Site web d'informations culturelles & patrimoine - 13ème année

MUSIQUE / OPÉRA / JAZZ

Septembre / Octobre / Novembre / Décembre / Janvier /Février

LIVRE
Un nouveau « Beethoven », riche en anecdotes et citations. Voir ici

LES CHRONIQUES
de Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin . Voir ici

Septembre / Octobre

LEONARD SLATKIN DIRECTEUR MUSICAL DELORSCONCERT D'OUVERTURE DE L'AUDITORIUM DE LYON LORS DU CONCERT D'OUVERTURE DE LA SAISON 2011 - 2012. LYON, FRANCE, 16 SEPTEMBRE 2011Le Sacre du Printemps
Auditorium 15 et 17 sept.
Concert d’ouverture. Le 15 quatre partitions : John Adams, John Cage, Sergueï Rachmaninov, Igor Stravinsky le Sacre du Printemps). Le 17 sept deux partitions Emmanuel Chabrier et Igor Stravinsky le Sacre du Printemps. Feu d’artifice de rythmes et de couleurs à l’origine de toute la modernité musicale du XX° s. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Cameron Carpenter, orgue. L’ONL, lors du concert d’ouverture de la saison 15/16 © Bruno Amsellem.
« Concert d’ouverture, une soirée très réussie. Leonard Slatkin, très en forme, a avec  la brillance d’Espagna et les fulgurance, les intenses pulsations rythmiques et la puissance dramatique du Sacre du Printemps, lancé haut et fort la saison musicale 16/17. »

Requiem – Verdi / Auditorium 23 et 24 sept.
Messe de requiem. « Un opéra en robe d’ecclésiastique ». Hommage à la poésie autant qu’à la musique. Une mise en scène sonore, terrible confrontation entre la vie et la mort. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Spirito choeurs et solistes de Lyon et un brillant plateau de quatre jeunes chanteurs.

ambronay1 ambronay2Festival d’Ambronay
Vibrations
Lumières
16 sept – 9 oct.

Voici un aperçu des principaux concerts à l’Abbatiale des 4 week-ends
du festival.
Photos © JPD.

 

Lumières célestes. Choeur et orchestre Collegium Vocale Gent. Philippe Herreweghe, direction. 16 sept.
Tamerlano de Handel. Les Talents Lyriques. Christophe Rousset, direction. 17 sept
– Cécile, vierge radieuse. Ensemble Correspondances. Sébastien Daucé, direction. 18 sept
– Carmina Latina. Ensemble Clematis. Choeur de chambre de Namur. Leonardo Garcia Alarcon, direction. 23 sept
carminalatina5b-pichene » L’Abbatiale, isolée au milieu d’un parc, est illuminée de violets et le cloître brille de reflets verts, l’ambiance d’une chaude soirée d’automne est détendue. Leonardo Garcia Alarçon nous fait découvrir des polyphonies espagnoles et des musiques sacrées d’Amérique latine, révélant des compositeurs espagnols et portugais. Les solistes de Capella Mediterranea, sont belles et vêtues de somptueuses robes rouges. Leurs voix sonnent haut et clair, sous les voutes à la sonorité unique. Elles s’animent, bougent vibrent avec leurs chants. La soprano Mariana Flores est exceptionnelle. Le ténor Emiliano Gonzalez-Toro donne de la voix. Le Choeur de chambre de Namur, costumes gris foncé et cravates rouges, chantent plus sobrement, mais avec une grande qualité. Ils sont invités des plus grands festivals d’Europe. Les musiciens de l’Ensemble Clematis jouent sur des instruments anciens et restituent des notes d’époque aux anciens chants de ce répertoire méconnu du XVII° s. Leonardo Garcia Alarçon, tout souriant au clavecin & direction anime avec un tonus incroyable ces trois ensembles. Il donne du souffle à la musique baroque, et la revivifie pour en faire un spectacle contemporain. Très vif succès, nombreux rappels. La magie d’Ambronay opère toujours !  » JPD. Photo © Bertrand Pichène.
regie1
Ce concert sera diffusé prochainement sur France Musique. L’ingénieur du son, David Abécassis, à la porte du car de régie G.5. © JPD.

 

– The Fairy Queen de H. Purcell. Les Nouveaux Caractères. Sébastien d’Hérin, direction. 24 sept
– Cantates de J-S. Bach. Avec trois chanteurs lyriques. Les Arts Florissants. William Christie, direction. 25 sept
– Bach/Mozart en trio. Leonardo Garcia Alarcon, clavecin. Jean Rondeau, clavecin. Thomas Dunford, théorbe.30 sept.
– Jonas et la Tempête. Deux groupes brillants au coeur d’un dispositif lumière immersif pour une expérience sensorielle inédite. Acte I. La Tempête ensemble Les Ombres. Margaux Blanchard, Sylvain Sartre, direction. Acte II. Jonas ensemble Chiome d’Or. Pierre-Louis Rétat, direction. 1er oct.
– Jordi Savall. Récits des voyages initiatiques de l’écrivain arabe Ibn Battuta. Ensemble Hespérion XXI. Jordi Savall, ville, kebab et direction. Auditorium de Lyon 3 oct.
– Musica Notturna. Concertos, mottetto de Vivaldi, Biber, Corelli. Philippe Jaroussky contre-ténor. Ensemble Imaginarium. Enrico Onofri, violon et direction. 7 oct.
– Madrigaux. Les Arts Florissants. Paul Agnew, ténor et direction. 8 oct.

