LA LETTRE CULTURELLE DE LYON  - CREATION 2008
L'essentiel des spectacles, concerts et expositions. Reportages patrimoine et voyages.

MUSIQUE / OPÉRA / JAZZ

Les chroniques de Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin . Voir ici
Musique-opéra-jazz à Lyon.
Agenda des spectacles, concerts et récitals de janvier à avril 2016.

Janvier

Auditorium Salle300x200 david Duchon-DorisConcert de Nouvel An. Valses de Vienne / La Chauve Souris
De jeunes chanteurs familiers de ce répertoire se réunissent pour interpréter de larges extraits de la Chauve Souris de Johan Strauss fils. Mais l’orchestre jouera aussi, bien entendu, quelques-unes des plus belles valses et polkas du répertoire. Orchestre national de Lyon, Sascha Goetzel, direction. Et cinq chanteurs.  © David-Duchon-Doris.
Auditorium 1er-2 janv.

 

Orchestre et Ballet viennois: Calaht200Concert viennois du Nouvel An
Un programme vivant mêlant le tourbillon de la valse à la légèreté des polkas et à l’émotion des grands airs de l’opérette viennoise. Théâtre Musical de Lyon; Compagnie Cala. Andreï Chevtchouk, direction. Chorégraphie Oksana Konstantinova. Orchestre et ballet de la Cie Cala. Bourse du Travail 3 janvier.

 

 

Quatuor Debussy / Bach to Jazz
Classique / Jazz. Le quatuor poursuit son incursion dans le monde du jazz avec le duo belge atypique formé par Jean-Louis Rassinfosse, contrebasse et Jean-Philippe Collard-Even, piano, improvisations, compositions. Autour de Maurique Ravel, d’après Bach et Achille in Marciac. Radiant – Bellevue 9 janvier.

 

Grimaud240x240Mat HennekHélène Grimaud / Kammer Orchester Basel
Classique. A Bâle, à Lyon bientôt, un programme conçu comme un conert de musique de chambre. I. Stravinsky, J-S. Bach, S. Prokofiev et W.A. Mozart. Hélène Grimaud, au piano et à la direction Kammer Orchester Basel (Bâle). Photo H. Grimaud © Mat Hennek. Auditorium 9 janvier.

Quatuor Debussy / Anglo-saxon Voices
Classique. Le quatuor s’associe avec la Maîtrise du Conservatoire de Lyon pour un programme classique, véritable florilège musical où les chants célestes subliment le passionnant patrimoine musical britannique. Radiant – Bellevue 10 janvier.

 

amphiopera300x200Bruno Ruder, piano
Jazz. Partenaire privilégié de Riccardo Del Fra, fondateur du trio « Yes is a pleasant country », Bruno Ruder rejoint le groupe « One Shot » en 2010 puis « Radiation 10 » en 2011. Il se lance finalement dans l’aventure du piano solo avec « Lisières » qui résume bien son appétit d’invention, de recherche d’univers nouveaux à la lisière des domaines harmoniques, rythmiques et stylistiques qui l’ont forgés. Amphi Opéra 14, 15, 16 janvier


 

Koopman dirige300x200Bach Magnificat / Ton Koopman /
Richard Goode

Classique. J-S. Bach, suite pour orchestre. Mozart concerto pour piano n)27, J-S. Bach Magnificat. Une pièce grandiose et exubérante par le grand interprete de Bach qu’est Ton Koopman. Orchestre national de Lyon. Ton Koopman direction, Richard Goode, piano, avec 4 chanteurs lyriques. Photo Ton Koopman © DR. Auditorium 14 et 16 janvier.

 

Richard Goode / Bach
Classique. Récital J.S Bach extraits des inventions à trois voix et partita pour clavier n°2. Richard Goode, piano. En artenariat avec Les Grands Interprètes. Auditorium 16 janvier (15h).

11- 21-23janv16_Thibaudet300x200Imgartists

 

Jean-Yves Thibaudet / Dima Slobodeniouk
Classique. Trois oeuvres maîtresses sont au rendez-vous, emmené par le jeune chef russe Dima Slobodeniouk. F. Liszt, Hamlet. L. van Beethven, concerto pour piano n° 5 « Empereur », et I. Stravinsky, Petrouchka. Orchestre national de Lyon. Jean-Yves Thibaudet, partenaire fidèle de l’ONL, au piano. Dima Slobodeniouk, direction. Photo  © Imgartists. Auditorium 21 et 23 janvier.

