Site d'informations culturelles indépendant, créé en 2008

MUSIQUE / OPÉRA / JAZZ

N°31 Hiver-Printemps 2019 
Les chroniques d Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin

Janvier / Février

Orchestre du Théâtre Mariinski / Valery Georgiev / Auditorium 11 janv.
Symphonique. Grand moment attendu. L’Orchestre du Théâtre Mariinski, de Saint Petersbourg est le plus célèbre opéra de Russie. Et Valery Georgiev est son charismatique et génial chef. Une belle expérience à ne pas manquer. Orchestre du Théâtre national Mariinski. Direction musicale Valéry Georgiev. Photo Orchestre Théâtre Marinski © DR.

Quatuor Debussy / Fiesta Latina / Radiant-Bellevue le 12 janv.
Musique latine. C’est avec les lyonnais du Quatuor Debussy que le Radiant-Bellevue démarre traditionnellement la nouvelle année. Ils sont aux côtés du violoniste, à l’époustouflante virtuosité, vénézuélien Alexis Cardenas. Ils vont nous jouer des musiques et danses populaires du Vénézuela, de Colombie, d’Argentine et du Brésil.

Quatuor Debussy / Hommage aux Beatles / Radiant-Bellevue le 13 janv.
Le Quatuor Debussy sort du classique et propose un concert aux sonorités rock, presque pop. Les Beatles, furent le groupe le plus populaire du monde. le quatuor lyonnais sera accompagné de la Maîtrise et des Jeunes Talents du Conservatoire de Lyon. Ils nous feront redécouvrir les airs les plus connus des Beatles. Une nouvelle façon d’écouter ces oeuvres cultes et indémodables.

Le Boeuf sur le toit / Leonard Slatkin / Auditorium 17 et 19 janv.
Symphonique. En fait c’est un ballet-concert, en forme de farce loufoque, composé par Darius Milhaud sur un argument de Jean Cocteau ! Le Deuxième Concerto de Saint-Saëns demande une redoutable virtuosité au piano. La Première Symphonie d’Elgar est une oeuvre orchestrale ambitieuse à l’étrange plan tonal. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction musicale. Benjamin Grosvenor, piano. Photo Leonard Slatkin © David Duchon-Doris.

Retour à l’Eldorado / Le Sport et le cinéma muet / Auditorium 21 janv.
Ciné-concert. Dans le cadre de la 6° édition de Sport, Littérature et Cinéma à l’Institut Lumière, voici une sélection drôle et étonnante d’extraits ou de films courts autour du sport. Avec un pianiste, comme autrefois. Présentation Thierry Frémaux, directeur de l’Institut Lumière.

Star Wars / Georges Lucas / Auditorium 23, 24, 25 et 26 janv.
Ciné-concert. C’est l’évènement incontournable, Star Wars, en ciné-concert, pour la première fois à Lyon. Quatrième volet de Star Wars, est pourtant le premier volet de la saga. Car il est sorti en 1977 sous le titre de La Guerre des Etoiles. S’il faut en voir un seul, c’est donc bien celui-là. Le film et les effets paraissent encore plus impressionnants. La fameuse « marche Impériale » envahit l’espace. Mise en scène George Lucas. Musique de John Williams, jouée « in vivo ». Orchestre national de Lyon. Direction Christophe Eliot. Photo. Pendant les ciné-concerts, la scène est plongée dans le noir, afin que les spectateurs puissent voir le film sur le grand écran du fond de scène © Sylvain Ressicaud.

Rachmaninov / Brahms / Strauss / N. Freire /Auditorium 1er et 2 fév.
Symphonique. Rachmaninov, Concerto pour piano n°4. Brahms, Ouverture Tragique. Strauss, Ainsi parlait Zarathoustra, une éblouissante fresque orchestrale, renforcée par l’orgue et inspirée par le poème philosophique de Nietzche. Et rendue encore plus célèbre par le film de S. Kubrick de « 2001 l’Odyssée de l’Espace » ! Orchestre national de Lyon. Direction Eliahu Inbal. Nelson freire, piano.