ibn-battuta-320-jpdJordi SAVALL 170David IgnaszewskiJordi Savall et les Vooyages d’Ibn Battûta / Auditorium 3 oct.
Ensemble Hespérion XXI avec des extraits de ce récit exotique. Jordi Savall, vieille, kebab et direction. Et des voix venues de Turquie, Syrie, Maroc, Grèce… En co-production avec le Festival d’Ambronay. Jordi Savall photo © David Ignazewski. « Avant Marco Polo, Ibn Battûta fût le premier voyageur à faire un récit de ses voyages et dont on ait conservé des traces écrites. Pendant trente ans, au début du XIV° s., il parcourt la totalité des pays islamiques de Tanger au Moyen-Oirent et à l’Asie centrale, jusqu’en Chine. Sur scène une récitante lit des extraits de ses voyages. Jérusalem, La Mecque, Mombasa, Constantinople, Konya, Samarcande. : des noms qui font rêver. Les musiciens de Jordi Savall et de l’Ensemble Hespérion XXI, jouent avec ferveur et talent sur des instruments, pour nous, bien étranges, (ney, oud, kanun, kaval, duduk, santur, kamânche, kora, organetto, percussions) des musiques très anciennes venues d’ailleurs. Les voix des chanteurs ajoutent un charme chaleureux et exotique à la musique. L’auditorium était archi complet (2100 spectateurs) pour cette très belle soirée de rencontres et d’évasion » JPD. Photos.Couverture du Tome I, (il y a trois tomes) des Voyages d’Ibn Battuta. Ed FM / La Découverte. 1982. Jordi Savall © David Ignaszewski.

ONL320David Duchon-DorisBeethoven Symphonie N°5 / Auditorium 6 et 8 oct.
Concert symphonique. Quatre pièces. J-S. Bach. Tchaïkovski, concerto pour piano. L. van Beethoven Symphonie n°5. Quatre notes perçant le silence, dont la répétition obstinée entraîne la symphonie entière dans un enchaînement d’évènements implacable. Orchestre national de Lyon. Direction Dima Slobodeniouk, Behzod Abduraimov, piano. Photo © David Duchon-Doris.

Paganini – Yllana / Radiant-Bellevue 7 oct.
Classique-Humour. Le quatuor à cordes espagnol Yllana propose avec « Paganini », un spectacle qui reprend brillamment de grands morceaux en les agrémentant d’humour et de folie. Ils ont aussi un sens comique irrésistible. Des chefs d’rouvre de virtuosité à écouter.

 

Scott Hamilton au Hot Club de Lyon – 8 oct.
 Le Hot Club débute sa saison 2016-2017 par un concert exceptionnel 
le 8 octobre 2016. Scott HAMILTON viendra faire vibrer son 
saxophone ténor sous la célèbre voûte de la rue Lanterne.
Son jeu et sa sensibilité lui ont permis d’être sur scène en compagnie des plus grands noms de la musique jazz. Il bâtit sa carrière en se produisant lors de concerts et lors d’enregistrements auprès de Woody Hermann, Buddy Tate, Gerry Mulligan, Flip Philipps ainsi que grâce à une étroite collaboration avec Rose Mary Clooney.  Il sera, en personne, au Hot Club de Lyon le 8 et le 9 octobre prochain, avec le trio formé par Philippe Martel, Christophe Le Van et Philippe Le Van.


ausrine_stundyte320schneider_photographyL’ange de Feu – Prokofiev / Opéra 11 – 23 oct.

Opéra. Dans une auberge du Moyen-Âge, le chevalier Ruprecht est assailli par Renata a qui un ange (le diable) a prédit un avenir de sainte. Tout se complique avec Méphisto et Faust. Un opéra difficile à chanter, mais avec un metteur en scène doué Bénédicte Andrews et 9 chanteurs lyriques. Orchestre et choeurs de l’Opéra, direction musicale Kazushi Ono. Photo Ausrine Stundyte (Renata) © Schneider Photography. 