 

Lady Macbeth de Mzensk / Chostakovitch
Opéra. Une oeuvre si forte qu’elle choqua Staline. un des portraits de femme les plus fascinants de l’histoire de l’opéra, confié au chef Kazushi Ono, dans son répertoire de prédilection. Sous le regard chirurgical de la mise en scène de Dimitri Tcherniakov. Avec Ausrine Stundyte, six autres chanteurs, l’Orchestre et les choeurs de l’Opéra de Lyon. En co-production avec l’English National Opera. Opéra en 4 actes. Durée 2h45. Opéra de Lyon 23 janvier – 6 février.

ONL_SLATKIN300x200David Duchon-DorisBarbe-Bleue / Gil Shaham / Leonard Slatkin
Classique. E. W. Korngold, Beaucoup de bruit pour rien. S. Barber, concerto pour violon. Béla Bartok, Le Château de Barbe Bleue : un geyser musical, d’après un conte de Perrault. Orchestre national de Lyon, direction Leonard Slatkin. Gil Shaham, violon, Michelle DeYoung, soprano. Bâlint Szabo, basse. © David Duchon-Doris.
Auditorium 28 et 30 janvier.

 

Orgue et Choeur
Classique. Shakespeare Songs. Johannes Brahms, Chants. Des chœurs de femmes accompagnés par l’orgue, la harpe et deux cors, comptent parmi les merveilles du répertoire choral romantique. Même sensualité dans les chœurs de Mendelssohn, avec l’extatique chant de colombe (soprano solo) du motet Hör mein Bitten. Choeur Britten. Jeune Choeur symphonique. Musiciens de l’Orchestre national de Lyon. Alexis Crouzil et Stéphane Grosset, cor Éléonore Euler-Cabantous, harpe. Denis Comtet orgue. Nicole Corti direction. Auditorium 31 janvier (16h).

Février

ONL_SLATKIN300x200David Duchon-DorisAinsi parlait Zarathoustra / Strauss
Classique. L’orgue en majesté. Rappelons que l’auditorium possède la plus belle et la plus grande orgue de France dans une salle de spectacles ! J-S. Bach, la monumentale Passacaille et Fugue. Aaron Copland , symphonie pour orgue et orchestre, comme un véritable concerto. György Ligeti Volumina et pour clore le concert Ainsi parlait Zarathoustra de Strauss, dont les accords cosmiques ont fait le tour du monde avec le film l’Odyssée de l’espace. Orchestre national de Lyon. Vincent Warnier, orgue. Leonard Slatkin, direction. Photo Vincent Warnier © David Duchon-Doris.  Auditorium 4 février.

JALC ShootJazz at Lincoln Center Orchestra
with Wynton Marsalis

Jazz en co-production avec Jazz à Vienne. Ebn ensemble extraordinairement polyvalent de quinze grands solistes de jazz placés sous la direction du très célèbre Wynton Marsalis. L’orchestre a collaboré avec les orchestres symphoniques les plus réputés. Il joue un vaste répertoire, plus des compositions originales. sans doute le meilleur Big Band du monde ! Jazz at Lincoln Center Orchestra. Wynton Marsalis, trompette et direction. Photo © Franck Stewart.
Auditorium 6 février.

Purcell, An Evening Concert
Classique. Songs et airs pour voix d’alto et anthems (mot anglais désignant un hymne) pour choeur a cappela d’H. Purcell. Ces musiques nocturnes intimes et mélancoliques seront éclairées à la bougie dans un lieu méconnu, qui s’y prête parfaitement. Avec les mélodies expressives et les polyphonies graves des anthems. Une invitation à écouter d’une oreille différente ces chefs d’oeuvres anciens. Choeur du Concert de l’Hostel-Dieu. Franck-Emmanuel Comte, clavecin et direction. Temple Lanterne 7 et 9 février.

Les Musiciens du Louvre / Marc Minkowski
Classique. Don Juan où le Festin de pierre de Glück. J.-Ph. Rameau, une symphonie imaginaire avec des extraits des plus belles pages de Rameau : Zaïs, les Indes galantes, Platée. Un florilège qui a fait l’objet d’une tournée à succès en Asie. Les Musiciens du Louvre Grenoble. Marc Minkowski, direction. Auditorium 9 février.

