Site d'informations culturelles indépendant, créé en 2008

THÉÂTRE

N°31 Hiver-Printemps 2019 – L’essentiel du théâtre à Lyon

Janvier / Février

 

Arctique / A.-C. Vandalem / Théâtre des Célestins 8 au 11 janv.
Comédie. Ecriture et mise en scène de la belge Anne-Cécile Vandalem. Coproduction internationale. Une étonnante fable maritime, sur un ancien bateau de croisière, à la fois comédie surréaliste, récit d’anticipation, thriller politique, création théâtrale, musicale et cinématographique. Avec 10 acteurs. Photo © Christophe Engels.

La Réunification des deux Corées / TNP 10 janv. au 1er fév.
Une création théâtrale de Joel Pommerat. Disons le tout de suite, la pièce n’a rien à voir avec les deux Corées ! J.Pommerat revient au TNP, il met en scène une série de situations concrètes et de radiographies des sentiments et des passions. Avec 9 acteurs. A noter les spectateurs sont installés sur des gradins latéraux de la scène. Photo La Réunification des Deux Corées © Elisabeth Carrechio.

En attendant Bojangles / Toboggan / 12 janv.
D’après le roman d’Olivier Boudreault. Mise en scène Victoire Berger-Perrin. Avec trois excellents acteurs : Anne Charrier, Didier Brice et Victor Boulenger… Un vent de folie contagieux, tourbillons et chimères.

Tant qu’il y aura de l’Amour / M-A. Chazel et Patrick Chesnais / Toboggan 19 janv.
De Bob Martet. Mise en scène Anne Bourgeois. Un vaudeville déjanté sur les affres de la vie de couple. L’un est mari grognon, l’autre est empoisonneuse. Avec le soutien de Laurent Gamelon et Valérie Bégue. Burlesque sentimental.

Soleil blanc / Théâtre des Célestins / 16 > 23 janvier
Ou comment parler de l’écologie, de la nature, loin d’un catastrophisme qui inhibe la pensée ?Julier Bérès a imaginé une fable théâtrale qui interroge notre relation à la nature. Un sujet dans l’air du temps. Photo Soleil Blanc © Axelle de Russe.

Le Songe d’une Nuit d’Eté / Shakespeare / Toboggan 25 janv.
Une production du TNP-Villeurbanne. Adaptation et mise en scène Juliette Rizoud. La comédie se déplace d’Athènes à un village tzigane, très festif. Avec des personnages insolites, une troupe de comédiens amateurs, une forêt magique et ensorcelante.

Le Fils / Yvan Attal / Radiant-Bellevue 5 fév.
Florian Zeller est l’un des dramaturges français les plus joués actuellement. Mise en scène Ladislas Chollat. Avec Le Fils, il s’attaque aux tourments de l’adolescence. L’acteur Yvan Attal tente de soutenir et sauver son fils adolescent interprété par le jeune Rod Paradot. La nouvelle et l’ex femme, servent le propos et sa substance est cruelle et désopilante.

Roméo et Juliette
Théâtre de la Croix-Rousse / 8 au 15 févr.

Où quand une tragédie devient une comédie musicale !
Roméo est un Montaigu. Juliette, une Capulet. Les deux familles se vouent une haine inextinguible. Ils s’aiment. La violence est sous jacente, omniprésente, jamais montrée, toujours suggérée. L’action se passe pendant les années 40, dans les sous-sols d’une ville allemande, indéterminée, détruite. Le metteur en scène, Jean Lacornerie, réussit la performance, de réussir à monter un opéra, sur la petite scène du Théâtre de la Croix-Rousse et sans fosse d’orchestre. L’ingénieux décor est sombre et modulable, il permet toutes les fantaisies. Les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon, jouent la musique de Boris Blacher. Et ils ne sont pas confinés à l’arrière plan, mais bougent se déplacent et animent la pièce. Les Chanteurs du Studio de l’Opéra de Lyon, chantent si bien, en anglais qu’on les croirait vraiment anglais ! Les intermèdes, style cabaret berlinois, avec chanteuse en allemand et piano bastringue, sont moins évidents. Le metteur en scène a très bien sut restituer l’intensité dramatique des scènes finales, de la pièce de Shakespeare. Une façon très originale, agréable et poétique, de revisiter ce grand classique ! JPD. Photo le fameux balcon des amants © Stofleth.

