belles références dans le théâtre, l’opéra, le cinéma, et les arts plastiques. Elle a publié aussi des livres et des essais. Elle est aussi directrice du Théâtre national de Marseille. « Lewis versus Alice », est une fantaisie théâtrale très musicale à la croisée des domaines du rêve, de l’enfance et de l’extravagance. Photo © JPD.

FROU FROU LES BAINS / THÉÂTRE TÊTE D’OR du 7 au 19 janvier
Comédie et mise en scène et jeu de Patrick Haudecoeur. Avec Jean-Pierre Malignon, Urbain Cancelier, Isabelle Spade, etc. Il se passe à Frou-Frou les Bains, des choses bizarres. La station thermale est brusquement privée d’eau, au moment où arrivent les premiers curistes…

RUY BLAS / VICTOR HUGO / THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE du 8 au 18 janvier
Tragédie et comédie de Victor Hugo. Mise en scène Yves Beaunesne. Avec dix acteurs. Un Grand d’Espagne, est condamné à l’exil par la reine. Il utilise pour se venger les services d’un laquais, Ruy Blas, dont il connait la passion secrète pour la souveraine… Les alexandrins et les textes éternels permettent de mettre en perspective notre époque. C’est l’homme du peuple qui tombe de haut, mais qui lutte farouchement contre la corruption des gens au pouvoir. Photo © Guy Delahaye.

LES DÉMONS / DOSTOIËVSKI / TNP du 14 au 25 janvier
De Dostoiëvski, librement inspiré, adapté et mis en scène par Sylvain Creuzevault. Un roman de 1200 pages et une quinzaine de personnages. Une vertigineuse fresque politique et philosophique qui s’articule autour du rire, de l’effroi et de l a démesure. Avec une douzaine d’acteurs. Durée 3h45.

Jean Lacornerie va quitter le Théâtre de la Croix-Rousse
Il a annoncé son départ pour de nouvelles aventures à la fin décembre 2020. Cette annonce devrait permettre aux partenaires publics du Théâtre (Ville de Lyon, État, Région, Métropole) d’organiser une succession.Tenant à conserver la dynamique du projet et de la programmation qu’il mène avec l’équipe du Théâtre, il mettra toute son énergie à poursuivre son action avec les équipes artistiques invitées et avec le public. En attendant le lancement en mai prochain de la saison 2020/2021 qu’il signera avec Anne Meillon, sa récente création The Pajama Game est actuellement en tournée en France, et toute la distribution sera en direct du Carreau du Temple à Paris, ce dimanche 26 janvier à 13h pour l’émission de Laurent Valière, 42e rue.

SI JE PEUX ME PERMETTRE / THÉÂTRE TÊTE D’OR du 21 janvier au 22 février et du 10 au 22 mars
Comédie de Robert Lamoureux. Mise en scène Jeoffrey Bourdenet. Avec Olivier Lejeune, Manuel Gélin, Elisa Servier, Gaston Richard et Dominique Merot. Un affairiste sans scrupules, spécialiste de la reprise d’entreprises en difficultés qu’il revend avec grands bénéfices, compromet toute sa famille… Et son majordome.

​BLANCHE-NEIGE,  HISTOIRE D’UN PRINCE
LA VISION REVISITÉE ET AMUSÉE D’UN CONTE ANCIEN
THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE du 21 au 25 janvier

Texte Marie Dilasser. Mise en scène Michel Raskine. Avec trois acteurs étonnants : Alexandre Bazan, Marief Guittier et Tibor Ockenfels. L’histoire se passe au pays des forêts sans arbres et des montagnes aplaties. Le Prince, joué par une jeune femme en blanc, est un vieillard désabusé. Blanche-Neige, interprété un immense jeune homme tout vêtu de noir, est féministe, réagit et se rebiffe en permanence. D’entrée le ton est décalé. Il s’agit d’un conte revisité en comédie. L’auteure porte un regard amusé sur la vie actuelle. Elle joue avec des clins d’oeils déjantés pleins d’humour et des jeux de mots amusants du vocabulaire enfantin. Le décor fonctionne comme une grande boite d’illusionniste artisanale et sophistiquée. En scène finale, une flopée de petits nains, en métal et articulés, surgit devant le spectateurs. Effet spectaculaire garanti. Une réussite !JPD.

