Site Web d'Informations Culturelles

THÉÂTRE

N°33 – Automne 2019 – Septembre – Octobre – Novembre – Décembre

Septembre / Octobre

La femme du Boulanger / Truculente et émouvante
Théâtre Tête d’Or du 10 septembre au 19 octobre et du 5 au 10 novembre

La Femme du Boulanger. Mise en scène Alexandre Anzo. Avec Jacques Boudet, Valérie Bègue. Voilà une grande histoire d’amour, librement inspirée du film La femme du Boulanger, dont le scénario et la réalisation étaient de Marcel Pagnol en 1938. Film lui-même, adapté d’un roman de Jean Giono, Jean de Bleu. L’action se passe en Haute Provence, du côté de Manosque et Banon. Alternativement sur la place du village et dans la boulangerie, grâce à un ingénieux décor pivotant. Jacques Boudet est un magnifique boulanger truculent et émouvant. La belle brune Valérie Bégue, l’abandonne pour un berger. Très affecté il s’arrête de travailler et boit. Insensiblement la tension monte. Où est-elle partie ? Privé de pain tout le village le soutient et s’unit malgré les brouilles mesquines et rancoeurs locales, pour rechercher l’infidèle. Voilà une belle et bouleversante histoire d’amour jouée avec talent et justesse par les onze acteurs de la pièce.

Othello / Shakespeare / Théâtre des Célestins du 21 au 28 septembre
D’après William Shakespeare. Mise en scène par la jeune Aurore Fattier. Elle plonge la tragédie dans un bain de modernité. Une fugue érotique sur les terres du destin, du désir et de la beauté. Décors : un carnaval à Venise, un jardin d’Eden oriental, une chambre d’hôtel de luxe jouxtant une piscine. Photo. Un Othello, très contemporain © Ann AhschAefferh.

Loveless / Radiant le 5 octobre
D’après « Une Vie de putain » de Claude Jaget, journaliste à Libération en 1975. Cette pièce relaie sur les planches de poignants témoignages de six prostituées durant l’occupation de l’église Saint-Nizier de Lyon en 1975. La pièce nous pousse à nous interroger sur un sujet tabou et toujours polémique.

Le Laboureur de Bohême / TNP du 25 au 29 septembre
De Johannes von Saatz. Humaniste serait né vers 1350 et mort en 1414, dans un petit village des Sudètes. Mise en scène Christian Schiaretti. Texte Ch. Schiaretti et Dieter Welker. A l’origine du face-à-face entre le laboureur et la mort, il y a le corps d’une jeune femme, rendu à la terre. Elle était jeune, douce, mère de famille. C’était sa femme. Elle est morte. Est-ce normal clame le laboureur ? Un dialogue de la fin du Moyen-Âge qui déconcertera par sa rigueur. Photo Le Laboureur de Bohème © Michel Cavalca.

L’effort d’être spectateur / TNP du 2 au 19 octobre
Texte, mise en scène et interprétation Pierre Notte. Un auteur-interprète seul en scène, détourne les codes, jusqu’à parvenir à un authentique acte théâtral, qui réjouit autant les spectateurs aguerris que les apprentis.

Les Sorcières de Salem / Arthur Miller / Célestins du 2 au 10 octobre
Sûrement la pièce la plus connue d’Arthur Miller. Il éclaire de manière impressionnante comment intolérance et aveuglement collectif peuvent mener au chaos. Un drame à portée universelle. Photo Les Sorcières de Salem © Jean Louis Fernandez.
L’école des Femmes / Molière / Théâtre de la Renaissance du 9 au 11 octobre
Molière. Mise en scène Chistian Esnay. Cie Les Géotrupes. Six acteurs en costumes contemporains. La pièce fût un triomphe en 1662. Molière est promu organisateur de spectacles. Il produit alors des comédies galantes et légères. Dans la pièce il a tendance à ridiculiser le mariage traditionnel. Ce qui lui vaut l’hostilité des dévots, prudes, jaloux et dépassés !

Un Instant / Proust / Théâtre de la Croix-Rousse du 8 au 12 octobre
D’après « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust. Adaptation Jean Bellorini. Il nous entraine doucement à la rencontre de la mémoire et de Marcel Proust. Dans un grand espace aux murs lézardés, deux personnages, une femme âgée et un jeune homme vont s’aider mutuellement à faire émerger les souvenirs. Photo Un instant © Pascal Victor.