A.R. El Bacha / Mozart / Schubert / Ravel Chopin
Classique. Du grand piano comme en entend rarement et toujours avec grand plaisir. W.A. Mozart, Sonate n°17. F. Schubert, Quatre impromptus. M. Ravel, Valses nobles et sentimentales. F. Chopin, Sonate n°3. Fortissimo Musiques. Salle Edouard Herriot Palais de la Mutualité 10 février.

Amphi300x200
Andy Emler, piano et six trios !
Jazz.  Compositeur, chef d’orchestre et pianiste, Andy Emler est un catalyseur d’enthousiasme. Il s’entoure de personnalités aux multiples influences, pour faire se rencontrer des mondes sonores issus du rock, du jazz, de la musique classique et contemporaine. Premier soir, il joue en trio avec deux rares tubas Anthony Caillet et François Thuillier et ensuite accompagne les chants très originaux en versions jazz, rock, pop d’ Emmanuelle Zagoria tandis que Xavier Dessandre-Navarre est aux percussions. Second soir en trio avec Médéric Collignon et Géraldine Laurent au saxo. Puis en trio avec Eric Chambard batterie et Claude Tchamitchian à la basse. Troisième soir avec Hamar Hussain aux tablas et Kheireddine M’Kachchiche, au violon. Puis avec Jocelyn Miennel, flûtes et Beñat Achiary au chant. Andy Elmer, joue un jazz tonique et enlevé, il sait mêler les influences les plus diverses et les transformer en créations éphémères, uniquement pour l’Amphi de l’Opera. En résidence. Photo © DR. Amphi Opéra 11, 12, 13 février.

Singin’ in the Rain / Double privilège : film rarissime, orchestre « live »
Ciné-concert.
« Les spectateurs ont eu le double privilège. De voir, sur grand écran, un très beau film, rarissime à la télé ou dans les salles d’art et d’essai. Et d’assister, en direct, à la musique du film jouée par l’orchestre national de Lyon, sous la baguette d’un spécialiste en la matière, Timothy Brock. Cette comédie musicale de 1952, en technicolor, a du rythme, du brio, de l’humour, de la parodie, des cascades, des décors et des costumes somptueux. Gene Kelly, Donalds O’Connor et Debbie Reynolds font des numéros de claquettes époustouflants, dont l’effet est rehaussé, magnifié, par la musique en « live » de l’ONL. Les lyonnais ont pu l’apprécier, sans doute encore mieux, que les premiers spectateurs du film. Salle archipleine pour une soirée très réussie ! » JPD. Auditorium les 18, 19 et 20 février

Mars

Olari Elts Photo: Marco BorggreveHappy Days #4 Plug and Play
L’Auditorium-Orchestre national de Lyon propose du 4 au 6 mars 2016 plus de 17 rendez-vous sur la thématique du Divertissement.
Proposé en partenariat avec le Grame et la Biennale Musiques en Scène 2016, ce week-end sera placé sous le signe de la découverte et du jeu. Concerts participatifs, créations multimédias, concerts jeune public, match d’improvisations musicales, performances, concert chorégraphié, jeux vidéos, massages sonores dans une piscine à balles, battle de smartphones, rencontre et ciné-concert … rythment ces trois jours et permettent au public de découvrir de nouvelles expériences sensorielles.

Tableaux d’une exposition / Orchestre, électronique, courts-métrages et vidéo
« Les Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Une dizaine de petites pièces orchestrées par M. Ravel pour grand orchestre. Elles sont unifiées par un motif de promenade, accompagnant d’amusants courts-métrages d’Osamu Tezuka, consacré « Dieu du manga » et de 1966. Sous la baguette d’Olari Elts, le résultat est saisissant de réalisme et de synchronisation. L’orchestre au grand complet, accompagne parfaitement les images et leur donne un tonus incroyable. Les personnages, aux dessins improbables, forment une galerie de portraits et d’histoires uniques rarement vues.
Dans Exodus, de l’Estonien Erkki-Sven Tüür, 1999 un motif se répète; obsédant, se déforme enflant jusqu’à la rupture. Le concerto pour violon de Michel van der Aa, met en valeur la violoniste Simone Lamsma qui fait un dialogue virtuose avec le premier violon. Any Road, pour orchestre électronique, de Daniele Ghisi accompagne une vidéo originale de Boris Labbé partant d’un jeu vidéo ancien le Pong.
L’ONL nous fait apprécier des compositeurs contemporains, revoir ou découvrir des films anciens, des courts-métrages, des vidéo. Avec en plus le privilège de voir arriver sur scène les jeunes créateurs de ces musiques nouvelles. Et c’est là, tout l’intérêt de ces soirées ». JPD. Auditorium les 4 et 5 mars (Concert enregistré par France Musique le 5). Photo © Marco Borggreve.