Variations Goldberg / Pierre Laurent Aymard / Auditorium 3 fév.
Récital. Ce monument de musique classique est si difficile à jouer, que seuls de rares pianistes virtuoses le présentent en concert. Une aria, lente de Bach, est déclinée en trente variations de 1′ à 6′ : canons, danses, fugues… Elle se termine par une aria de capo. Total 51 minutes. Après Glenn Gould, qui par ses interprétations géniales relança les Variations Goldberg, c’est Pierre Laurent Aymard, qui nous promet un beau retour aux sources.

D.I.V.A. / Six Opéras / Radiant-Bellevue 3 fév.
Opéra. Chant lyrique. Cinq chanteuses, délicieusement barrées ! Elles ont imaginé de réduire six grands opéras en des versions de dix minutes. « Don Giovanni », « La Tosca », « Carmen », « La Traviata », « La Flûte Enchantée », et « Les Contes d’Hoffmann ». Plus un quatuor à cordes. Une vision décapée et anachronique de l’opéra.

Star Wars II / Georges Lucas / Auditorium 6, 7, 8 et 9 fév.
Ciné-Concert. L’Empire contre-attaque (1980). Chaque thème accentue un personnage, un décor, une situation. La dimension sonore « live » renforce l’effet global ! Et, pour l’avoir vécu à chaque ciné-concert, les émotions sont plus vives encore quand la musique est reprise en direct par l’orchestre. Musique de John Williams. orchestre national de Lyon. Ernst van Tiel, direction.

Roméo et Juliette / Shakespeare / Théâtre de la Croix-Rousse / 8 au 15 fév.
Opéra. Livret de W. Shakespeare. Musique Boris Blacher. Il a gardé quelques scènes essentielles centrées sur le thème de la violence des clans qui s’affrontent et du rêve des amants persécutés. Echappées poétiques. Chansons dans la traduction cabaret… Un vrai contraste allègre et festif ! Chanteurs du Studio. Orchestre de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Emmanuel Calef. Mise en scène Jean Lacornerie. production Théâtre de la Croix-Rousse et Opéra de Lyon.

Tchaïkovski / Casse-Noisette / Orchestre Symphonique Rhône-Alpes Auvergne / Toboggan 10 fév.
La plus célèbre oeuvre de Tchaïkovski. un sens incomparable de la mélodie, de la poésie, avec de la puissance et de l’exaltation. Suite de Casse-Noisette et Symphonie n°4. L’Orchestre Symphonique Rhône-Alpes Auvergne est dirigé par Laurent Pillot. Il est composé 75 musiciens..

Tchaïkovski / Roméo et Juliette / Auditorium 14 fév.
Symphonique. Pour la Saint-Valentin, l’ONL, propose quatre puissants philtres d’amour. Richard Wagner, Prélude de Tristan et Isolde. Mendelssohn, Concerto pour violon. Tchaïkovski Ouverture de Roméo et Juliette. Scriabine, le Poème de l’Extase. Nous ne vous en dirons pas plus… Il suffit de s’abandonner à ces musiques romantiques. Orchestre national de Lyon, Karina Canellakis. Franck Peter Zimmermann, violon.

Wiener Philarmoniker / Mahler / Auditorium 17 fév.
Philarmonique. Evénement exceptionnel le fameux Wiener Philarmoniker, vient à Lyon jouer la Symphonie N°9 de Gustav Mahler. Ses musiciens sont les interprètes privilégiés de Mahler. Cette 9° est une sorte d’adieu, d’amour de la vie, l’apaisement. Wiener Philarmoniker. Adam Fischer, direction. Photo Wiener Philarmoniker © Lois Lammerhuber.

Marcel L’Herbier / L’Argent / Auditorium 26 fév.
Brillante musique du lyonnais Olivier Massot.

