Culture & Art. Site d'informations indépendant. Création 2008


DANSE

N° 33 – Automne 2019 – Septembre – Octobre – Novembre – Décembre

Septembre / Octobre

Russel Maliphant / Spiral Pass / Opus 131 / Opéra du 9 au 15 sept.
Deux chorégraphies du canadien Russell Maliphant. « Spiral Pass », pièce pour 10 danseurs. Conçue au départ pour le Bayeriches Statsbalett. Musique de Mukul. Lumière de Michael Hulls ». La pièce met en scène quatre couples de danseurs. La gestuelle particulière à chacun des danseurs est superbement mise en avant par des halos de lumière qui les détachement parfaitement d’une scène noire. Ils sont beaux, légers, aériens, comme en apesanteur. La musique incandescente donne à l’ensemble un effet hypnotique. Le tout dans une esthétique art contemporain, en parfaite résonance avec la Biennale de Lyon, qui débute la semaine prochaine. « Opus 131 », pièce pour 19 danseurs. Musique de Beethoven. La seconde pièce est plus tournée sur la recherche du mouvement, du flux et de l’énergie, mais plutôt en douceur. Les danseurs évoluent avec talent en ombres chinoises sur un fond or. Le chorégraphe leur a créé un très bel écrin lumineux, graphique et musical. La musique du quatuor à cordes opus 131 de Beethoven, est adaptée en version pour orchestre. Les deux ballets sont joués en direct par l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, dirigé par Marc Leroy-Calatayud. JPD. Photo Spiral Pass L. Lacara Ensemble © W. Hosl.

 

François Chaignaud, un danseur d’exception, dans l’univers musical baroque de Nino Laisné / Maison de la Danse les 17 et 18 septembre
« Romances Inciertos », un autre Orlando. Conception, mise en scène et direction musicale Nino Laisné. Chorégraphie François Chaignaud. Avec quatre musiciens. Bandonéon, J-B. Henry. Violes de gambe, Robin Pharo, Théorbe et guitare baroque, Daniel Zopico. Percussions, Pere Olivé. Décor Marie Maresca. C’est tout à la fois un concert, un récital et un opéra-ballet. François Chaignaud se métamorphose merveilleusement en trois actes. Il chante et danse. Il est successivement, la Doncella Guerrera médiévale, une jeune fille qui s’en va en guerre déguisée en homme. L’archange voluptueux et douloureux de F. Garcia Lorca, un numéro époustouflant de danse sur des échasses !  Et enfin la gitane andalouse, qui oscille entre mysticisme et séduction. François Chaignaud cache une secrète et talentueuse androgynie. Le magnifique décor de tapisseries médiévales représentant la nature et la chasse, les infinies variations des mélodies baroques des XVI et XVII°s. créent une atmosphère historique, à l’esthétique raffinée. Le public est subjugué. Standing ovation ! JPD.

 

Kader Attou / Maison de la Danse du 24 au 28 septembre
Chorégraphie de Kader Attou, avec 8 danseurs. « Allegria », ou le parti du rêve et de la poésie, dans le burlesque, mais aussi dans les désordres du monde. Une danse fluide et énergique révélant de magnifiques spirales sculptées sur la musique de Régis Baillet. Photo Kader Attou © Mirabel White-BD.

Folia / Mourad Merzouki / Radiant du 25 au 29 septembre
Comme on l’a vu aux Nuits de Fourvière 2018, le chorégraphe lyonnais Mourad Merzouki, se surpasse dans ce ballet en rapprochant hip-hop, électro et répertoire baroque. Tarentelles italiennes et musiques baroques du Concert de l’Hostel Dieu. Une fusion très énergique des genres, sous le signe du partage et de la générosité.

Anne Teresa De Keersmaeker / Salva Sanchis
Maison de la Danse du 1er au 3 octobre
« Love Supreme » Improviser avec le célèbre saxophoniste John Coltrane : Anne Teresa De Keersmaeker / Salva Sanchis, transmettent une pièce essentielle inspirée du jazz, à une nouvelle génération de danseurs. Une quatuor de jazz et un quatuor de danseurs. Pour mieux retrouvé l’esprit et l’inventivité du grand saxophoniste; un dialogue musical qui se renouvelle tous les soirs sur scène ! Photo Anne Teresa de Keersmaker © Anne Van Aerschot.

Emanuel Gat / Works / Maison de la Danse les 8 et 9 octobre
Emanuel Gat chorégraphie. « Works », est un programme qui rend hommage à la singularité, la virtuosité et l’humanité de ses artistes. Le premier 10 danseurs, musique Yann Robin. Le second 2 danseurs. Le troisième 2 danseurs, musique Emmanuel Gat. Le quatrième 5 danseurs, musique Awir Leon. Le cinquième 2 danseurs et le sixième 10 danseurs, musique Nina Simone.

