Site d'informations culturelles indépendant. 10ème année

VOYAGES

N°31 Hiver-Printemps 2019

Un voyage d’hiver à Malte et Gozo

 
La Valette. Une ville musée. Des fortifications imposantes. Des musées, des palais, des églises. Un héritage britannique. Des boutiques de luxe, des rues animées, des pubs, des bars, des restaurants. Une animation permanente, même en hiver. Des ports et la mer tout autour. Gozo, l’île de charme, la citadelle, la vieille ville, les rochers déchiquetés au pied des falaises, les vagues qui brisent. Et le soleil omniprésent !  En savoir plus >>>


 Une longue navigation d’hiver dans l’univers arctique

Au Cap Nord avec l’Express Côtier

Voici un nouveau coup de cœur de la rédaction, publié initialement en mars 2012. Récit d’un voyage d’hiver de quinze jours réalisé en mars. L’objectif était de profiter des prix basse saison, des jours qui rallongent, des bons créneaux météo, des aurores boréales et des panoramas sublimes, qu’offrent encore les dernières neiges de l’hiver arctique.
Avec son interminable côte, semée d’îles séparées par d’étroits passages, percée de fjords, dominée par de hautes montagnes rocheuses, d’où jaillissent des cascades issues des glaciers, la Norvège ne peut être découverte en un seul voyage. C’est quand même ce que j’ai tenté de faire en traversant, d’abord en train, le pays d’Est en Ouest, puis en remontant, en bateau les côtes depuis Bergen jusqu’au Cap Nord. La côte est découpée de fjords et bordées d’îles qui forment un très long labyrinthe où les navires peuvent se faufiler. Grâce au Gulf Stream, la mer est libre, sauf parfois au fond des fjords, où se forme une mince pellicule de glace, que l’étrave du navire brise en douceur. Les montagnes, aux parois de neige verglacée, dominent l’océan de quelques quinze cent mètres et plongent à pic dans la mer. Austère et impressionnant ! Photo Tromsoe, réputée pour ses aurores boréales © Knut Janssen.  En savoir plus >>>


Repérages en Périgord

Tout commence par d’infinies ondulations de collines. Des routes de campagne côtoient de charmants petits terroirs, aux sous bois de chênes verts et de châtaigners, piquetés de robustes maisons de calcaire, coiffées de hauts toits de lauzes pentus. Notez qu’il ne s’agit ni de dépaysement, ni d’exploration. Il s’agit avant tout de quitter l’autoroute et de faire des repérages et des découvertes impromptues. Photo Vieux manoir à Carennac © JPD. En savoir plus >>>