Création mondiale !
Ciné-concert. L’Argent est un roman d’Emile Zola de 1891. L’Argent de Marcel l’Herbier est un film à grand spectacle de 1928. La musique, composée par Olivier Massot, basson solo de l’Orchestre National de Lyon est de 2019. Une commande de l’ONL. Le chef d’orchestre Timothy Brock, grand spécialiste de interprétation en direct des musiques de films muets, dirige l’Orchestre national de Lyon en petite formation. Pour se refaire, un financier véreux joue son va-tout sur un jeune aviateur qui possède des terrains pétrolifères en Guyane. La presse s’en mêle, les actions grimpent. L’action se passe à Paris, dans des décors luxueux, palais, et résidences des années 30 et à la Bourse. Les figurants, boursiers et financiers, en costumes, cravates, chapeaux, sont innombrables. Les tenues de soirées des héroïnes sont somptueuses. Le choix des acteurs (à l’époque on ne parlait pas encore de casting) est remarquable. Les mouvements de cameras sont d’avant garde pour l’époque. Et surtout, et c’est une grande réussite, la musique d’Olivier Massot, accompagne parfaitement l’action, un peu comme si elle avait été crée spécialement pour le film, il y a 90 ans ! En amplifiant les émotions, elle ajoute une nouvelle dimension à ce grand film impressionniste. JPD. Photo © DR.

Renaud Capuçon / Bach / Auditorium 28 fév.
Symphonique. Trois concertos pour violons de J.S. Bach, joués et dirigés par Renaud Capuçon. Giovanni Radivo, premier violon jouera avec lui le Concerto pour deux violons. R. Strauss, Métamorphoses. Orchestre national de Lyon. Renaud Capuçon, direction et violon. Giovanni Radivo, violon. Photo Renaud Capuçon © Simon Fowler.

 

Mars / Avril

Trio Wanderer / Virtuosité et émoition / Salle Molière 6 mars
Le Trio Wanderer, ce sont trois brillants élèves du conservatoire de Paris. Vincent Coq, piano. Jean-Marc Phillips-Varjabédian, violon et Raphaël Pidoux, violoncelle. Au programme. Haydn trio hob XV, Schumann trio op.63 et Schubert trio op. 100, avec le fameux thème du film Barry Lyndon de Stanley Kubrick. Le voyage errant, à la manière du romantisme allemand, est leur leitmotiv. Après Lyon, ils vont à Linz, Bonn, Nüremberg, Manchester, Gijon, Lugo, Adelaïde, Melbourne, Sydney, Venise, etc. Entre deux voyages ils ont déjà enregistré presque une trentaine de CD. Leur répertoire est éclectique : classique, romantique et musiques du XX° siècle. Et c’est un grand privilège d’avoir pu, à l’initiative des « Grands Concerts », les écouter à Lyon, hier soir. Ce qui frappe le plus, c’est leur intense concentration et leur étroite complicité. Avec leur jeu extraordinaire et la maitrise virtuose de leurs instruments, ils ont conquis le public de la salle Molière. JPD. Photo © Thomas Dorn.

Berlioz / Roméo et Juliette
Auditorium 9 mars

Symphonique. Pour célébrer dignement le cent-cinquantenaire de la mort du compositeur isérois, l’Auditorium-ONL a réuni un plateau très international. Les voix incarnent les Montaigus et les Capulets. Mais ce sont les instruments qui dialoguent dans le duo des deux amoureux ! Avec trois chanteurs lyriques. Spirito et Jeune Choeur Symphonique. Orchestre national de Lyon. Alain Altinoglu, direction musicale. Photo Alain Altinoglu © Marco Borggreve.

Tableaux d’une exposition / Seong-Jin Cho / Auditorium 13 mars
Le jeune pianiste coréen propose un récital éclectique, mais placé sous le signe de la fantaisie. Bach, Schubert, Chopin et Moussorgski. Il a été déjà ovationné par le public de l’auditorium. On le reverra avec grand plaisir. Seong-Jin Cho, piano.

Les 20 ans d’Art Farty / Auditorium 15 >17 mars
L’association culturelle européenne et indépendante organise le festival de musiques électroniques Nuits sonores, le Forum Europen Lab, l’évévenement « fooding » Attable et le Club le Sucre et le restaurant A la piscine. Le week-end anniversaire d’Art Farty à l’auditorium sera à l’image de l’association festif, prospectif, libre et défricheur, ludique et ouvert.