La Raison d’Aymé / G. Jugnot / I. Mergault
Radiant-Bellevue 9, 10 et 11 fév. / Toboggan 8 fév.

Texte Isabelle Mergault. Mise en scène Gérard Jugnot. Tous les deux sur scène. Aymé est un sexagénaire fou amoureux de sa cadette Chloé, vénale et qui tente de le tuer pour son argent. Pièce de boulevard, vaudeville et clownerie à déguster sans modération.

L’Opéra de Quat’ Sous / Toboggan / 12 fév.
Bienvenue dans les bas fonds de Londres. Revoici l’Opéra de Quat’ Sous de Jean Lacornerie, d’après la pièce de Bertolt Brecht et la musique de Kurt Weill. Ironie et nostalgie. Une réussite du directeur du Théâtre de la Croix-Rousse, à voir et revoir avec plaisir. Détails en page musique-opéra-jazz

Même heure l’Année prochaine
Théâtre Tête d’Or 22 janv. au 24 mars.
Tendre adultère !

Comédie de Barnard Slade. Adaptation, mise en scène et jeu de Francis et Gersende Perrin (mari et femme).  Deux amants se retrouvent chaque année, et pendant 25 ans, pour un week-end adultère. La passion du début se transforme, peu à peu, en tendresse, en échange d’anecdotes, de souvenirs. Un peu comme vieillir ensemble. Parallèlement, et de façon subtile, on suit l’évolution de la libération de la femme. Nunuche au début, puis étudiante,brillante femme d’affaires et enfin grand-mère. Francis Perrin est égal à lui-même, un peu gauche, un peu maladroit. Gersende Perrin est spontanée, naturelle, et parfaite avec sa voix claire. JPD.

Une Nuit Américaine / Western et Shock Corridor / Théâtre de la Croix-Rousse 24 au 26 janv.
Théâtre. Mathieu Bauer adapte et met en scène pour le théâtre deux films : Western, d’après « La Chevauchée des bannis » de Lee Wells. « Shock Corridor », d’après le film culte de Samuel Fuller. Le premier est un huis clos dans un village montagneux du Wyoming enfoncé dans la neige et coupé du monde. Le second est un huis clos dans un asile psychiatrique. C’est en quelque sorte « La dernière séance » d’Eddy Mitchell, avec scénographie, musique et entracte en direct.

Le Livre de ma mère / A. Cohen / Théâtre des Célestins 26 janv au 2 fév.
Théâtre. D’après le roman d’Albert Cohen. Mise en scène Dominique Pitoiset. Avec Patrick Timsit. Ce dense roman de 1954, dédié à sa mère par l’auteur, a obtenu un immense succès. Patrick Timsit est seul sur scène. Une table de travail, un écran sur lequel seront projetés des souvenirs d’enfance. Et puis la voix du comédien qui rend, avec émotion, un hommage bouleversant aux « mères de toute la terre ».

Après la Fin / TNP / 29 janv au 21 fév.
De Dennis Kelly. Mise en scène Baptiste Guiton. Résidence de création. Comme tous les auteurs anglais, Dennis Kelly excelle dans l’art du dialogue. Il est auteur et acteur d’une série TV britannique. L’écriture est contemporaine. C’est de la fiction anticipation, après une explosion nucléaire. Un thriller psychologique à huis clos.

La Collection / Harold Pinter / Théâtre des Célestins 5 au 9 fév.
Théâtre. La Collection crée en 1962. Du célèbre auteur de théâtre anglais Harold Pinter, Prix Nobel de Littérature 2005. Mise en scène Ludovic Lagarde. Quatre personnages tirent les ficelles d’une histoire à interprétations multiples. Et c’est tout l’art de H. Pinter. Le metteur en scène nous projette dans un monde mi-abstrait, mi-réaliste dans l’ère des « fake news », des existences virtuelles et des théories de complot.