Les Variations Goldberg  par Zhu Xiao Mei ou l’art du contrepoint.
Salle Molière 12 oct.
« Les Variations Goldberg de J-S. Bach, datent de 1742. Elle restèrent longtemps dans l’oubli. Le célèbre pianiste anglais Glenn Gould, réalisa en 1955, à vingt deux ans, un CD pour Columbia. Il acquit aussitôt une renommée mondiale. Il fit un nouvel enregistrement pour Sony en 1981. Les Variations Goldberg furent relancées. Ces Variations, ne sont pas des improvisations mais une oeuvre écrite exigeante, que seuls quelques rares pianistes au monde seraient capables de présenter en concert. Jugez plutôt : une Aria d’ouverture avec 30 variations d’une durée de 40 secondes à 6 minutes et une Aria de fin. Zhu Xia Mei, très concentrée, a joué, sans partition et à la perfection, cette oeuvre qu’elle connait bien. Une rarissime pièce d’anthologie saluée vivement par le public.
Lionel Maitrepierre, le dynamique directeur artistique de Fortissimo Musiques, ne programme que quatre concerts par saison, mais uniquement avec des artistes de grande qualité. Après Zhu Xiao Mei, ce seront en 2017, le pianiste-compositeur Abdel Rahman le Bacha, puis Augustin Dumay, un grand classique-styliste au violon avec Vanessa Wagner au piano et enfin Kotaro Fukuma, prix Chopin 2013, au piano. » JPD.

Martial Solal : un grand du jazz dans la grande salle de l’Opéra. 14 oct.
 » Le prix Nobel de littérature attribué au chanteur, Bob Dylan. Alors pourquoi pas un musicien de jazz dans le temple de l’art lyrique ? Notre époque casse les codes. Martial Solal est sans doute le plus grand des jazzmen français? Et le plus ancien (89 ans ). Il a joué avec Benny Bennett, Dizzy Gillespie, Stan Getz, Sydney Bechet, Stephane Grapelli, Daniel Humair, Didier Lockwood, Toots Thielemans, Michel Portal. Pianiste et compositeur on lui doit des musiques de films, tels que « A bout de Soufflle » de J-L Godard, (dont il nous fait quelques mesures), « Léon Morin, prêtre » de J-P. Melville, « Les Acteurs » de Bertrand Blier, « Le Procès » d’Orlon Welles. Il a enregistré une centaine de disques ! Il met en avant sa virtuosité et sa créativité, dans ses interprétations et improvisations des standards de jazz, comme son pot pourri de Duke Ellington, ou encore Tea for Two, et Happy Birthday. Il présente ses morceaux au micro avec une pointe d’humour. Il est accompagné de deux pointures seniors Mads Vinding à la contrebasse et Bernard Lubat aux drums. Sa fille Claudia Solal, chante et improvise son jazz, avec d’étonnantes notes suraigües, pas si décalées que ça dans un opéra ! Bref une excellente soirée dans la grande salle de l’Opéra archi pleine » . JPD

Brahms / Auditorium 14 et 15 oct.
Concert symphonique. Kinch est une composition de Leonard Slatkin, chant funèbre en hommage à ses parents. Deux solistes, c’est rare, pour ce Concerto pour violon et violoncelle et orchestre. César Franck symphonie en ré mineur. Orchestre national de Lyon. Direction Leonard Slatkin. Jennifer Gilbert, violon. Nicolas Hartmann, violoncelle.

Vivaldi- Il Concerto della Natura / Chapelle de l’Hôtel-Dieu 16 et 18 oct.
Musique baroque. Vivaldi est considéré du seul fait des « Quatre Saisons », comme le maître de la musique descriptive. Car il peint mieux que quiconque les couleurs et les mouvements de la nature. Concertos, airs et choeurs extraits d’oeuvres sacrées et lyriques. Choeur et orchestre du Concert de l’Hostel Dieu. Franck Emmanuel Comte, clavecin et direction.

Hiromi 320Muga MiyaharaHiromi – The Trio Project / Auditorium 17 oct.
Jazz. En coproduction avec Jazz à Vienne. Une pianiste de japonaise sensationnelle garantit un concert tonifiant entre tradition et modernité. Avec le bassiste Anthony Jackson et le batteur Simon Philips. Elle aime Bach, Oscar Peterson, Liszt, Ahmad Jamal, Dream Théâtre et King Crimson. Hiromi © Muga Miyahara.

 

 

__Anne Gastinel-JBM-1397180 Jean-Baptiste Millot-naïve
Symphonie du Nouveau Monde / Auditorium 20 et 22 oct.

Concert symphonique. Trois morceaux. J. Haydn La création (extraits). H. Dutilleux concerto. A. Dvorak Symphonie n°9 « Du Nouveau Monde » La musique guide l’âme vers des lieux inaccessibles. Anne Gastinel en est l’interprète privilégiée. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Anne Gastinel, violoncelle. Photo Anne Gastinel © Jan-Baptiste Millot.

 

Novembre / Décembre

L’Enfant et les Sortilèges – Maurice Ravel / Auditorium 1er – 5 nov.
Opéra. Alliant humour et théâtralité, cette fantaisie lyrique composée par Ravel, dont le livret est de la romancière Colette, est une formidable introduction à l’opéra. Effets spéciaux de toute beauté, illustrations et animations, donnent une dimension merveilleuse à l’oeuvre. Enfants à partir de 7 ans. Orchestre et choeurs de l’Opéra, direction musicale Kazushi Ono.