L’Enchanteresse / Tchaïkovski / Opéra 15 > 31 mars
Opéra. Jamais présenté en France, l’Enchanteresse, est cependant l’un des opéras les plus singuliers, les plus personnels et les plus attachants qui soit. Andriy Zholdak est un metteur en scène ukrainien, hors-normes. Ici son implication dans le langage scénique, est affichée avec une intensité qui bouleverse. Avec 9 chanteurs lyriques. Orchestre et choeurs de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Daniele Rustioni. Nouvelle production, en russe.

Didon et Enée, remembered / Purcell / Opéra 16 > 30 mars
Opéra d’Henry Purcell, d’après l’Enéide de Virgile, complété par Remember de Kalle Kalima en 2018. Le destin de la reine de Carthage inaugure la série des héroïnes tragiques à l’opéra. Après Didon, nombreuses seront les épouses sacrifiées sur l’autel des hommes. Mise en scène David Marton. Avec 6 chanteurs lyriques. Orchestre et choeurs de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Pierre Bleuse. Nouvelle production, en anglais.

Anouar Brahem Quartette
« Blue Maqams »

Un jazz de charme, venu d’ailleurs
Auditorium 18 mars

Jazz. Anouar Brahem, oud. Dave Holland, contrebasse. Django Bates, piano. Nasheet Waits, batterie. Anouar Brahem est tunisien. Avec le label ECM il a enregistré depuis 1991, une dizaine de CD avec des musiciens tels que Jan Garbarek, Richard Galliano, John Surman, Dave Holland, Jack Dejohnette et François Couturier. Et composé huit musiques de films. L’oud est un instrument à cordes pincées très répandu au Moyen-Orient. Mais contrairement au luth et à la mandoline on n’y joue pas d’accord. Il commence à apparaître dans le jazz avec des musiciens créateurs comme Anouar Brahem. Le jazz du quartette est délicat, tout en nuances. Dave Holland est brillant à la contrebasse. Le batteur Nasheet Waits, joue un jazz feutré. Et au piano, Dango Bates, est léger et aérien. Un heureux mélange de « blue notes » de jazz et de musique arabe, au complexe système modal : le « maquam »… Une musique venue d’ailleurs. Et le public apprécie. Jazz à Vienne, nous réserve toujours d’agréables surprises, et s’en était une ! JPD. Photo Anouar Brahem © DR.

Kotaro Fukuma / Salle Molière 21 mars
Récital. Kotaro Fukuma est un brillant artiste. Il jouera W.A. Mozart, L. van Beethoven et Fr. Schubert. Fortissimo Musique.

Ravel / Franck / Sibellius / Auditorium 21 et 23 mars
La célébration du Centenaire de la Paix, tout au long de cette saison. Le « Concerto pour la main gauche » est une commande à Ravel de Paul Wittgenstein, un pianiste autrichien qui avait perdu le bras sur le front russe. Une densité et un dramastisme inhabituels chez Ravel. Le pianiste se joue des pièges des trois compositeurs. Orchestre national de Lyon. Jean-Efflam Bavouzet, piano. Nicholas Collon, direction musicale. Photo Jean-Efflam Bavouzet © Ealovega Crop.

Le Fantôme de l’Opéra / Auditorium 24 mars
Ciné-concert. Un film muet en noir et blanc de Rupert Julian, de 1925. Avec un accompagnement improvisé au piano par le pianiste Jean-François Zygel. Ce film est une extraordinaire démonstration cinématographique tourné dans les sous-sols de l’Opéra Garnier à Paris. Une occasion rêvée de revoir, en musique, ce célèbre film.

Brad Mehldau / ONL / Auditorium 26 mars
Jazz. Brad Mehldau est sans doute l’un des meilleurs pianistes américains de jazz actuels. Il est acclamé dans le monde entier. Son album « The Art of The Trio » est une réference. Virtuose et raffiné, il est brillant en jazz et classique. Il va jouer son « Concerto pour piano et orchestre » (2018) avec l’ONL. Orchestre national de Lyon, direction musicale Clark Rundell. Brad Mehldau, piano. Photo Brad Mehldau © David Bazemore.

Cori / E. Cant de Chizy / MACLyon 28 mars
Cori fait la part belle aux femmes et présente la nouvelle pièce d’Edith Canat de Chizy. Il mêle des pièces contemporaines de trois compositrices françaises à des pièces italiennes et françaises de la Renaissance et du premier baroque. Une soirée originale au Musée d’Art Contemporain à la Cité Internationale. Avec 12 chanteurs de Spirito. Deux accordéonistes microtonaux. Nicole Corti présentation.