Thyeste / Sénèque / Théâtre des Célestins 12 au 16 fév.
Théâtre. Cette pièce, crée au festival d’Avignon 2018, illustre la rivalité sanglante entre deux frères. C’est la plus sauvage de ses pièces. Tout y passe : vol, infanticide, adultère, cannibalisme… Sénèque était auteur de tragédies, et paradoxalement aussi philosophe ! Thomas Jolly, le metteur en scène, avait réalisé un « Richard III » explosif. Il poursuit son exploration de la monstruosité avec « Thyeste » de Sénèque.  Avec 7 acteurs et deux enfants. Durée 2h30.

Mars / Avril

La Nouvelle / Radiant-Bellevue 4 et 5 mars
Comédie de boulevard de Eric Assous. Mise en scène Richard Berry. Avec Richard Berry et Mathilde Seigner. Comédie contemporaine dans l’air du temps. Le remariage d’un homme de 60 ans avec une femme de 20 ans sa cadette, et la réaction des enfants. Un sexagénaire à la vitalité décoiffante et à l’assurance tout risque, une jeune femme belle et tonique et deux garçons bousculant cet équilibre fragile.

Le Fils / Yvan Attal / Toboggan 4 mars
Florian Zeller s’attaque aux tourments de l’adolescence. Mise en scène Ladislas Chollat. Avec Yvan Attal, Rod Paradot et Elodie Navarre et Anne Consigny. Un père tente de soutenir et de sauver son fils adolescent, détruit par le divorce de ses parents. des émotions justes et tortueuses. Un drame aussi bouleversant que lumineux.

A Vif / Théâtre de la Croix-Rousse / 5 > 9 mars
Deux brillantes plaidoiries. Standing ovation !
Texte Key James. Mise en scène Jean-Pierre Baro. Avec Key James et Yannick Landrein. Sur la scène deux micros, à l’arrière plan, une longue table et deux chaises. Au fond un écran. Deux jeunes futurs avocats s’affrontent au célèbre concours d’éloquence du barreau. Sujet éminemment politique. Thème « L’Etat est-il seul responsable de la situation des banlieues ? ». Kerry James incarne Souleymann Traoré, un noir, élève doué, issu des banlieues. Paradoxalement il pense que non, les gens n’ont qu’à se prendre en main et se débrouiller seuls. Yannick Landrein, incarne un fils de bourgeois, il pense que oui, c’est l’Etat qui est responsable. Pour lui, l’état ne souhaite pas que les gens se prennent en main. Il dénonce véhémentement l’état qui forme une génération d’assistés. Un face à face de choc. Les argumentations sont fortes, mais non dénuées d’humour. L’écriture est adulte, vive. Les paroles sont justes et font mouche. Emotion ! Une pièce tout-à-fait dans l’air du temps et qui fait réfléchir. Le public applaudit debout. Standing ovation. JPD. Photo A Vif . Yannick Landrein et Kerry James © Nathadread Pictures.

Iphigénie / Racine / Théâtre des Célestins / 5 > 10 mars
De Jean racine. Mise en scène Chloé Dabert. Une vision contemporaine de la tragédie de Racine. Cette création du Festival d’Avignon 2018, puise sa source du mythe pour éclairer les abîmes de la guerre et du fanatisme religieux.
Durée 2h30.

Silence ou tourne /Toboggan / 9 mars
Comédie de boulevard de Patrick Haudecœur. Avec 12 acteurs. Une équipe de cinéma investit un théâtre pour y tourner un film… Et les spectateurs se voient confier les rôles de figurants. « Silence on tourne ! « . Evidemment rien ne se déroule comme prévu. Les réparties cultes fusent, accompagnés de super interludes de jazz joués par trois musiciens déguisées en machinistes. Superbe ambiance dans la salle et rires garantis.