210x300_alain-altinoglu170fred-toulet1Sibelius – Brahms /Auditorium 3 et 5 nov.
Concert symphonique. Argo Pärt, Cantus. Jean Sibelius, concerto pour violon: une merveilleuse floraison mélodique. Johannes Brahms, symphonie n°2 au lyrisme passionné, mais rigoureuse inspirée par Beethoven. Orchestre national de Lyon. Alain Altinoglu, direction. Viktoria Mulova, violon. Alain Altinoglu © Ofred Toulet.

Philharmonique Saint-Petersbourg
Auditorium 8 nov.

Concert symphonique. Un événement. Un niveau d’excellence unique ! Cet orchestre a créé les plus grands chefs d’oeuvre de la musique russe ! P- I. Tchaïkovski, le difficile concerto pour piano n°2 qui sera interprété par Boris Bezerovski, qui ne craint ni les hasards, ni les risques. M. Ravel, Ma Mère l’Oye et M. Ravel La Valse, une conclusion capiteuse de ce concert. Orchestre Philharmonique de Saint-Petersbourg, Iouri Temirkanov, direction. Boris Berezovsky, piano.

« Ce que le jazz fait a ma djambe » – J. Gamblin / Radiant 10 nov.
Jazz. Le comédien Jacques Gamblin réalise un de ses rêves en signant un rafraîchissant spectacle musical, aux côtés du pianiste de jazz Laurent de Wilde, plus cinq autres pointures du jazz : contrebasse, batterie, trompette, saxo, DJ. Un freestyle poétique au coeur d’un concert hors cadre.

norah-jones320-approved-photo-copieNorah Jones. Amphithéâtre Cité Internationale 11 novembre
Norah Jones, chanteuse de jazz de charme sera à Lyon, à l’Amphithéâtre de la Cité Internationale le 11 novembre, un concert à la pas manquer. Elle nous chantera de sa voix suave, son nouvel album « Day Break », pop jazz, au charme rétro intemporel. Norah Jones Approved Photo © DR.

Ermione / Rossini / Opéra 13 nov.
Opéra en concert. Amour et mort, composantes universelles, constituent la matière principale de cette oeuvre somptueuse d’une rare puissance dramatique. Orchestre et choeurs de l’Opéra, direction musicale Alberto Zedda.

Duo Mehlau Redman320_WeintraubJoshua Redman & Brad Mehldau Duo / Jazz intimiste et cimplic
En co-production avec Jazz à Vienne. « Le public de l’auditorium a beaucoup de chance ! Avoir la possibilité d’écouter dans la même semaine, le Philarmonique de Saint-Petersbourg, un des tout premiers du monde et deux des meilleurs musiciens de jazz actuels Joshua Redman & Brad Mehldau, est un privilège rare. Les deux jazzmen étaient la veille au London Jazz Festival et le lendemain à la Philarmonie de Paris. Ils ont joué avec les plus grands du jazz, du classique, des variétés (Renée Fleming, Yo-Yo Ma, Sir Simon Rattle, les Rolling Stones, Stevie Wonder, Quincy Jones, Dave Brubeck. Etc.). Joshua Redman s’impose comme l’un des plus brillants saxophoniste de sa génération. Brad Mehldau joue au piano avec rigueur, inspiration et improvisation. Ils se connaissent par coeur depuis 20 ans et forment un duo de jazz rare, mélange de be-bop, d’influences pop et classique. Ils nous ont présenté quelques morceaux de leur nouveau CD « Neaness ». La qualité de leur jeu a enthousiasmé le public. En ce dimanche après midi, l’auditorium était complet. Belle ovation ». JPD. Photo © Weintraub.

Musiques populaires russes / Auditorium 19 nov.
Le Quatuor Phoenix et la chanteuse Larissa Souldina révèleront au public leurs étonnants instruments : la domra, le luth, la balalaïka, la clarinette, la contrebasse ainsi que le bayan (accordéon). Dépaysement assuré sur les chemins des mélodies traditionnelles slaves.

onl_slatkin320cdavid-duchon-dorisTchaïkovski 6 symphonies / Auditorium 17, 22, 26 nov.
Concerts symphoniques. La musique russe constitue l’un des fils rouges de la saison. Symphonies n°1 « Rêves d’hiver » & n°4, « Quatrième » le 17 nov. Symphonies n°2 « Deuxième symphonie » exubérante & n°5 « Cinquième », le 22 nov.
Symphonies n°3 « Polonaise » & 6 « Sixième, le 26 nov.
La trilogie du « Fatum » n°4, n°5 n°6, trois symphonies hantées par un thème implacable incarnant un destin funeste. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Phto Leonard Slatkin et l’ONN. © David Duchon-Doris.

Bach – Noël à Leipzig / Eglise Saint-Bonaventure 30 nov.
Musique baroque. J-S. Bach Concerto brandebourgeois n°3, Missa brebis, cantate Nun comme, der Heiden Heiland, motet Lobet den Herren, alle Heiden. Une fête musicale joyeuse et colorée. Choeur et orchestre du Concert de l’Hostel Dieu. Franck Emmanuel Comte, clavecin et direction.