One Night With Holly Woodlawn / Théâtre de la Croix-Rousse les 15 et 16 octobre
Cabaret. Texte et adaptation Pierre Maillet. Musique Howard Hugues et Billy Jet Pilot. Une performance éblouissante et drôle pour faire revivre l’un des personnages les plus marquants des années Warhol, en paillettes et musique. Photo One Night © DR.

Mary Said What She Said / Théâtre des Célestins du 30 octobre au 3 novembre
Texte Darryl Pincney. Mise en scène, décor et lumière Robert Wilson. Avec Isabelle Huppert dans le rôle de Mary Stuart. Une échappée théâtrale au sein de la vie de Marie Stuart. En 1587 au château de Fotheringhay. Jeux d’ombres et de lumières.

Novembre / Décembre

Un ennemi du peuple / Ibsen / Théâtre des Célestins du 5 au 10 novembre
Texte Henrik Ibsen. Mise en scène Jean-François Sivadier. Deux frères ont fondé un établissement thermal… Mais les eaux sont contaminées. Santé publique contre prospérité économique, vérité contre manipulation, liberté de pensée contre tyrannie de masse.

La femme du Boulanger / Pagnol / Théâtre Tête d’Or du 5 au 10 novembre
Une pièce de Marcel Pagnol. D’après Jean Giono. Avec Jacques Boudet et Valérie Bègue et 9 autres acteurs. Mise en scène Alexandre Anzo. Un grand classique du cinéma et du théâtre. Aimable, le boulanger vient de s’installer en Provence. Sa jeune femme l’abandonne pour un berger. Il suspend son travail et se morfond dans l’alcool. Privé de pain tout le village s’unit pour partir à la recherche de l’infidèle !

Rétrospective La Cordonnerie Théâtre de la Croix-Rousse du 5 au 9 novembre
Trois ciné-spectacles. Scénarios, réalisations, mises en scène et jeux Samuel Hercule et Métilde Weyergans.
* Hansel et Gretel. Ciné-spectacle. D’après le célèbre conte des frères Grimm.
* (Super) Hamlet. Ciné-spectacle. D’après Shakespeare et Charles et Mary Lamb.
* Blanche-Neige ou la Chute du mur de Berlin. Ciné-spectacle.

Bonsoir / Frédéric Mitterand / Radiant le 7 novembre
Frédéric Mitterand, se lance à 71 ans, dans la lecture théâtrale. « Bonsoir », est une surprenante biographie, empreinte de nostalgie. Ancien ministre, réalisateur, animateur, producteur, chroniqueur, écrivain, directeur de ‘ »L’Académie de France » à Rome, n’était jamais monté sur scène. Et voici 17 textes courts qui s’enchaînent un peu comme des chansons.
Encore un instant / Berléand / Larroque / Toboggan le 16 novembre
Pièce de Fabrice Roger-Lacan. Mise en scène Bernard Murat. Avec Michèle Larroque, François Berléand et Lionel Abelanski. Tantôt poétique, tantôt drôle, tantôt dramatique. Suzanne et Julien sont toujours fous amoureux. Julien qui râle et qui rit. Un grand metteur en scène et de grands acteurs !

La Vie de Galilée / Brecht / Théâtre des Célestins du 15 novembre au 1er décembre
Texte Bertolt Brecht. Mise en scène Claudia Stavisky. Avec Philippe Torreton et une dizaine d’acteurs. Un grand spectacle de troupe. L’auteur raconte le vertige d’un monde qui voit subitement son ordre voler en éclats. L’humanité doit du jour au lendemain changer de repères. Entre raison et imagination.