Art / Radiant-Bellevue 7 > 9 mars
Théâtre. Comédie. L’œuvre de Jasmina Reza a été jouée dans le monde entier. Avec trois excellents acteurs : Charles berline, Jean-Pierre Darroussin et Alain Fromager. « Art » transporte le spectateur dans une passionnante réflexion l’amitié des trois amis. L’un d’eux achète un tableau entièrement blanc : incompréhensions, jugements hâtifs, débats… cataclysme.

Victor ou les enfants au pouvoir / TNP / 7 > 30 mars
Création TNP. De Roger Vitrac. Mise en scène Christian Schiaretti. Production TNP. L’immense scène du TNP est transformée en un vaste appartement (sans cloisons), avec séjour, chambre, couloirs, cuisine, SdeB, WC, sols en couleur, décoration contemporaine. Une belle réussite très design. Une dizaine d’acteurs va et vient, ou bondit sans cesse, d’une pièce à l’autre, créant une animation permanente. L’action selon l’auteur se passe en 1909, mais le metteur en scène a pris la liberté de la situer dans les années 90. Ce qui explique que certaines répliques peuvent paraître décalées et nuisent à la compréhension. L’auteur joue avec les thèmes de l’inconscient et de l’enfance… Jusqu’à l’explosion finale. La pièce multiplie les gags et donne à voir une série de mauvais tours fomentés par Victor cet enfant ayant grandit trop vite, mais lucide et intelligent. Sans oublier les disputes et scènes de ménage qui émaillent la pièce.

Le tarot du Grand Tout / Théâtre de la Croix-Rousse / 13 > 16 mars
Théâtre conté. Lamigne Diagne est musicien saxophoniste, odeur de flûte et de doudouk. François Cervantès a écrit pour lui un texte de fiction. Dans un hôpital immense, contes et musiques pour guérir un enfant blessé immobilisé… Cette pièce évoque la fragilité de la vie avec simplicité et grâce.

Théâtre pour enfants / TNG / Les Ateliers
– ID +/- / TNG / 5 > 8 mars
Compagnie Spina. Texte et dramaturgie R.F. Serafide. Avec la danseuse Nanyadji Ka-Gara. Danse libre au mouvement léger, dans un univers entièrement métallique. Pour tous dès 7 ans.
– Frères Sorcières / TNG 19 > 22 mars
D’après le texte d’Antoine Volodine. Mise en scène Joris Mathieu. Une odyssée sombre et magnifique du collectif Haut et Court. Poupées gigognes, vaudou, trains fantômes de fêtes foraines, magie, marionnettes, science-fiction. Pour tous dès 16 ans.
– K. Opus 2 Underground / TNG 2 > 5 avril
Conception collective avec Philippe Vincent. Compagnie « Scènes, Théâtre, Cinéma ». Un complot aux allures de polar. Des entrelacs où plus rien ne demeure, où la censure est omniprésente. Tournage en direct et espace de projection en direct. Durée 2h. Pour tous dès 14 ans.
– Moi, Fleur des pois / Les Ateliers 2 > 5 avril
Texte Tim Crouch. Mise en scène Catherine Hargreaves. Création 2019 au TNG. Le fée « Fleur de pois » est épuisée. ce sont tous les personnages de Shakespeare qui défilent dans de nombreux tableaux… Rêves et visions, une atmosphère ontique de songes. Pour tous dès 8 ans.
– I-Glu / TNG / 30 avril > 5 mai
Pénétrons dans le jardin numérique du collectif A.A.O à la rencontre d’un univers merveilleux. Prolifération et agitations florales. Danse d’un épouvantail. Pantin désarticulé. Hérisson. vent. Biodiversité. I-Glu est un espace bouillonnant de joyeuse créativité. Pour tous dès 2 ans.

Into The Woods / Théâtre de la Croix-Rousse / 19 > 23 mars
Comédie musicale. Création. Musique et chansons Stephen Sondheim. Livret James Lapine. Direction musicale Samuel Sené. Mise en scène Olivier Bénézech. Avec 6 acteurs et danseurs. Orchestre de l’Opéra de Reims. En anglais surtitre en français. 2h30. Into The Woods, c’est la forêt des contes de fées ou de notre inconscient. La pièce est une métaphore, souriante, de la solidarité nécessaire en ces temps difficiles.