Music For 18 musicians / Steve Reich / S. Groud

Classique-Contemporain. Ils jouent le « 18 », un monument emblématique de la musique minimaliste américaine : « Music for 18 Musicians ». Dans la salle, deux mille spectateurs emportés par une transe singulière, guidés par des danseurs amateurs préparés. Musiciens de l’ensemble Links et les danseurs de la compagnie Mad/Sylvain Groud. Dans le cadre de la Biennale Musique en Scène. Auditorium 5 mars (14h).
La Princesse aux huîtres
Ciné-concert. « Les gens ne veulent plus d’un humour aimable et gracieux. Pour les faire rire, il faut les surprendre et les choquer. » – Ernst Lubitsch. Avec la réalisation de plus d’une cinquantaine de films en trente ans, le prolifique réalisateur Ernst Lubitsch reste célèbre pour son sens comique effréné et sophistiqué qui a fait de lui l’un des maîtres de la comédie. La Princesse aux huîtres, son premier succès international devenue une œuvre incontournable, porte l’empreinte de ce qu’on appellera la Lubitsch touch.
En coproduction avec l’Institut Lumière. Auditorium le 6 mars (18h).
Happy Days. Auditorium-Orchestre national de Lyon propose du 4 au 6 mars

Michel Benita, contrebasse
Jazz. Michel Bénita à la contrebasse. En trio avec Michaël Wollny au piano et sabastian Rochford à la batterie. En quartet avec Kheir Eddine au violon, Manu Cojia à la guitare et Philippe Garcia aux drums. Et en quartet avec Nguyen Lê aux guitares et  éléctronique, Mieko Miyazaki, au koto, Matthieu Michel au bugle et Philippe Garcia à la batterie. AmphiOpéra 3, 4 et 5 mars.

Jukka-Pekka Saraste / Leonidas Kavaros
Classique. Jean Sibelius, ouverture de la Tempête, aux déferlements maritimes terrifiants et la Symphonie n°2, un magma qui dévale les pentes d’un volcan. Johannes Brahms, Concerto pour violon et orchestre. Orchestre national de Lyon. Leonidas Kavaros, violon. Jukka-Pekka Saraste, direction. Auditorium 10 et 12 mars.

Fellner300x201Ben EalovegaTill Fellner / Schumann / Berio / Beethoven
Classique. Récital. R. Schumann, Papillons. L. Berio, Cinque Varizioni. L. van Beethoven Sonate n°13. R. Schumann, Fantaisie. Un pianiste où l’économie de moyens l’emporte sur les effets de manche. Ancien élève d’Alfred Brendel, il est l’un des interprètes majeur de sa génération. Till Fellner, piano. Photo © Ben Ealovega. Auditorium 11 mars.

 

ONL/ Mozart / Dvorak
Classique. Le Radiant-Bellevue accueille pour ne première collaboration, l’Auditorium-Orchestre national de Lyon. Sinfonia concertante de Mozart et Sérénade de Dvorak. Radiant – Bellevue 13 mars.

Un cabaret Barok and Pop
Classique-contemporain. Un cabaret baroque. Du madrigal à la musique pop. Un répertoire ébouriffant de chansons à trois voix de Claudio Monteverdi à Paolo Conte en passant par Thomas Morley et Pink Martini. Chloé Chavanon et Heather Newhouse sopranos. Concert de l’Hostel-Dieu. Franck-Emmanuel Comte, clavecin et direction. Gaëtan Aubry, mise en scène. CCR les Dominicains de Haute-Alsace, création numérique. Le New deal, l’ancien garage Citroën 35 rue de Marseille rénové et relooké 15 et 16 mars.