West Side Stories / Auditorium 11 déc.
Concert symphonique. Quatre pièces. I. Stravinsky, symphonie en trois mouvements. J. Adams concerto pour saxophone. D. Milhaud, « La Création du Monde ». Leonard Bernstein « Danses symphoniques » de West Side Story. Orchestre national de Lyon. Joshua Wellerstein, direction. Timothy Mcallister, saxophone.

Le jazz très métissé de Paolo Fresu, Omar Sosa, et Trilok Gurtu
Auditorium le 13 déc.
« Paolo Fresu est un trompettiste italien. Sa sonorité fait parfois penser à Miles Davis, mais avec un charme latin et une signature sonore unique. Il a joué avec Dhafer Youssef (qui va venir prochainement) et Richard Galliano. Il joue tous les styles et c’est ce qui fait sa spécificité. Omar Sosa, pianiste cubain, joue un jazz créole, libre, libéré. Il chante aussi des scatts à la Ella Fitzgerald. Trilok Gurtu est indien, il est aux percussions. Virtuose du tabla, il a joué avec les plus grands du jazz actuels. Jan Garbarek, John Mc Laughlin, Dave Holland, Pat Metheny, etc. Ses transes au tabla produisent un jazz étonnant, à part. Quand ces trois brillantes individualités se rencontrent cela donne un jazz très métissé. Ils ont joué hier soir, aux frontières des musiques caribéennes, africaines, d’Amérique du Sud. A tous les trois ils nous ont fait vibrer une sorte de kaléidoscope sonore, vivant et surtout nouveau. Et si c’était le jazz de demain ? » JPD
Prochaines soirées à l’auditorium en coproduction Auditorium / Jazz à Vienne. Negro Spirituals 7 janv., Dhafer Youssef Quartet 13 janv., Jazz 100 5 fév., Bobby Mc Ferrin and Spiritouall 12 mai.

Boléro – Tannhäuser / Auditorium 16 et 17 déc.
Concert symphonique. L’ouverture de Tannhäuser. Le concerto n°1 pour violon de Max Bruch. Les « Danses Galänta » de Zoltan Kodäly. Maurice Ravel le fameux Boléro, une des spécialités de l’ONL, enregistré brillamment en CD par léonard Slatkin. Orchestre national de Lyon. Omer Meir Wellber, direction. Hilary Hahn, violon.

Bach Oratorio de Noël / Auditorium 20 déc.
Noël, Pâques et l’Ascension ont inspiré à Bach, trois grands oratorios. Celui-çi réunit en fait six cantates (N°1, 2, 3 & 6), en une célébration festive. Deux ensembles d’élite le Freiberger Barockorchester, dont les enregistrements ont fait date. Et le RIAS Kammerchor, qui joue un rôle majeur dans la vie musicale berlinoise. Direction Hans-Christoph Rademann.

Rêves de Cirque / Auditorium 29, 30, 31 déc.
Concert symphonique. Le cirque est le thème choisi par l’ONL pour fêter le changement d’année. G. Bizet, Carmen (extraits). M. Ravel, « Pavane pour une infante défunte ». P. Dukas, « L’Apprenti Sorcier ». C. Saint-Saens « Danse macabre ». J. Offenbach, « Galop Infernal » Et de nombreuses surprises. Compagnie Les Transformateurs. Nicolas Ramond, conception, mise en scène. Orchestre national de Lyon. Antoine Glatard, direction.

exterieur_nuit_161copyright_franchella_stoflethUne Nuit à Venise – J. Strauss / Opéra 14 déc – 1er janv 2017
Opéra comique. Quoi de plus propice aux quiproquos qu’un carnaval ? A l’abri des masques, on cache, on enlève, on séduit. Et l’on se trompe soi-même… Plaisir et esprit, rebondissements et surprises. Ensembles truculents, et magnifique bal masqué. Mise en scène Peter Langdal. Avec huit chanteurs lyriques. Orchestre et choeurs de l’Opéra, direction musicale Daniele Rustioni. Photo © Franchella Stofleth.

 

 

Janvier / Février

Bernard Têtu. J-Cl. Pennetier / Auditorium 7 janv. à 15:00
Dans le cadre des Happy Days à 15:00.Petite suite de musique française. Fauré, Berlioz, Debussy, Caplet, José Evangelista. Spirito Choeurs et Solistes de Lyon. J-Cl. Pennetier piano. Avec la participation de Jean Lacornerie.

Bernard Têtu. Francis Poulenc / Auditorium 7 janv.
Dans le cadre des Happy Days à 18:00. César Franck et Francis Poulenc. Orchestre national de Lyon. Spirito. Bernard Têtu, direction. Emölke Barath, siprano, Diego Innocenzi, orgue.

onl-gospel-320cwittnesscdrNegro Spirituals / Auditorium 7 janv
Jazz-Gospel. Dans le cadre des Happy Days à 20:30. oh Happy Days, Glory Glory et standards du repertoire gospel. L’ensemble Sweet Witness est sous la direction artistique du musicien et chef de choeur Pascal Horecka. Richesse vocale et force d’expression remarquable. Photo Wittness © DR.