Hippolyte / TNP du 6 novembre au 1er décembre
Phèdre / Racine / TNP du 19 novembre au 1er décembre
Deux créations de Christian Schiaretti
Hippolyte est de l’auteur français Robert Garnier. Il s’agit de la première adaptation, en 1573, du mythe antique de Phèdre. Le trio infernal de la Grèce antique. Le père Thésée, le fils Hippolyte et la nouvelle épouse du père Phèdre. Phèdre, c’est le malheureux destin d’une femme conduite au suicide par un amour interdit.
Cent ans après, en 1677, Jean racine donne Phèdre. Du côté de R. Garnier, violence, désir et ostentation. De l’autre, c’est la rigueur classique de Racine. Hippolyte, est une belle, grande et longue tragédie. Décor minimaliste. Superbes costumes d’époque. Une importante distribution d’une quinzaine d’acteurs, d’où émerge le brillant jeu de la nourrice : Francine Bergé. Plus trois musiciens et une soprano. Distribution identique pour les deux pièces. Christian Schiaretti a toujours montré son attachement à la langue française. Il nous fait découvrir un auteur méconnu du grand public. L’art dramatique de R. Garnier pourrait se définir par l’ampleur de la récitation, qui pour nous, gens pressés du XXI°s. l’emporte sur la rapidité de l’action. Longueurs des monologues, des scènes d’expositions, des paroles et chants des choeurs. Mais cela reste de l’excellent français, avec de belles phrases ainsi à propos de Thésée : « Ta grandeur tombe sous le tison d’une amoureuse ardeur « . JPD. Photo, d’après Van Orley Barend, Les Chasses de Maximilien, dites « Belles chasses de Guise ».

Héloïse ou la Rage du Réel / Théâtre de la Croix-Rousse les 13 et 16 novembre
Texte Myriam Boudenia. Mise en scène Paul Laidet. Avec 8 acteurs. Au cours de son enlèvement, une jeune femme, riche héritière, se transforme en passionnara révolutionnaire. Un mélange de réel et de fiction dans un kaléidoscope de situations et de personnages.

Frou-Frou Les bains / Théâtre Tête d’Or du 16 novembre au 20 décembre et du 7 au 19 janvier
Comédie. Texte, mise en scène et jeu Patrick Haudecoeur. Avec une douzaine d’acteurs. Il s’en passe des choses à Frou-Frou Les Bains, station thermale brusquement privée d’eau ! Juste au moment où arrivent les premiers curistes. Voici un ballet fumant de quiproquos, de maladresses, pour finit en un imbroglio délirant. Beaucoup d’humour pour terminer l’année dans la bonne humeur, par un spécialiste reconnu du théâtre comique, et distingué par plusieurs Molière.

James Baldwin / Nina Simone / Théâtre de la Croix-Rousse du 19 au 22 novembre
Théâtre. 1ère partie Balwin-Avedon, entretiens imaginaires. Texte Kevin Keiss et Elise Vigier, mise en scène. Avec Marcial Di Fonzo Bo. 2ème partie Portrait de Ludmilla en Nina Simone. texte et mise en scène david lest avec Ludmilla Dabo et David Lescot.

Dom Juan / Molière / TNP du 13 novembre au 7 décembre
Texte Molière. Mise en scène Olivier Maurin. Résidence en création. Avec une dizaine d’acteurs. Finis les débauchés, Dom Juan est cultivé, il a la pensée acérée comme une arme et un stupéfiant sang froid. Il avance dans le monde accompagné d’un Sganarelle écartelé entre terreur et fierté. C’est un séducteur libertin. Le metteur en scène rafraichit notre écoute de cette oeuvre insolente. Photo Dom Juan © Jeanne Garraud.

Un fil à la patte / Feydeau / Théâtre de la Renaissance du 28 au 30 septembre
Vaudeville. Georges Feydeau 1894. Mise en scène Gilles Charbrier et Collectif 7. Comment se débarrasser d’une maitresse lorsqu’on prévoit de se marier le jour même avec une riche héritière ? L’auteur fait virevolter ses personnages dans un puzzle, un casse tête chinois, une sorte d’échiquier, un chaos de situations.

Pourvu qu’il soit heureux / Huster / Cottençon / Radiant le 29 novembre
Comédie de Laurent Ruquier. Mise en scène Steva Suissa. Avec Francis Huster, Fanny Cottençon et Louis Le Barazer. Laurent Ruquier, raconte avec talent, humour et justesse la famille. Bien aidé par trois très bons acteurs. Retournements de situation, et quiproquos loufoques, parents décontenancés. Style ciselé et bienveillance.