Le Retour d’Ulysse / Monteverdi / Maison de la Danse 29 mars > 3 avril
Opéra. Adapté des douze derniers chants de l’Odyssée d’Homère, le « dramma per musica » de Monteverdi fut créé à Venise pendant le carnaval de 1640. Il nous revient aujourd’hui dans la célèbre mise en scène de la Handspring Puppet Company, avec la collaboration de William Kentridge. Une version condensée centrée sur Ulysse et Pénélope. Chanteurs du Studio de l’Opéra de Lyon et Ricercar Consort. Direction musicale Philippe Pierlot. En partenariat avec la Maison de la Danse.

Brexit ! Berlioz / Elgar / Adès / Haydn
Auditorium 4 et 6 avril

Un jeune anglais, Ben Glassberg rafle tous les prix. Le violoncelliste autrichien Kian Soltani jette un regard mélancolique sur le Brexit. Humour ! « But all shah be tell » (Mais tout ira bien).
Orchestre national de Lyon. Kian Soltani, violoncelle. Ben Glassberg, direction. Photo Ben Glassber © DR.

Martha Argerich / Lilya Zilberstein / Salle Molière 3 & 4 avril
Deux musiciennes réputées sur deux pianos, feront briller la richesse polyphonique de Schumann, Rachmaninov, Debussy et Tachaïkovski. Elle se produisent régulièrement en duo. Piano à Lyon.

Renaud Capuçon / David Fray / Bach / Beethoven / Auditorium 7 avril
Récital. Sonate pour violon et clavier de J-S. Bach. Et la fameuse sonate pour violon et piano n°9, dite « Sonate à Kreuzer » de Beethoven. Une lecture croisée, puissante et fascinante des deux grands compositeurs. Renaud Capuçon, violon. David Fray, piano. Photo renaud Capuçon © Darmigny.

Handel & Porpora / Concert Hostel-Dieu / Salle Molière 7 avril
Musique ancienne. Londres 1730 une guerre sans merci oppose Handel et Porpora. Mais ici c’est une rencontre pacifique autour de leurs plus grands airs lyriques avec la soprano G. Bridelli. Concert de l’Hostel-Dieu. F.E. Comte, clavecin et direction.

Les Choeurs de l’Armée Rouge / Radiant-Bellevue 7 avril
Chant. Les célébrissimes et authentiques Choeurs de l’Armée Rouge, fondés par Alexandre Alexandrov, le créateur de l’hymne russe sont à nouveau sur scène. Deux ans auparavant leur avion s’était crashé dans la Mer Noire avec 64 artistes disparus. Un spectacle de retour aux sources de la légende, avec les plus célèbres oeuvres du répertoire folklorique et militaire russe.

Katia et Marielle Labèque / Thom Yorke / Auditorium 8 avril
Sous le titre Minimalist Dream House#2, les deux soeurs, chacune sur leur piano jouent des oeuvres de Julius Eastman, Caroline Shaw, David Lang, Bryce Dessner et David Chalmin. C’est-à-dire de la relève américaine. Original et à voir. Katia Labèque, piano. Marielle Labèque, piano. David Chalmin, guitare et voix. Bryce Dessner, guitare.

Les Enfants du Levant / Théâtre de la Renaissance 6  > 13 avril
Opéra pour voix d’enfants composé par Isabelle Aboulker à partir du roman de Claude Gritti, « Les Enfants de l’île du Levan »t. Livret de Christian Eymery. Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Orchestre de l’Opéra de Lyon. Nouvelle production avec le Théâtre de la Renaissance.

Krystian Zimerman / Opéra 16 avril
Récital. Une légende du piano. Un des meilleurs spécialistes du piano dont il connaît tous les secrets.

Bach / Passion selon Saint Matthieu / Auditorium 18 et 19 avril
Symphonique. « La Passion selon Saint Matthieu » est un des sommets la musique sacrée de Bach. Puissance orchestrale et chorale. Entre dépouillement, exubérance et théâtralité. Orchestre national de Lyon. Choeur de chambre de Namur. Maîtrise de la primatiale Saint-Jean de Lyon. Avec six chanteurs lyriques. Riccardo Minasi, direction, chef principal de l’orchestre du Mozarteum de Salzbourg. Photo Riccadro Minasi © Drew Gardner.