Benjamin Dernière Nuit
Opéra. L’Opéra de Lyon associe une fois de plus à l’opéra deux grands intellectuels francophones. Le philosophe Régis Debray et le chef compositeur Michel Tabachnik on écrit un opéra sur la dernière journée du philosophe Walter Benjamin. Direction Bernard Kantarsky. Mise en scène John Fulljames. Avec six chanteurs. Orchestre et choeurs de l’Opéra. Opéra de Lyon 15 – 26 mars.

Quatuor Prazak / Raphaël Sévère
Classique. W.A. Mozart, Quaturor à cordes n°19. J. Suk, Quaturor à cordes n°1. J. Brahlms, Quintette avec clarinette. Quatuor à cordes Prazak. Raphaël Sévère, clarinette. Fortissimo Musiques. Salle Edouard Herriot Palais de la Mutualité 18 mars.

Les Ailes
Ciné-concert. Amour, amitié, grandeur épique, humour. Il y a tout dans ce film mythique. Thierry Escaich, est à l’orgue de l’Auditorium. Il donnera tout son talent aux reconstitutions réalistes des combats de l’aviation américaine sur le sol français de 1918.
Auditorium le 20 mars

Salif_Keita259x240Prisca_LobjoySalif Keïta / The Acoustic Tour
Jazz en co-production avec Jazz à Vienne. Salif Keïta, voix d’or d’Afrique revient avec un spectacle acoustique exceptionnel, pour lequel il sera accompagné de deux choristes féminines, d’un guitariste, d’un n’goni et d’une kora. Un répertoire libre, en dehors de toute actualité discographique, il puisera dans son vaste répertoire et les grands classiques tels que Mandjou ! Salif Keïta, chant et direction. © Prisca Lobjoy. Auditorium 25 mars.

La Juive / J. F. Halévy
Opéra. Déchirante, elle a même ému Wagner. Le chef Daniele Rustioni et le metteur en scène Olivier Py reviennent à Lyon nous raconter cette histoire sombre d’enfant trouvée, sur fond de haine entre juifs et chrétiens à la fin du Moyen-Âge. Après un long purgatoire, la Juive de Halévy est de retour. Avec 7 chanteurs. Orchestre et choeurs de l’Opéra de Lyon. Opéra de Lyon 16 – 30 mars et 1-3 avril.

Requiem de Fauré / Edward Garner
Classique. Richard Wagner Enchantemtn du Vendredi Saint. Felix. Mendelsohn Bartholdy, Symphonie n° 5. Gabriel Fauré, Requiem. l’oeuvre fétiche de ‘l’ONL et des Choeurs de Lyon. L’orgue résonna la première fois au Palais de Chaillot en 1900. L’orgue est maintenant à l’auditorium et il résonnera à nouveau à cette occasion. Un programme franco-allemand de circonstances à quelques jours de Pâques. Orchestre national de Lyon. Choeurs et Solistes de Lyon. Jeune Choeur Symphonique. Ch. Karg, soprano. J. Reuter, baryton. Edward Garner direction. Auditorium 23 et 24 mars.

L’Empereur d’Atlantis / Viktor Ullmann
Opéra. Au camp de Terezin, dans l’antichambre programmée de l’horreur, Viktor Ullmann écrit un opéra qui dénonce sous la forme d’une fable, les méfaits du pouvoir totalitaire. La partition oscille entre musique savante et populaire, à la Kurt Weill. Direction musicale Vincent Renaud. Une production de l’Opéra de Lyon. Orchestre de l’Opéra de Lyon.
TNP 17 – 24 mars.

D. Trifonov /Bates / Debussy / Rachmaninov
Classique-Contemporain. Mason Bates, compositeur associé à l’ONL, The Rise of Exotic Computing. Musique électronique. Claude Debussy, Iberia. Serguei Rachmaninov, Concerto pour piano n°3. L’année dernière Danil Trifonov avait été une découverte éblouissante. Cette année il joue le superbe et difficile concerto de Rachmaninov. Orchestre national de Lyon. Danil Trifonov, piano. Leonard Slatkin, direction. Auditorium 23 et 24 mars.