Une dernière soirée de Carnaval / Goldoni / Théâtre des Célestins du 4 au 14 décembre
Texte Carlo Goldoni. Mise en scène Clément Hervieux-Léger, sociétaire de la Comédie Française. Avec une quinzaine d’acteurs. Une pièce peu connue, qui exalte les couleurs de la vie, de l’amour, des relations humaines. Un élégant spectacle en costumes d’époque qui creuse les rapports complexes régissant toute la société.

Contes et légendes / TNP du 10 au 21 décembre
Création théâtrale et misent scène de Joel Pommerat. Avec 11 acteurs. Cette toute dernière création, par un grand metteur en scène, est une fiction documentaire d’anticipation sur la construction de soi à l’adolescence et sur le mythe de la créature artificielle. Il observe une série de relations entre adolescents, adultes et androïdes. Photo Contes et Légendes © DR Cie Louis Brouillard.

La Machine de Turing / Toboggan 11 décembre
De Benoit Solès. Mise en scène Tristan Petitgirard. L’histoire vraie d’un homme injustement resté dans l’ombre et qui a changé le monde. Alan Turing a brisé les codes d’Enigma, la machine de cryptage nazie. Il a aussi marqué 3 personnages : son amant, le sergent enquêteur et le champion d’échecs.

Tu te souviendras de moi / Chesnais / Radiant 11 décembre.
Pièce de François Archambault. Mise en scène Daniel Benoin. Patrice Chesnais et 4 autres acteurs. Un homme perd la mémoire. Mais loin de lutter contre la maladie d’Alzeimer, il s’en accommode tant bien que mal. Nuances et fragilité. Pertinence et humanité d’un être lambda qui parvient à trouver un équilibre parmi ses souvenirs.

L’Animal parlant / TNP du 12 au 21 décembre
Texte, mise en scène et peintures de Valère Novarina. Inconcevable de composer une saison au TNP, sans accueillir encore une fois Valère Novarina. Il voyage dans différents mondes langagiers. Il dissèque le langage politique, les médias et creuse le langage nocturne des rêves. Photo © Valère Novarina. Ossifère, « Etude pour La Chambre noire ».

Martien Martienne / Ray Bradbury / Théâtre de la Croix-Rousse du 11 au 14 décembre
Théâtre musical. D’après « Les Chroniques martiennes » de Ray Bradbury. Music Moritz Eggert. Mise en scène Laurent Frécuchet. Quand une Martienne rêve d’un astronaute, son mari devient jaloux. Un conte musical pour découvrir l’autre et ses autres mondes. Un conte extraterrestre humaniste.

Home / Théâtre des Célestins du 17 au 31 décembre
Conception Geoff Sobelle / Mise en scène Lee Sunday Evans. Au croisement du rire et du politique « Home », associe théâtre, danse, illusion et musique live. On passe du burlesque à l’absurde poétique. Théâtre visuel avec effets spéciaux. Photo Home © Hillarie Jason.

ZaÏ ZaÏ ZaÏ ZaÏ / Théâtre des Célestins du 18 au 29 décembre
D’après la BD de Fabcaro. Mise en scène Paul Moulin. Huit comédiennes et comédiens donnent voix à une cinquantaine de personnages hauts en couleur. Une création sonore, sorte de fiction radiophonique en public. Rires, burlesque et satire.


 Liens (les liens ne sont pas sponsorisés)

* Théâtre des Célestins – Tél. 04 72 77 40 00 – www.celestins-lyon.org

* TNP Villeurbanne – 04 78 03 30 00 – www.tnp-villeurbanne.com

* Théâtre Tête d’Or – Accueil 04 78 62 96 73  – www.theatretetedor.com

* Théâtre de la Croix-Rousse. Place Joannes Ambre 69004 Lyon –  Tél. 04 72 07 49 49 – www.croix-rousse.com

* Radiant-Bellevue-Caluire – Tél. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Les Ateliers – Tél. 04 78 37 46 30  – www.theatrelesateliers-lyon.com

* Les Subsistances- www.les-subs.com

* TNG Théâtre Nouvelle Génération – www.tng-lyon.fr

* Théâtre de la Renaissance 04 72 39 74 91 www.theatredelarenaissance.com