Dance N’ Speak Easy / Festival Karavel / Toboggan 11 octobre
Création. « Dance N’ Speak Easy », ce collectif, référence mondiale du hip-hop remporte le titre de champions du monde. Cette création démontre son savoir faire virtuose où rien n’est laissé au hasard. Breakdance, Lindy Hop et Hip-hop, jitterbug. Les 7 danseurs nous replongent avec humour dans les années troubles de la prohibition aux Etats-Unis.

Cie Pyramid / Festival Karavel 13 / Radiant 17 octobre
Dans le cadre du festival de danse Karavel, la Compagnie Pyramid mélange les genres : hip-hop, poésie, burlesque. Elle dynamise sa danse urbaine en une sorte de valse à mille temps.

Danse connectée / Maison de la Danse du 15 au 21 octobre
Nouveau. Réalité virtuelle, réalité augmentée, motion capture, intelligence artificielle, video mapping. Un croisement de la danse, des nouvelles technologies et des expériences de réalité virtuelles. A découvrir dans les oeuvres des créateurs suivants. Adrien M et Claire B. Gilles Robin et Artanim, Renaud Wiser. Eric Minh Cuong Castaing et Aurélien Merceron. Et les réslutats du Dansathon. Avec aussi un film des Frères Lumière. Lyon était à l’avant garde du cinéma. Et si Lyon devenait aussi à l’avant garde de la danse connectée ?

Adien M & Claire B / Acqua Alta / Maison de la Danse du 15 au 21 octobre
Création. Un parcours poético-numérique dans l’imaginaire de l’eau. Un spectacle, un livre pop-up en réalité augmentée et une expérience en réalité virtuelle. Un triptyque onirique, surréaliste et numérique. Du virtuel au réel, poético-numérique et graphique incroyable et contemporain. Primé dans le monde entier ! Photo AMCB © Romain Etienne.

Cie Gilles Jobin / Artanim
Maison de la Danse du 15 au 19 octobre

« VR_1 ». Pour la première fois un chorégraphe, Gilles Jobin, allie réalité virtuelle immersion et danse dans une expérience sensorielle inédite. Par groupes de 5 les spectateurs équipés d’un casque et d’un ordinateur circulent dans un espace virtuel. Ils sont projetés successivement dans un désert à perte de vue, dans un loft contemporain et dans un paysage urbain… Une expérience sensuelle inoubliable. Photo Gilles Jobin © Gilles Jobin.

Pockemon Crew / Opéra les 23 et 24 octobre
Direction artistique et chorégraphie Riyad Fghani. Nouvelle production. Pour célébrer les 20 ans de la compagnie, Pockemon Crew, s’installe à l’Opéra avec « Millésime ». Une pièce pour 20 interprètes : 15 hip-hoppers et 5 danseurs du ballet. Un opus aux lignes multiples entre baskets et demi-pointes. Ils ont remporté de nombreux titres de hip-hop dans les « battle » du monde entier. Au début ils se sont rencontrés sur le parvis de l’Opéra. Et depuis ils ont fait le tour du monde !

Novembre / Décembre

 

Merce Cunningham / Opéra du 1er au 3 novembre
Chorégraphies Merce Cunningham. « Exchange » (1978 New York) est découpée en trois parties. Une moitié de danseurs. Puis l’autre moitié. Et enfin la totalité des 15 danseurs. Environnement urbain. Décors et costumes gris poussière. Musique de David Tudor : Weatherings. « Scenario ». Une collaboration entre le chorégraphe et une styliste Rei Kawakubo, connue pour ses créations innovantes et iconoclastes. Costumes excentriques de style « bosses et bourrelets » et éclairage fluorescent. Photo Exchange © Michel Cavalca.

BJM – Les Ballets Jazz de Montréal / Maison de la Danse du 5 au 13 novembre
Les Ballets Jazz de Montréal invitent trois chorégraphes à rendre un hommage exclusif à leur compatriote Leonard Cohen. Avec quinze danseurs virtuoses en belle forme, il nous emmènent dans l’univers de Leonard Cohen. Et de ses plus célèbres chansons « So Long Marianne », « Everybody Knows » et « Halleluhjah ». Une troupe qui rayonne internationalement. Photo Les Ballets Jazz de Montreal © Marc Montplaisir.

Russel Maliphant / Lucinda Childs / Opéra les 7, 8 et 9 novembre
Le duo magnétique de Russel Maliphant « Critical Mass », créé en 1998, pour lui même et le danseur Robert Tannion. Alternance de séquences véloces et lentes, fluides et saccadées. Fusion des corps. En 2016, « Dance » de Lucinda Childs est entré au répertoire du ballet. Une chance pour la compagnie d’être dépositaire de ce chef d’oeuvre absolu du minimalisme chorégraphique ! Des duos, des quatuors, des ensembles aériens et légers sur la partition répétitive de Philip Glass. Un flot ininterrompu et fascinant.