Photo ©  Venkat Damara.

PLAIDOIRIES / RICHARD BERRY / RADIANT-BELLEVUE 24 et 25 janvier / TOBOGGAN le 23 janvier
Mise en scène Eric Théobald. Reconstituion historique Matthieu Aron. Richard Berry, est un avocat magistral dans »Plaidoiries ». Il reprend, avec la forces des mots, les discours de six avocats de six procès incontournables. Défense de l’avortement, de la peine de mort, de l’infanticide ou le procès Erignac.

AGATHA / MARGUERITE DURAS / TNP/ du 4 au 21 février
De Marguerite Duras. Mise en scène Louise Vignaud. Un jour d’hiver dans la Villa Agatha. Elle invoque Lui pour lui annoncer son départ avec un autre homme. Alors commence un jeu de mémoire. Une pièce sans filtre sur le tabou. Langue ciselée, tantôt limpide, tantôt trouble. Un registre intime vers les abysses de l’âme humaine.

UN CONTE DE NOËL / RADIANT-BELLEVUE du 5 au 9 février
Adaptation Arnaud Desplechin. Mise en scène Julie Deliquet. Un conte de Noël qui tourne au règlement de compte familial et dysfonctionnel ! Références mythologiques au théâtre classique. drame et comédie, poignant et lucide.

ARCHITECTURE / THÉÂTRE DES CÉLESTINS 12 au 19 février
Texte, mise en scène et installation Pascal Rambert. Avec une belle distribution d’une dizaine d’acteurs, dont Emmanuelle Béart, Denis Podalydès, Jacques Weber, etc. Une pièce avec les membres d’une famille, qui exprime le fracas du monde et le naufrage d’une civilisation. Co-production Festival d’Avignon et autres institutions.

LES ENIVRÉS / TNP du 7 au 16 février
De Ivan Viripaev. Texte Tania Mouilevskaia et Gilles Morel. Mise en scène Clément Poirée. Avec huit acteurs et quatorze personnages. L’alcool est ici l’allumette qui met le feu aux poudres. Une veine loufoque et pathétique et un désordre rigoureusement agencé qui entraine émotions et réflexions.

LE MISANTHROPE / MOLIÈRE / RADIANT-BELLEVUE 14 et 15 février
De Molière. Mise en scène Peter Stein. Avec un Lambert Wilson, le Misanthrope, qui exècre la vie de cour, mais profondément amoureux de Célimène, Pauline Cheviller. Les vers et les piques font mouche jusqu’à essorer un misanthrope passionné et désabusé.

Mars

GINA & CLEOPATRE / THÉÂTRE TÊTE D’OR les 3 et 4 mars
Comédie et mise en scène Olivier Macé et Ariane Bachelet. Avec Véronique Genest, D-J. Colloredo et Andy Cocq. La reine du théâtre de boulevard Gina, accepte de jouer une oeuvre magistrale de Shakespeare « Antoine et Cléopâtre. Amours, trahisons, quiproquos burlesques. Bref une folie théâtrale. Photo Théâtre Tête d’Or © JPD.

DERVICHE / DANSE / THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE du 10 au 13 mars
Concert dansé. Le groupe franco-syrien Bab Assalam avec le circadien Sylvain Julien transcendent les musiques et traditions. Détour dans l’univers hypnotique de la danse soufie, qui remonte au 13° siècle. Mais en version occidentalisée. Deux musiciens syriens, clarinettes et live electronic.

COMPROMIS / P. ARDITI, M. LEEB / RADIANT-BELLEVUE du 11 au 13 mars et TOBOGGAN le 14 mars
De Philippe Claudel. Le tandem Pierre Arditi et Michel Leeb est désopilant. Deux amis de longue date veulent faire signer un compromis de vente de l’appartement. L’acheteur arrive en plein cours d’un savoureux règlement de comptes entre les deux amis.

BUG / TRACY LETTS / THÉATRE DES CÉLESTINS du 11 au 21 mars
Texte de Tracy Letts. Mise en scène Emmanuel Daumas. Un « bug », c’est un insecte. Un vétéran de la guerre du Golfe est persuadé qu’on lui a introduit des larves sous la peau. Il tombe amoureux. Et delà s’ensuit une fusion passionnelle et une théorie du complot. Divagation ou conspiration planétaire ?