Madame Pylinska et le Secret de Chopin / Radiant-Bellevue 21 mars
De l’auteur lyonnais Eric-Emmanuel Schmitt. Après la tournée triomphale de « Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran » qu’il interprète depuis 4 ans, l’auteur se lâche un peu et le joue à merveille dans un monologue autobiographique et drôle. Accompagné au piano par le virtuose Nicolas Stavy.

Yolande Moreau & Christian Olivier / Radiant-Bellevue 22 mars
D’après Jacques Prévert. Des textes revisités par les deux artistes, tout en nuances et sensibilité. Christian Olivier (ex-Têtes Raides) chante, Yolande Moreau (ex-Deschiens) déclame. Une sorte d’inventaire à la Prévert !

Mon Cœur / Théâtre de la Croix-Rousse / 26 > 29 mars
Théâtre. Texte et mise en scène Pauline Bureau. Avec 8 acteurs. Un choc théâtral sur le scandale sanitaire du médicament Mediator. L’auteure rencontre des dizaines de victimes et ces témoignages lui permettent de construire le personnage de Claire. Scènes fortes, dialogues brefs, changements de décors rapides.

Mariage et Châtiment / Théâtre Tête d’Or /  27 mars > 13 avril et 30 avril > 29 mai
Une comédie de David Pharao. Mise en scène David Pharao, avec Martin Lamotte et 4 comédiens. Ce matin là, Edouard, ne savait pas qu’en faisant un très gros mensonge, l’ultime, sa vie allait basculer… Et toutes les manoeuvres pour rétablir la vérité ne feront qu’aggraver sa chute. Et Edouard entraine tout le monde.

Petite Iliade / TNP / 12 > 30 mars
D’après Homère. Adaptation de Julie Rossello-Rochet. Mise en scène Julie Guichard. Production TNP. L’Iliade de Homère est un récit fondateur en vingt quatre chants, de la mythologie composé au VIII° s. avant J-C. qui servait à l’éducation des jeunes en Grèce. Cette courte pièce de 50′ , est destinée au jeunes afin de leur redonner le goût de la mythologie, du théâtre, et surtout le goût des héros… Qui sont de plus en plus oubliés.

J’ai pris mon père sur mes épaules / Théâtre des Célestins 13 > 23 mars
De Fabrice Melquiot. Mise en scène Arnaud Meunier. Avec Rachida Brakni et Philippe Torreton dans une épopée comique et désespéré librement inspirée de l’Enneige de Virgile. Un homme d’aujourd’hui, accompagne son père gravement malade, sur les routes de l’exil… Après une série d’épreuves. Poésie, humour s’inventer en dépassant l’horizon de ses origines. Durée 2h30.

Laïka / Toboggan / 23 mars
Après le magnifique « Discours à la Nation » qui a parcourur le monde entier. Ascanio Celestini et David Murgia, reviennent avec « Laïka ». Nous voici dans un monde engagé et imagé. Personnages attachants, émotions fortes, ironie, farce. Satire politique et rallié crue.

Opening Night / Théâtre des Célestins 26 mars > 3 avril
De John Cromwell d’après scénario du film de John Cassavetes, « Opening Night ». Mise en scène Cyril Teste. Avec Isabelle Adjani, Morgan Llyod Sicard et Frédéric Pierrot. Un des grands rendez-vous de la saison. Un libre parcours entre théâtre et cinéma. Entre septième art et art dramatique. Intensité, spontanéité d’Isabelle Adjani.

Le Jeu de l’Amour et du Hasard / Radiant-Bellevue 27 et 28 mars
Du pur Marivaux, en costume, avec les têtes d’affiche de la télé. Avec Laure Calamy, Vincent Dedienne, Nicolas Maury et Clotilde Hesme. Une troupe et une mise en scène au diapason.
C’est le pari osé de Caherine Hiegel qui orchestre cette pièce 50 ans après l’avoir elle-même joué. maitrise et transgression du théâtre classique.

