LA LETTRE CULTURELLE DE LYON  - CREATION 2008
L'essentiel des spectacles, concerts et expositions. Reportages patrimoine et voyages.

THEÂTRE

Théâtre à Lyon. Une sélection de pièces de janvier à avril 2016. 

Janvier

Elisabeth II / Thomas Bernhard
L’avant dernier texte du dramaturge autrichien est une bouffonnerie métaphysique, jouissive et provocante. Le grand appartement d’un vieil industriel est envahi par une bande d’individus… Mondanités et hypocrisie. Mise en scène Aurore Fattier. Avec 7 acteurs. Co-production Théâtre de Namur. Théâtre des Célestins 5-9 janvier.

8 femmes300x183 DR8 Femmes Robert Thomas … suite
De Robert Thomas. Mise en scène Fabrice Gardin. Dans une maison isolée 8 femmes se préparent à fêter Noël. mais une découverte macabre bouleverse ce jour de fête… Le maître de maison est retrouvé mort. Tout le monde est soupçonné… Laquelle est la coupable ? Un incroyable jeu de la vérité policier. Photo © DR. Théâtre Tête d’Or 5-16 janvier.

Le sentiment d’une montagne
Théâtre musical. De Cristophe Tarkos. Création collective dirigée par Chloé Bégou. Avec dix acteurs. Production La Colonie Bakakaï. Une comédienne metteur en scène, un pianiste, une violoniste, un électroacousticien et une violoncelliste, ils utilisent la vidéo, les effets numériques et la spatialisation du son pour faire une vague joyeuse. Théâtre de la Renaissance 13-16 janvier.

Vente aux enchères de costumes de scène des Célestins
Issus des spectacles marquants de saisons passées, mais également de productions plus anciennes, les costumes mis en vente sont étroitement liés à une histoire, un comédien, un rôle… Coiffes, masques, loups, robes d’inspiration XIX° s., robes en taffetas, habits à la française en panne de velours…Pendant trois jours les Célestins, ouvriront leurs portes.  Expositions publique des costumes.  Vendredi 15 : 17h/19h30 Samedi 16 : 14h/19h – Dimanche 17 : 10h/12h. Vente aux enchères Théâtre des Célestins. dimanche 17 février : 15 h.

songe-nuit-ete300x200Michel-CavalcaLe Songe d’une nuit d’été / Shakespeare
De William Shakespeare. Adaptation et mise en scène Juliette Rizoud. Une production TNP. deux couples d’amoureux, une dispute entre le roi des elfes et la reine des fées, et le lutin Puck avec sa potion magique qui se plaît à embrouiller les sentiments. Ils croisent la route d’une troupe de comédiens amateurs, dans une forêt un peu magique au cours d’une nuit d’été qui se révèlent ensorcelante et labyrinthique. Une farandole où les textes tantôt poétiques tantôt crus de Shakespeare donnent du tonus à la pièce. Photo © Michel Cavalca. TNP 5-10 janvier.

Soeurs (Malgré tout), drôle, émouvante et si réaliste !
Une comédie de Armelle Jover. Mise en scène Raymond Acquaviva. « Petite ville de province, décor bourgeois, costumes tendance, la pièce est contemporaine. C’est une histoire de famille qui débute à l’anniversaire de la mort du père. La mère veut se remarier, les enfants se retrouvent… Le texte est incisif, intelligent, pas de monologues, les réparties fusent. Il conjugue préjugés et complicités. L’atmosphère est terriblement actuelle, drôle et émouvante. Les cinq acteurs ont un beau palmarès au théâtre, au cinéma et à la télévision. Claudine Coster est une mère remarquable d’émotions. Agnès Soral est une bourgeoise coincée, tonique à souhaits. Juliette Arnaud est la parfaite impertinente. Thierry Heckendorn incarne un beauf incroyable. Dominique Guillo, a trouvé le ton juste, pour un rôle improbable. Le public aussi s’y retrouve. On est tous concernés. À voir sans faute. JPD. » Théâtre Tête d’Or 19 janvier-14 février. Et du 1er au 19 mars.