L’ÉCHANGE / PAUL CLAUDEL / TNP du 12 au 20 mars
De Paul Claudel. Première version. Mise en scène Christian Schiaretti. Avec Francine Bergé. Louise Chevillotte, Robin Renucci, Marc Zinga. Grand moment de théâtre, comme sait bien le faire Christian Schiaretti. Et avec d’excellents acteurs. Une tragédie dans les règles de l’art. Trois actes, et trois unités de temps,de lieu et d’action. Deux collisions de couples, frontales et âpres, dans un espace nu saisi par un jeu de lumières. Photo le superbe TNP © JPD.

LA QUAI DE OUISTREHAM / THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE du 18 au 28 mars
Mise en scène Louise Vignaud. Le récit d’une grande journaliste Florence Aubenas. Elle passa six mois dans le monde des travailleuses précaires. Et en fit un récit  » Le Quai de Ousitreham », qui rend visible la misère au quotidien des femmes de l’ombre. Méprisées dans un monde en crise. Joué par Magali Bonat. Le plateau devient un lieu d’enquêtes de témoignages et de questionnements.

Mr IBRAHIM ET LES FLEURS DU CORAN / TOBOGGAN le 19 mars
Texte Eric-Emmanuel Schmitt. Un garçon juif de douze ans devient l’ami du vieil épicier arabe. Hisoire tendre et drôle. Eric-Emmanuel Schmitt a fait une tournée triomphale aux quatre coins du monde avec ce texte qui a valu à Omar Sharif, un César et un Lion d’Or

PELLÉAS ET MÉLISANDE / THÉÂTRE DES CÉLESTINS du 25 au 29 mars
Texte Maurice Maeterlink. Mise en scène Julie Duclos. Mélisande égarée dans la forêt pleure, le prince Golaud, va l’épouser, mais elle tombe amoureuse de Pélléas, son frère cadet. Sentiments interdits et drame symboliste. Le « Pelléas et Mélisande » de Maeterlink, mis en musique par Debussy, constituait à l’époque, le sommet du théâtre symbolique. Voyage dans le tragique, dans un espace hostile à l’abandon. Photo © JPD.

SANS RANCUNE / THÉÂTRE TÊTE D’OR
Du 25 mars au 18 avril. Et du 5 au 26 mai
Comédie de Sam Bobrick et Ron Clark. Adaptation de Jean Poiret. Mise en scène Jeoffrey Bourdenet. Avec Didier Gustin et Julien Cafaro. La femme d’un roi du CAC 40, quitte son mari pour un smicard de Barbès. La fille fait de la psychologie. L’associé véreux veut en profiter pour racheter la société. La meilleure amie de la femme est nymphomane… C’est la crise !

BARBARIE / QUATUOR BELA / THÉÂTRE DE LA CROIX-ROUSSE 27 mars
Concert mécanique pour quatuor à cordes, piano et orgue de barbarie.
Wilhem Latchoumia, piano, synthétiseurs. Plus le Quatuor Bela. Frédéric Aurier, violon, nyckelharpa. Julien Dieudegard, violon. Julian Boutin, alto, veille roue. Luc Dedreuil, violoncelle. Bref un conert d’instruments mécaniques et anachroniques. Photo Quatuor Bela © Sylvain Gripoix.


 Liens (les liens ne sont pas sponsorisés)

* Théâtre des Célestins – Tél. 04 72 77 40 00 – www.celestins-lyon.org

* TNP Villeurbanne – 04 78 03 30 00 – www.tnp-villeurbanne.com

* Théâtre Tête d’Or – Accueil 04 78 62 96 73  – www.theatretetedor.com

* Théâtre de la Croix-Rousse. Place Joannes Ambre 69004 Lyon –  Tél. 04 72 07 49 49 – www.croix-rousse.com

* Radiant-Bellevue-Caluire – Tél. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Les Ateliers – Tél. 04 78 37 46 30  – www.theatrelesateliers-lyon.com

* Les Subsistances- www.les-subs.com

* TNG Théâtre Nouvelle Génération – www.tng-lyon.fr

* Théâtre de la Renaissance 04 72 39 74 91 www.theatredelarenaissance.com