Nuit d’Ivresse / Toboggan 28 mars
Nuit d’Ivresse / Radiant-Bellevue 29 mars
Jouée sur la scène du « Splendid ». Réécriture et adaptation Josiane Balasko. « Nuit d’Ivresse », revit une seconde jeunesse, encore plus délirante, une trentaine d’années plus tard. Avec Jean-Luc Reichmann, Thierry Lopez, Stéphane Boucher. L’histoire d’une nuit trop arrosée d’un animateur de tv. Un rôle déjanté pour J-L. Reichmann.

8980 : Book of Travelers / Théâtre de la Croix-Rousse / 5 et 6 avril
Une époque en train, en musique et en images à la rencontre de l’Amérique qui a voté Trump.. Ou pas ! Une road-movie musical de Gabriel Kahane. Mise en scène, scénographie et vidéo. Films. Un voyage de eux semaines et de 8980 miles pour rencontrer cette Amérique qui laisse l’européen dans l’incompréhension. Images et chansons sur les voix intérieures du pays.

Le Faiseur de Théâtre / Théâtre des Célestins 9 > 13 avril
De Thomas Bernhard. Mise en scène Christophe Perton. Radiaclement désespéré, joyeusement sarcastique, le grand auteur autrichien Thomas Bernhard porte un regard au vitriol sur la petitesse de nos vies tragicomiques.

Absence de Guerre / Théâtre de la Croix-Rousse / 9 > 12 avril
Théâtre. De David are. Mise en scène Aurélie Van Den Daele. Avec 8 acteurs. Durée 2h30. L’histoire immédiate comme une fable pour mettre en évidence les rouages qui minent notre démocratie. Une fiction politique historique. Au pouvoir. Les stratégies de communication, et les idées qui changent. L’obsession des sondages re place les convictions. Etc…

Horowitz, le pianiste du siècle / Toboggan 10 avril
Texte Francis Huster. Mise en scène Steve Suissa. Francis Huster raconte, bien, la vie de l’incroyable et mondialement célèbre pianiste ukrainien, naturalisé américain, Wladimir Horaowitz. Claire-Marie Le Guay l’accompagne au piano. Tandis que passent derrière la scène des images retsaçant la vie du musicien. Les mots et la musique ne forment qu’un. Emouvant.

Projet audacieux ! Détestable pensée ! / TNP / 11 > 20 avril
Une aventure sous la houlette de Christian Schiaretti. Pas les étudiants de l’ENSATT* et du CNSMD*, avec le mélange des deux professions. ON asiste à tout ce qui concerne l’élaboration d’un projet. Le cheminement calendrier… Mais on ne verra que l’élaboration, on ne verra pas l’oeuvre terminée. L’objet sera d’observer la genèse du « projet » et d’en suivra la réalisation.
* ENSATT : Ecole Nationale Supérieur des Arts et Techniques du Théâtre de Lyon. Etudiants de la 78° promotion J-F. Sivader.
* CNSMD Conservatoire National Supérieur de Musique et de danse de Lyon. Etudiants voix et musique ancienne.


Retour vers la page Sommaire


 Liens (les liens ne sont pas sponsorisés)

* Théâtre des Célestins – Tél. 04 72 77 40 00 – www.celestins-lyon.org

* TNP Villeurbanne – 04 78 03 30 00 – www.tnp-villeurbanne.com

* Théâtre Tête d’Or – Accueil 04 78 62 96 73  – www.theatretetedor.com

* Théâtre de la Croix-Rousse. Place Joannes Ambre 69004 Lyon –  Tél. 04 72 07 49 49 – www.croix-rousse.com

* Radiant-Bellevue-Caluire – Tél. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Les Ateliers – Tél. 04 78 37 46 30  – www.theatrelesateliers-lyon.com

* Les Subsistances- www.les-subs.com

* TNG Théâtre Nouvelle Génération – www.tng-lyon.fr