Brundibar / Hans Krasa
Opéra pour enfants. Ecrit juste avant la seconde guerre mondiale et donné au camp de Terezin, Brundibar est un conte qui parle de liberté. A la mise en scène : Jeanne Candel. Artiste singulière appartenant à la nouvelle vague du théâtre français, elle s’attelle pour la première fois à la mise en scène d’opéra. Solistes du Studio, Maîtrise et Orchestre de l’Opéra de Lyon. Théâtre de la Croix-Rousse 29 mars – 3 avril.

 

Avril

La Juive et Brundibar voir à Mars

Carmen / Orchestre Symphonique de Villeurbanne
Opéra en concert. Carmen séduit par la puissance du récit et la richesse de sa musique mais aussi par ce parfum de soufre et de liberté qui se dégage de la figure centrale de l’oeuvre de Carmen. Avec l’Orchestre Symphonique de Lyon-Villeurbanne. Radiant – Bellevue 3 avril.

Natalie Dessay en concert
Il s’agit du concert de 6 mars reporté. Lieders de Schubert et Menbdelsohn. Mélodies de Duparc et sur des poèmes de V. Hugo. Sonnet de Liszt. Opéra le 4 avril.

Violes, Trompes et Tambours ! / Quatuor Béla
Classique-Jazz-Rock. Voici la rencontre des quatre musiciens du Quatuor Béla et des trois musiciens du groupe jazz-rock Jean Louis. Une nouvelle galerie musicale au croisement de la musique savante et d’un jazz d’influences « noise », rock et « free ». De nouveaux entre l’acoustique et l’amplifié, entre l’écriture et l’improvisation. Théâtre de la Croix-Rousse 8 avril.

Bruno_Mantovani300x200CDaguet_Editions LemoineR. Capuçon / J. Hurel / Montovani / Debussy / Ravel
Classique. Deux stars, pour deux créations. Concerto pour violon de H. Berlioz, Ouverture du Roi Lear. Concerto pour flûte de Bruno Montovani, commande et création française, compositeur en résidence de l’ONL. Claude Debussy, Clair de Lune. Ravel, Sonate pour violon sur une orchestration en première mondiale de Yan Maresz. ravel, Tzigane, rhapsodie pour violon et piano. Orchestre national de Lyon. Renaud Capuçon, violon. Juliette Hurel, flûte. Leonard Slatkin, direction. Photo Bruno Montovani © C Daguet Editions Lemoine. Auditorium 9 avril.

 

190x160_Lang-Lang-1-©-harald-hoffmannLang Lang / Bach / Tchaïkovski / Chopin
Classique. Récital. J-S. Bach, Concerto italien. P. IL Tachïkovski, Les Saisons. F. Chopin, Scherzos n°1 à 4. Pianiste charismatique au look de rock star, Lang Lang n’a pas son pareil pour électriser les foules !  Il a séduit les plus grandes scènes internationales : Carnegie Hall de New-York, Théâtre des Champs-Elysées, Royal Albert Hall, etc… Un programme pour mettre en valeur son impressionnate virtuosité  et sa sensibilité. En co-réalisation avec Gérard Drouot Productions. Photo © Harald Hoffman. Auditorium11 avril.

Koopman160x240Eddy Posthuma de BoerTon Koopman / Jean-Guihen Queyras
Classique. L. van Beethoven, ouverture de Coriolan. J. Haydn, concerto pour violoncelle n°1. F. Mendelsohn Bartholdy, Ouverture de la Belle Mélusine. Fr. Schubert, Symphonie n°5. Verve, grâce et élégance de Ton Koopman, chef associé de l’ONL. Avec le concerto de Haydn, un des piliers du répertoire, par J-G. Queyras au violoncelle. Orchestre national de Lyon. Jean-Guihen Quyeras, violoncelle. Ton Koopman, direction. Photo © Eddy Posthuma de Boer. Auditorium 14 et 16 avril.