Quatuor Debussy / Radiant-Bellevue 7 janvier
Gypsic. Une invitation à la danse. Le Quatuor Debussy (deux violons, un alto et un violoncelle) est accompagné de Sarah Nemtanu (violon) et de Lurie Morar (cymbalum). ils mettent cap à l’Est avec Brahms, Dvorak, Sarasate, Bartok et Liszt et de Michael Chanu (contrebasse). ils nous font voyager avec des compositions tsiganes emblématiques.

Quatuor Debussy / Radiant-Bellevue 8 janvier
Pour ce second concert le Quatuor Debussy s’entoure de la maîtrise du conservatoire de Lyon. A travers les oeuvres de Frantisek Domazlicky et Pascal Amoyel. Puis de la tradition musicale des juifs d’Europe de l’Est. Le tout enrichi des sonorités de notre temps.

Abdel Rahman El Bacha, piano / Salle Molière 10 janv.
Enrique Grandos : Goyescas. Igor Stravinski : trois mouvements de Petrouchka. Et toits oeuvres choisies d’Abdel Rahman El Bacha. Du superbe piano. Organisation Fortissimo Musiques.

Aline Sam-Giao nouvelle directrice générale de l’Orchestre national de Lyon
et de l’Auditorium Maurice Ravel.

Aline Sam-Giao est diplômée de l’IEP de Paris et de l’Université du Sussex en Grande-Bretagne (gestion des institutions culturelles). Son parcours professionnel l’a menée à la Fondation Royaumont et à l’ensemble baroque « Le Poème Harmonique » en région parisienne. Arrivée en Auvergne-Rhône-Alpes en 2006, elle gère le mécénat du Festival Berlioz (Isère), avant d’assumer l’administration générale de l’Orchestre des Pays de Savoie à partir de 2008. Elle est faite chevalier des Arts et des Lettres en 2015.
Agée de 40 ans, elle prend aujourd’hui la direction de l’Orchestre national de Lyon et de l’Auditorium Maurice Ravel avec un projet fondé sur la recherche de l’excellence artistique, de l’ouverture à la diversité des publics et aux esthétiques les plus variées. Elle entend miser sur le dynamisme et l’innovation pour que l’établissement continue d’être une référence internationale et contribue à l’attractivité de Lyon. Elle poursuivra ainsi le travail de diffusion et d’animation de la vie musicale aux côtés des autres institutions et festivals lyonnais. La rédaction de Lyon-Newsletter.com, salue l’action et les innovations de son prédécesseur Jean-Marc Bador qui rejoint l’Orchestre Philharmonique de Radio France comme délégué général.

Haydn, Beethoven / Auditorium 12 et 14 janv.
Deux symphonies de Haydn n°1 et n°104. Entre les premières et les dernières quatre décennies d’excellence. Le concerto n° 4 pour piano de Beethoven montre toutes les qualités du compositeur, d’improvisateur et de virtuose. Orchestre national de Lyon. Ton Koopman, direction. Pierre-Laurent Aymard, piano.

Dhafer Youssef Quartet / Auditorium 13 janv.
Dhafer r Youssef, oud, voix. Aaaron Parks, piano. Ben Williams, contrebasse. NN, batterie. la tournée suivant la parution de leur CD Birds Requiem, fait étape à Lyon.

college_sportif-320-c-united-artists-drCiné-Concert. Collège de James W. Horne et Buster Keaton Auditorium 19 janv.
Un classique du cinéma muet en noir et blanc, drôle, plein de trouvailles visuelles et acrobatiques et de gags sidérants. Evénement : le film est accompagné, en création mondiale, par l’Orchestre national de Lyon, dirigé par Timothy Brock, spécialiste reconnu des ciné-concerts. Photo © United Artists

Tchaïkovski, Brahms / Auditorium 28 janv.
John Cage : quatuors. 93 musiciens sont rassemblés, mais ils jouent quatre à quatre, insolite et original ! Tchaïkovski : variation sur un thème rococo pour violoncelle et orchestre. Brahms : symphonie n°1. Orchestre national de Lyon. Cornelius Meister, direction ( directeur musical de l’orchestre symphonique de la Radio de Vienne). Edgar Moreau, violoncelle (Victoires de la musique 2013 et 2015).

Mahler / Auditorium 2 fév.
La symphonie n° 3 de Mahler est la plus longue symphonie jamais écrite à son époque. Des contrastes saisissants, des saute d’humeur, des bruits de la nature. Un envoûtant récit de la création. Orchestre national de Lyon. David Zinman, direction. Choeurs Spirito. Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Jennifer Johnston, mezzo-soprano.