EN ATTENDANT GODOT - De Samuel BECKETT Mise en scène : Laurent Fréchuret - Scénographie : Damien Schahmaneche - Lumières : Franck Thevenon - Costumes : Claire Risterucci - Coiffure maquillage : Françoise Chaumayrac - Assistante à la mise en scène : Caroline Michel - Avec : Jean-Claude Bolle-Reddat (Estragon) - Maxime Dambrin (Lucky) - David Houri (Vladimir) - Vincent Schmitt (Pozzo) - Lieu : Théâtre de Villefranche sur Saone - Ville : Villefranche sur Saone - Le 20 02 2015 - Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGEEn attendant Godot / Beckett
De Samuel Beckett. Mise en scène Laurent Frécuchet. L’oeuvre est sicélèbre qu’elle peut intimider. Godot est là pour prouver le contraire. on s’amuse à suivre les deux clochards Vladimir et Estragonnsur cette route de campagne où ils attendent ce fameux Godot qui ne viendra jamais. Bonheur de la langue, humour, amour des mots, humanité, fraternité. Photo Raynaud de Lage. 
Théâtre de la Croix-Rousse 19-30 janvier

 

CaIra(1)FinDeLouis300x200Ça ira (1) Fin de Louis / Joël Pommerat
De Joël Pommerat avec la Compagnie Louis Brouillard. Un sujet très concret les événements de 1789. Où l’on découvre le processus de l’action politique à partir d’improvisations, témoignages et archives au plus près de l’exercice du pouvoir et dans l’énergie. En déployant l’histoire comme si elle se déroulait sous nos yeux. Avec 14 acteurs. Co-production entre une douzaine de théâtres, dont le TNP et le Théâtre des Célestins. Photo © DR. Au TNP 8-28 janvier.

orestea300x200 celestinsOrestie (une comédie organique ?)
D’après Eschyle, de Romep Castellucci avec une musique de Scott Gibbons. L’Orestie, retrace le destin tragique des Atrides, famille réprouvée marquée par le crime : Agamemnon sacrifie sa fille Clytemnestre venge Iphigénie en égorgeant son époux; Oreste lave lamémoire de son père en tuant sa mère… Visions plastiques électrochocs esthétiques et émotionnels. Photo c DR. Théâtre des Célestins 20-27 janvier.

 

Février

Soeurs (Malgré tout) voir à janvier.

Le Canard Sauvage / Ibsen
De Henrik Ibsen. Adaptation et mise en scène Stéphane Braunschwieg. La pièce met en scène une famille respectée au rang élevé, puis devenu « déclassée » et modeste. L’auteur, sur une écriture quotidienne donne à percevoir tout ce qu’il y a derrière cette fausse banalité. En jeu des individus empêtrés dans des considérations matérielles. TNP 2-6 février.

Le retour au desert300x200Sonia Barcet 026Le retour au désert
De Bernard-Marie Koltès. Mise en scène Arnaud Meunier. A chemin entre le vaudeville et la tragédie, cette comédie bourgeoise entrelace la peite et la grande histoire, et recèle aussi, sous l’apparente clarté des personnages et des situations, des événements qui font grincer. Avec 13 acteurs. En collaboration avec le TNP. Photo c Sonia Barcet. Théâtre des Célestins 3-11 février.

 

Le Chagrin
Mise en scène Caroline Guiela Nguyen. Ecriture au plateau Les Hommes Approximatifs. Au temps du deuil, la vie en marche contre les fantômes du passé. les réalisateurs poursuivent leur travail autour de cette question : comment mettre en scène la vie ? Théâtre de la Croix-Rousse 9-13 février

L AVARE de Moliere Mise en scene de Ludovic Lagarde Scenographie d Antopine Vasseur Lumieres de Sebastien Michaud Costumes de Marie La Rocca Avec: Laurent Poitrenaux : Harpagon Christele Tual : Frosine Julien Storini : La Fleche et le commissaire Tom Politano : Cleante Myrtille Bordier : Elise Alexandre Pallu : Valere Marion Barche : Mariane, Louise Dupuis : maitre Jacques Denis Dongois : Anselme Antonin Totot : Maitre Simon Elie Chapus : La Merluche Elodie Veau : Brindavoine Gwenaelle Vaudin : Dame Claude Zacharie Jourdin, Charline Voinetet Malek Lamraoui : assistants du commissaire Lieu : Comedie de Reims Ville : Reims Le : 06 10 2014 © Pascal GELY

Molière / Un Avare actuel, tonique, délirant et très réussi !
« Imaginez, sur la très vaste scène du TNP, un entrepôt avec une centaine de boites, de caisses, de containers, empilés sur des palettes et déplacés par des chariots élévateurs. Et aussi, de la vidéo, des tablettes et des smartphones. L’Avare est transposé dans le monde contemporain, où tout est optimisé, marchandisé à l’intérieur de la famille-entreprise… Même le mariage des enfants ! La troupe est harmonieuse, unie face à l’Avare, interprété par l’excellent Laurent Poitrenaux. Les comédiens, jouent juste, tout en transposant de manière actuelle leurs effets comiques. Ils ne ratent pas leur but. Bien que le décor et les costumes soient d’aujourd’hui, on retrouve la bonne humeur, l’impertinence, les mimiques, les quiproquos, les bousculades, la grandiloquence de ces personnages qui appartiennent à l’histoire de France. Le texte de Molière a plus de 340 ans, mais il est toujours si actuel ! Le metteur en scène Ludovic Lagarde a mis l’accent sur l’argent, « Que diable toujours de l’argent ! Il semble qu’ils n’aient autre chose à dire, de l’argent, de l’argent, de l’argent. Ah ! ils n’ont que ce mot à la bouche, de l’argent. Toujours parler d’argent. Voilà leur épée de chevet, de l’argent. » S’écrie Harpagon en colère !
Applaudissements nourris, six rappels et standing ovation ». JPD. Photo © Pascal Gely. TNP 17- 21 février.  