 

Matrix
Ciné-concert. Ce chef d’oeuvre réinvente le film d’action. Ce ciné-concert est un défi majeur en matière de réalisation technique et musicale. La bande son sera apatée pour la circonstance afin que l’ONL interprète la musique en direct. Auditorium les 28, 29 et 30 avril

Maria Pia de Vito
 » La démarche de Maria Pia de Vito, est si singulière qu’il est difficile de la classer. La tessiture de sa voix est immense. Dans ses scats, très jazzy, elle passe à tout instant du suraigu au grave en un impressionnant tourbillon de notes. Ses mains extraordinairement mobiles renforcent les impressions de douleur, de rage, de joie et de bonheur de ses chants. Son talent aux multiples facettes, lui permet de passer facilement du chant baroque, au mélodies du monde les plus atypiques des Balkans ou aux chants populaires de sa ville, Naples. Huw Warren, est l’un des meilleurs pianistes de jazz britannique. Il était en symbiose totale avec les scats de la chanteuse. Exercice difficile. Jim Black, le batteur-compositeur, toujours à la recherche de sons et d’innovations nous a régalé de solos subtils, tout en finesse. Une belle soirée esthétique et elle aussi  inclassable. JPD ». Amphi Opéra 28 – 30 avril

Musique-Opéra-Jazz à Lyon.
L’essentiel des spectacles, concerts et récitals de Janvier à Avril 2016. Prochain numéro Mai à Juillet 2016.

 


 

Liens Musique-Opéra

* Orchestre national de Lyon & l’Auditorium – Tél. 04 78 95 95 95 – www.auditorium-lyon.com

* Opéra de Lyon. Opéras, ballets, concerts, récitals, jazz, musique du monde,etc.. – Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Cité Centre de Congrès. Amphithéâtre 3000 – Spectacles, concerts, danse classique, jazz, etc…04 72 82 27 63 – www.ccc-lyon.com

* Salle Molière. Saison de Musique de Chambre de Lyon – www.musiquedechambre-lyon.org

* La Chapelle de la Trinité- Festival de Musique Baroque de Lyon – www.lachapelle-lyon.org

* Concert de l’Hostel-Dieu – www.concert-hosteldieu.com

* Solistes de Lyon-Bernard Têtu – www.solisteslyontetu.com

* Fortissimo Musiques – www.fortissimo-musiques.com

* Ensemble 7ème Sens – www.ensemble-7sens.org

* Le Radiant Bellevue. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Festival d’Ambronay – 04 74 38 74 04 – www.ambronay.org

* Baroque & Plus.- www.baroqueetplus.com

* Spirito (Choeurs et Solistes de Lyon + Choeur Britten) – www.sipirto.com

* Les Conférences musicales de Patrick-Favre-Tissot-Bonvoisin 4 rue Vaïsse 69006 Lyon – 04 72 43 98 43 –  patrick.ftb@gmail.com ou redaction@lyon-newsletter.com


 

Liens Jazz

* L’Auditorium. Lieu habituel de l’Orchestre national de Lyon. Concerts en partenariat avec le festival Jazz à Vienne. www.auditorium-lyon.com

* L’Amphithéâtre de l’Opéra. L’Amphiopéra. Avec les grands noms de la scène européenne du jazz. Une sélection éclectique. Une fois par mois les artistes viennent en résidence les jeudi, vendredi et samedi. Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Le Hot Club de Lyon. Du jazz new-orleans au jazz contemporain, dans une cave voutée et mythique, comme à Saint-Germain-des-Prés. 26 rue Lanterne 69001 Lyon Concerts du mardi au samedi 21h30/22h.. T. 04 78 39 54 74 – www.hotclubjazzlyon.com/

* La Clef de Voûte 1 place Chardonnet 69001 Lyon. Du mercredi au samedi 21h30, le dimanche 18h. www.laclefdevoute.fr

* Le Périscope Concerts Jazz & Musiques Improvisées| Débats & conférences, 13 rue Delandine 69002 Lyon. www.periscope-lyon.com

* Le second Souffle Restaurant et jazz 5 rue neuve 69001 Lyon . www.second-souffle-restaurant.fr

* Festival Jazz à Vienne. Le plus important festival de jazz d’été de France. Dans l’immense amphithéâtre romain de Vienne. Toutes les formations, chanteurs et solistes du jazz actuel y passent ou y sont passés. www.jazzavienne.com

* Festival Les Nuits de Fourvière. Quelques concerts de jazz pendant le festival.  www.nuitsdefourviere.com

ybele320romain_picard

* Jazz-Rhône-Alpes.Com.  Newsletter traite du jazz en Rhône-Alpes avec programmes et compte rendus.  www.jazz-rhone-alpes.com