Jazz 100 / En 2017, le jazz à 100 ans ! Auditorium 5 fév.
Dans son très beau livre-album « 100 ans de Jazz »*, Philippe Margotin, fait remonter l’origine du jazz au 26 février 1917. Date à laquelle eurent lieu les premiers enregistrements de jazz : « Livery Stable Blues » et « Dixieland Jass Band One-Step » par l’Original Dixieland Jass Band. L’Auditorium et Jazz à Vienne accueillaient hier après-midi, après La Philarmonie de Paris, « Jazz 100 ». Un projet rendant hommage à quelques grands du jazz. Quincy Jones, Dizzie GIllespie, Thélonius Monk nés il y a 100 ans en 1917 et Ella Fizgerald, née en 1918. Danilo Perez, piano, était accompagné de Avishai Cohen, trompette, Chris Potter saxophone, Ben Street contrebasse, Roman Diaz percussions et Robin McKelle chant. Ils ont enthousiasmé le public avec des standards (pas assez), comme le tonique « How high the Moon » ou le romantique « Round Midnight ». Le partenariat Auditorium – Jazz à Vienne, marche fort, la salle était archi complète ! JPD * Editions Atlas 2015. Photo Ella Fitzgerald © DR.

slatkin_portrait320cniko-rodamelShéhérazade. Ravel. André Dussolier
Auditorium 9 fév.

Rmski-Korsakov. Guillaume Connesson. Maurice Ravel Shéhérazade et Daphnies et Chloé. Les actes de l’épopée d’Antar et les contes de Shéhérazade des Mille et Une Nuits. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. André Dussolier, récitant, Hélène Hébrard, mezzo-soprano.

Symphonie Fantastique / Auditorium 11 et 12 fév.
Aaron Copland : suite de Billy thé Kid. George Gerschwin : Rhapsody in Blue, la rencontre du savant et du populaire, du classique et du jazz. Avec Khatia Buniatishvili dans cette très belle pièce pour piano. Hector Berlioz : Symphonie Fantastique, inventions instrumentales incroyables, rires et bruits ! Un superbe programme à ne pas manquer ! Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Khatia Buniatishvili, piano. Photo Leonard Slatkin © Niko Rodamel.

Sangoma Everett / A Tribute to Fela Kuti / Musée des Confluences 11 fév.
« Un « Tribute to Fela Kulti & His shining Fearlessness ». Fela Kulti, musicien nigérien était considéré comme l’inventeur de l’afro-beat, il était très engagé politiquement. Pour ce « tribute », l’élégant batteur américain, Sangoma Everett a créé un « tentet » (ten : dix). Avec Sahr Ngaujah, chanteur comédien et formidable animateur. Olivier Ker Ourio, merveilleux harmoniciste. Alain Vankenhove, trompette. Ganesh Geymeier, au saxophone digne des grands solistes. Dele Sosimi, claviers. L’excellent Bastien Brison, au piano. Le fier et digne guitariste du Vuanuatu, Felix Manuaku, plus Mamadou Ba, mains de velours à la basse et Edmundo Carneiro, aux percussions. Trois chanteuses-danseuses donnaient un supplément d’ambiance. Le jeune et mince Philippe Maniez avait préparé de savants arrangements dans l’esprit « afrobeat ». Ambiance débridée, les spectateurs debout, dansant et claquant des mains. Belle soirée. JPD.

Valentino Suite / Quatuor Debussy Théâtre de la Croix-Rousse 14 fév.
Que faire pour la Saint Valentin le 14 février ? Ecouter de la musique dans une soirée dédiée à l’Argentine. Le Quatuor Debussy est accompagné de Pascal Contet à l’accordéon. ils nous jouent des tangos composés par Astor Piazzola et d’autres. Ils y apportent des tonalités jazz et classique. Surprises et écourtes pour une soirée romantique.

Mozart / Concert de l’Hostel Dieu / Auditorium le 16 fév.
Mozart l’Italien. Symphonie N°25. Mitridate. Divertimento. Agnus Dei. Ouverture, arias et choeurs de Lucilo Silla. Orchestre et Choeur du Concert de l’Hostel Dieu. Franck Emmanuel Comte, direction. Heather Newhouse, soprano.

Vanessa Wagner / Augustin Dumay / Brillante soirée romantique / Salle Molière 17 février
Une soirée Fortissimo Musiques. Vanessa Wagner, première du conservatoire de Paris est une soliste virtuose habituée des grandes salles françaises et mondiales. Augustin Dumay est un violoniste soliste réputé, mais aussi chef d’orchestre, il est actuellement directeur musical du Kansai Philarmonic au Japon. L’excellente sonorité de la salle Molière a parfaitement mis en valeur leurs talents conjugués dans la musique romantique de Robert Schumann et de Johannes Brahms. Vanessa Wagner nous gratifiés de l’interprétation en solo et virtuose de la sonate pour piano K 570 de Mozart. Photos V. Wagner © Caroline Doutre. A. Dumay © Elias.

Le Carnaval des Animaux / The Amazing Keystone Jazz Big Band /
Auditorium 24-25 février
Cette « Grande fantaisie zoologique »* classique, est tout-à-fait adaptée à une interprétation jazz. Les dix sept musiciens du « The Amazing Keystone Jazz Big Band » ont livré une version ludique et pleine d’humour. Non seulement ils jouaient parfaitement en grande formation, mais ils ont aussi réalisés de beaux solos à la trompette, au trombone, au saxo et à la guitare. Et en plus ils bougeaient, sautaient, dansaient, avec le récitant, au grand bonheur des nombreux enfants présents dans la salle. Ils nous aussi joué quelques extraits de leur nouveau CD. Enfin écouter un big band de musiciens de jazz lyonnais c’est plutôt rare à Lyon ! JPD
* Comme Claire Delamarche, qui a réalisé l’adaptation française du livre « La Musique classique pour les Nuls » et qui écrit aussi des textes de présentation de certains concerts de l’ONL.