 

L’Elixir d’Amour Eric-Emmanuel Schmitt
De Eric-Emmanuel Schmitt. Avec Marie-Claude Pietragalla et Eric-Emmanuel Schmitt. Dans une mise en scène de Steve Suissa. Une danseuse étoile et un romancier devenus acteurs, ce n’est pas si fréquent ! Ils sont à des milliers de km l’un de l’autre. Par mails ils se lancent un étrange défi : provoquer l’amour à coup sûr… Qui sera la proie ? A voir à coup sûr. Théâtre Tête d’Or 23 et 24 février.

Mars

Tartuffe_paysage300x200Vincent+ArbeletTartuffe,
la puissance des mots de Molière

« Tartuffe, il ne faut pas se détourner de Tartuffe, bien au contraire ! Molière est une voix forte, qui depuis plus de trois siècles continue à nous parler, à nous toucher, à nous surprendre. Débarrassé des affectations du style de l’époque, Molière est terriblement actuel. Inutile de vous raconter la pièce. Le décor est celui d’une demeure bourgeoise, boiseries sombres bordées d’or, grande table et chaises Louis XVI, mais les costumes sont actuels. Certes la pièce est longue (deux heures). Mais le metteur en scène Benoit Lambert, a réussi à faire monter l’action crescendo. Les acteurs ont su saisir des personnages de Molière, tout ce qu’ils présentent d’étrange et d’incompréhensible, voire de farfelu. Marc Berman incarne un parfait Orgon. Et on se régale des dizaines de citations célèbres de la pièce. « Prenez ce mouchoir et couvrez ce sein que je ne saurais voir » . « Ah, pour être dévot, je n’en suis pas moins homme » ! La puissance des mots de Molière est inégalable !  » JPD Photo © Vincent Arbelet. Théâtre de la Croix-Rousse 1-12 mars.

dibbouk113x180Solomon-IudivinLe Dibbouk ou Entre deux mondes
De Sholem An-ski. Mise en scène Benjamin Lazar, collaboration artistique Louise Moaty. Une communauté juive hassidisme d’un village de l’empire tsariste. Une grande galerie de personnages et le destin tragique de deux jeunes gens. Douze comédiens et trois instrumentistes incarneront les trente personnages de la pièce. Spectacle en français, yiddish, hébreu et russe, surtitre en français. Photo © Solomon Ludivin.
TNP 1-6 mars.

 

Les affaires sont les affaires / Le renouveau d’une pièce méconnue d’O. Mirbeau
« L’argent, toujours l’argent… Après la belle mise en scène de Christian Schiaretti de l’Avare au TNP, en février dernier. C’est maintenant Claudia Stavisky qui met en scène « Les Affaires sont les Affaires », une pièce méconnue, mais quand même traduite et jouée dans toutes les langues (Business is business), d’Octave Mirbeau (1848-1917). Une création et production du Théâtre des Célestins. Elle fût l’objet de reprises régulières au cinéma et à la télévision. Une pièce tout-à-fait d’actualité, où il question d’agriculture et surtout d’argent. L’action se passe dans un château, Isidore Lechat, magnifiquement joué par François Marthouret est un riche parvenu. Il est autoritaire, cassant, filou, despote. Il a, pour l’époque, tous les défauts, prévarication, trafic d’influences, socialiste, anticlérical ! Bref aucune vertu. Il a une telle passion des affaires qu’il va aller jusqu’au bout de son personnage au point d’en devenir totalement inhumain !
La voix forte, un peu éraillée, de François Marthouret résonne dans le théâtre, au point parfois de supplanter celle des autres acteurs. L’âpre discussion du financier avec le marquis, (Eric Caruso) est un grand moment de théâtre. Si cette longue pièce démarre un peu lentement, les diverses péripéties des trois actes lui donnent un intérêt qui va crescendo. On passe insensiblement, en une subtile évolution, de la comédie à la tragédie ». JPD. Théâtre des Célestins du 1er au 26 mars et du 3 au 7 mai.

 Théâtre des Célestins 1er-26 mars et 3-7 mai.