Mozart / Chostakovitch / Auditorium 27 avril
Symphonique. Mozart, saisissante « Musique funèbre maçonnique » et « Concerto pour basson ». Et la « Symphonie n°10 » de Chostakovitch. Orchestre national de Lyon. Klaus Mäkelä, brillant jeune chef, direction. Sophie Dartigalongue, ex basson à l’Orchestre des Jeunes de l’ONL, depuis basson solo à Berlin et à Vienne. Photo Klaus Makela © Heikki Tuuli.


Infos & Liens

* L’Auditorium. Résidence permanente de l’Orchestre national de Lyon. Concerts symphoniques.  Orchestres invités. Récitals des Grands Interprètes. Concerts d’orgue. Concerts Expresso le vendredi à midi. Ciné-concerts, grands films célèbres. Jazz, rock et chansons françaises. Jazz, concerts en partenariat avec le festival Jazz à Vienne. Jeune public, concerts pour enfants. Maison de la musique, concerts participatifs, , week-ends en musique, conférences. Orchestre Démos. Etc. www.auditorium-lyon.com

*Opéra national de Lyon. Opéras, Concerts. Récitals. Danse avec le Ballet de l’Opéra de Lyon et compagnies invitées. L’Amphithéâtre de l’Opéra. Avec les grands noms de la scène européenne du jazz. Une sélection éclectique. Une fois par mois les artistes viennent en résidence les jeudi, vendredi et samedi. Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Concert de l’Hostel-Dieu. Différents lieux culturels de Lyon et la région. Musiques anciennes, baroques, avec artistes lyriques ou de théâtre. www.concert-hosteldieu.com

* Festival d’Ambronay www.festival.ambronay.org

* Fortissimo Musiques. Salle Molière. Récitals de grands interprètes ou de petites formations classique. Piano, violon, violoncelle. www.fortissimo-musiques.com

* Les Grands Concerts. Chapelle de la Trinité et salle Molière. Musiques baroques, romantiques, de chambre, du monde. www.les grandsconcerts.com  

* Spirito. Nouveaux répertoires, création et diffusion d’oeuvres nouvelles ou méconnues. Dimension symphonique du choeur. Créativité audio et visuelle. www.spirito.co

* Le Hot Club de Lyon. Du jazz new-orleans au jazz contemporain, dans une cave voutée et mythique, comme à Saint-Germain-des-Prés. 26 rue Lanterne 69001 Lyon Concerts du mardi au samedi 21h30/22h.. T. 04 78 39 54 74 – www.hotclubjazzlyon.com/

* La Clef de Voûte 1 place Chardonnet 69001 Lyon. Du mercredi au samedi 21h30, le dimanche 18h. www.laclefdevoute.fr

* Le Périscope Concerts Jazz & Musiques Improvisées| Débats & conférences, 13 rue Delandine 69002 Lyon. www.periscope-lyon.com

* Le second Souffle Restaurant et jazz 5 rue neuve 69001 Lyon . www.second-souffle-restaurant.fr

* Bemol 5 – Jazz, bar et food – 1, rue de la Baleine 69005 Lyon 09 67 34 55 01 – www.bemol5-jazz.com

* Festival Jazz à Vienne. Le plus important festival de jazz d’été de France. Dans l’immense amphithéâtre romain de Vienne. Toutes les formations, chanteurs et solistes du jazz actuel y passent ou y sont passés. www.jazzavienne.com

* Festival Les Nuits de Fourvière. Quelques concerts de jazz pendant le festival.  www.nuitsdefourviere.com

* Jazz-Rhone-Alpes.com.  Ce site internet traite du jazz en Rhône-Alpes avec programmes et compte rendus et publie une newsletter hebdomadaire tous les lundis matin.  www.jazz-rhone-alpes.com  

Les liens cités ne sont pas sponsorisés. Ils ne sauraient engager la responsabilité de Lyon-Newsletter.com