L’ONL en tournée aux Etats-Unis sur la côte Est.
Standing ovation au Carnegie Hall de New-York !

Près de 1 500 new-yorkais sont venus applaudir la performance de l’Orchestre national de Lyon et de son Maestro, que Georges Képénékian, Premier Adjoint au Maire de Lyon en charge de la culture, était venu encourager, accompagné de plusieurs personnalités new-yorkaises invitées pour l’occasion afin de les sensibiliser à nouveau à l’excellence culturelle Lyonnaise. L’Orchestre national de Lyon a débuté une tournée aux Etats-Unis par un concert à Boston puis à Storrs (Connecticut) et Newark, dans l’état de New-York. La tournée américaine de l’ONL se poursuit jusqu’au 1er mars avec des concerts à Winston Salem (NC), Athens (GA), West Palm Beach, Gainesville et Sarasota (FL). Le concert du 20 février était une étape clé dans cette tournée américaine puisque l’orchestre se produisait sur la scène du mythique Carnegie Hall de New-York, au cœur de Manhattan. Une salle qui a accueilli les plus grands artistes et les meilleures formations au monde, et qui a réservé un accueil enthousiaste aux 100 musiciens de l’orchestre, dirigés par Leonard Slatkin et accompagnés pour l’occasion de deux grandes voix américaines, la célèbre soprano Renée Fleming et le charismatique baryton Thomas Hampson. Photo © David-Duchon-Doris.

 


Liens Musique-Opéra-Jazz

* Orchestre national de Lyon & l’Auditorium – Tél. 04 78 95 95 95 – www.auditorium-lyon.com

* Opéra de Lyon. Opéras, ballets, concerts, récitals, jazz, musique du monde,etc.. – Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Cité Centre de Congrès. Amphithéâtre 3000 – Spectacles, concerts, danse classique, jazz, etc…04 72 82 27 63 – www.ccc-lyon.com

* Salle Molière. Saison de Musique de Chambre de Lyon – www.musiquedechambre-lyon.org

* La Chapelle de la Trinité- Festival de Musique Baroque de Lyon – www.lachapelle-lyon.org

* Concert de l’Hostel-Dieu – www.concert-hosteldieu.com

* Solistes de Lyon-Bernard Têtu – www.solisteslyontetu.com

* Fortissimo Musiques – www.fortissimo-musiques.com

* Ensemble 7ème Sens – www.ensemble-7sens.org

* Le Radiant Bellevue. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Festival d’Ambronay – 04 74 38 74 04 – www.ambronay.org

* Baroque & Plus.- www.baroqueetplus.com

* Spirito (Choeurs et Solistes de Lyon + Choeur Britten) – www.sipirto.com

* Les Conférences musicales de Patrick-Favre-Tissot-Bonvoisin 4 rue Vaïsse 69006 Lyon – 04 72 43 98 43 –  patrick.ftb@gmail.com ou redaction@lyon-newsletter.com


Liens Jazz

* L’Auditorium. Lieu habituel de l’Orchestre national de Lyon. Concerts en partenariat avec le festival Jazz à Vienne. www.auditorium-lyon.com

* L’Amphithéâtre de l’Opéra. L’Amphiopéra. Avec les grands noms de la scène européenne du jazz. Une sélection éclectique. Une fois par mois les artistes viennent en résidence les jeudi, vendredi et samedi. Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Le Hot Club de Lyon. Du jazz new-orleans au jazz contemporain, dans une cave voutée et mythique, comme à Saint-Germain-des-Prés. 26 rue Lanterne 69001 Lyon Concerts du mardi au samedi 21h30/22h.. T. 04 78 39 54 74 – www.hotclubjazzlyon.com/

* La Clef de Voûte 1 place Chardonnet 69001 Lyon. Du mercredi au samedi 21h30, le dimanche 18h. www.laclefdevoute.fr

* Le Périscope Concerts Jazz & Musiques Improvisées| Débats & conférences, 13 rue Delandine 69002 Lyon. www.periscope-lyon.com

* Le second Souffle Restaurant et jazz 5 rue neuve 69001 Lyon . www.second-souffle-restaurant.fr

* Festival Jazz à Vienne. Le plus important festival de jazz d’été de France. Dans l’immense amphithéâtre romain de Vienne. Toutes les formations, chanteurs et solistes du jazz actuel y passent ou y sont passés. www.jazzavienne.com

* Festival Les Nuits de Fourvière. Quelques concerts de jazz pendant le festival.  www.nuitsdefourviere.com

* Jazz-Rhône-Alpes.Com.  Newsletter traite du jazz en Rhône-Alpes avec programmes et compte rendus.  www.jazz-rhone-alpes.com