ANNEES70300x200Sabine+BouffelleDes années 70 à nos jours / Triptyque
Fresque chorale sur un plateau sans coulisses, par le collectif In Vitro. Julie Deliquet mise en scène.
La Noce de Bertolt Brecht. Transposition du repas de mariage dans les années 70. Photo ©Sabine Bouffelle.
Derniers remords avant l’oubli. De Jean-Luc Lagarce, s’ancre à la fin des années 80, lorsqu’Hélène, Paul et Pierre se retrouvent pour vendre leur maison achetée en commun.
Nous sommes seuls maintenant. Mise en scène Julie Deliquet. Dans une maison de campagne des années 90 où Bulle, 20 ans, observe ses aînés solder les comptes et régler l’addition.
Théâtre de la Croix-Rousse respectivement 16, 17, 18 et 19 mars pour les 3 spectacles en une soirée.

Un beau ténébreux / Julien Gracq
D’après un roman de Julien Gracq. Adaptation au et mise en scène Matthieu Cruciani. Avec 8 acteurs. Une station balnéaire des années 20. Un petit groupe d’amis. On divague, on rêve, on déraisonne… Jusqu’au drame final. Une alternance de monologues croisés et scènes dialoguées. Mise en scène visuelle et musicale Programmé entre le Théâtre des Célestins et le Théâtre Nouvelle Génération – centre dramatique national de Lyon. TNG-Les Ateliers 10-13 mars.

Mange ! (Avant que ça refroidisse)
Une création. Comédie de Bénédicte Fossey et Eric Romand. Mise en scène Pierre Cassignard. Avec Claire Nadeau et Catherine Salviat, (Sociétaire honoraire de la Comédie-Française) et 4 autres acteurs. C’est le 1er janvier. Un moment de grâce qui ne va pas durer… Ils avaient dit  » pas de cadeaux !  » Chacun arrive avec un joli petit paquet et la pagaille commence. Dans le salon devenu ring, on compte les points en attendant de passer à table. Car tout le monde va manger ! Avant que ça refroidisse… Théâtre Tête d’Or 29 mars -17 avril et 3-29 mai.

Avril

Mange ! (Avant que ça refroidisse) Suite, voir à mars

Les Fourberies de Scapin / Molière
Mise en scène Marc Paquien. Dans cette pièce qui emprunte de nombreux éléments à la farce traditionnelle (bastonnades, bons tours joués à de grincheux vieillards, déguisements…), Molière s’inspire largement de la comédie italienne pour dépeindre les rapports entre maîtres et valets. Une des comédies les plus célèbres et les plus efficaces du répertoire universel. Co-production Théâtre des Célestins et deux autres théâtres. Théâtre des Célestins 30 mars – 9 avril.

Ubu Roi / Alfred Jarry
Production TNP. Une pièce essentielle dans l’histoire de la littérature. « C’est ubuesque ! » Voici une expression utilisée fréquemment. C’est burlesque, caricatural, grotesque. C’est un canular, une farce plaisante et féroce, une parodie loufoque. Encore faut-il avoir vu la pièce au moins une fois dans sa vie ! Le TNP la relance. A voir absolument pour compléter sa connaissance du théâtre français. TNP 5-16 avril / 26-29 avril / 31 mai-10 juin.

Le Joueur d’échecs / Zweig
De Stephan Zweig. Adaptation Eric-Emmanuel Schmitt. Mise en scène Stve Suissa. Avec Francis Huster. Nomination aux Molière 2015, catégorie seul en scène. Sur bateau voguant vers l’Amérique du Sud. Un champion du monde antipathique et un aristocrate s’affrontent. Le narrateur est un joueur d’échec amateur. Il sait parfaitement restituer l’intensité de l’action, l’isolement, la psychologie, la folie et les antagonismes de la superbe nouvelle de Stephan Zweig. Théâtre Tête d’Or 23 et 24 avril.

Théâtre à Lyon. Une sélection de pièces de janvier à avril 2016.
Prochain numéro : Printemps-Eté. Mai à Juillet 2016.


 Liens

* Théâtre des Célestins – Tél. 04 72 77 40 00 – www.celestins-lyon.org

* TNP Villeurbanne – 04 78 03 30 00 – www.tnp-villeurbanne.com

* Théâtre Tête d’Or – Accueil 04 78 62 96 73  – www.theatretetedor.com

* Théâtre de la Croix-Rousse. Place Joannes Ambre 69004 Lyon –  Tél. 04 72 07 49 49 – www.croix-rousse.com

* Radiant-Bellevue-Caluire – Tél. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Les Ateliers – Tél. 04 78 37 46 30  – www.theatrelesateliers-lyon.com

* Les Subsistances- www.les-subs.com

* TNG Théâtre Nouvelle Génération – www.tng-lyon.fr