Carmen / Philippe Lafeuille / Chicos Mambo / Toboggan 8 novembre
Nouvelle création. Plus de 400 représentations et 200000 spectateurs. Philippe Lafeuille s’attaque à une figure emblématique du théâtre et de la danse : « Carmen ». Est-ce une narration, une parodie, un drame, un ballet, un opéra, une ode à la liberté ? Aux spectateurs de le découvrir, dans cette fantaisie ibéro-chorégraphique. Des danseurs, une voix, des mots et la musique de Bizet, bien sûr !

Casse-Noisette / Le Lac des Cygnes / Grand Ballet et Etoiles de ‘Opéra national Kazan-Tatarstan / Radiant les 16 et 17 novembre
Ballets de Tchaïkovski. « Casse-Noisette », ballet en deux actes. Entre rêves d’enfance et réalités de l’âge adulte. Un univers grandiose que l’on ne présente plus. « Le Lac des Cygnes » est le chef d’oeuvre absolu de Tchaïkovski. Le plus représenté au monde. Un classique mythique ici interprêtée avec toutes la rigueur et la grâce des 75 danseurs de cette troupe russe d’excellence.

No Gravity Dance Company / Radiant 19 novembre
« De l’Enfer au Paradis » est un condensé de la « Divine Comédie » de Dante Alighieri, librement adaptée par Emiliano Pellisari. Une performance de haut vol entre danse et acrobaties. Les 6 danseurs font une performance époustouflante, dans des univers esthétiques et sonores différents. La fantaisie en plus.

Les 7 doigts de la Main / Maison de la Danse du 23 novembre au 1er décembre
Avec le célèbre cirque Montréalais. « Passagers » est un improbable voyage en train, avec des scènes de la vie quotidienne évoquées de façon poétique. Danse, musique, théâtre et acrobaties. Huit passagers emportés dans un incroyable voyage. Ils transforment leur compartiment en aires de jeux et de confidences. Ils défient la pesanteur avec un engagement physique intense. Photo Les 7 Doigts de la Main © Alexandre Gallez BD.

Dominique Brun et l’ONL / Maison de la Danse du 5 au 7 décembre
Deux créations. Chorégraphies de Dominique Brun pour ce double programme. Avec 5 danseurs et 17 musiciens de l’Orchestre national de Lyon. « Le Poids des Choses », musique de David Christoffel et deux voix off. « Pierre et le Loup » de Prokofiev et les deux voix off de Marc Meyapin et Tess Vlassov. Une fable chorégraphique à l’esthétique joyeuse qui touche aussi bien les adultes que les jeunes.

Stomp / Maison de la Danse du 10 au 15 décembre
Stomp, qui avait enthousiasmé le public de la MDLD, revient, avec la même folie contagieuse et inégalée. De la danse du show, des percussions, de l’humour… Que du bonheur ! Ils sont « terrifics » avec leurs sacs plastiques, bidons, couvercles de poubelles et leurs rythmes sud africains. Photo Stomp © DR.
Marie Agnès Gillot / Andrès Marin / Chritian Rizzo / Maison de la Danse du 19 au 20 décembre. Création. Une danseuse étoile inclassable : Marie Agnès Gillot (Ballet de l’Opéra de Paris). Un des plus grands noms du flamenco contemporain : Andrès Marin. Une création unique à la croisée de leurs mondes. Christian Rizzo assure la direction artistique et la scénographie. Un grand moment de danses par deux personnalités flamboyantes.


Liens

* Maison de la Danse –  Tél. 0472781818 – www.maisondeladanse.com
Site web : www.numeridanse.tv
Contact : numeridanse@maisondeladanse.com

* Opéra de Lyon – www.opera-lyon.com

* Toboggan Décines – www.letoboggan.com

* Le Radiant-Bellevue Caluire – www.radiant-bellevue.fr

* Conservatoire CNSMD – www.cnsmd-lyon

* Halle Tony Garnier – www.halle-tony-garnier.com

* Amphi 3000 – Cité Internationale – www.ccc-lyon.com

* numeridanse.tv – www.numeridanse.tv

* Nuits de Fourvière – www.nuitsdefourviere.fr

La vidéothèque internationale de la Maison de la Danse est en ligne. A consulter gratuitement sur place,  les écrans de la Maison de la Danse. Ou en ligne Pour comprendre la danse avec des parcours thématiques pour petits et grands. Un outil idéal pour les pédagogues. La relecture des oeuvres / Danse et musique / L’espace scénique / Love dance. http://www.maisondeladanse.com/ressources-video/numeridanse