LA LETTRE CULTURELLE DE LYON  - CREATION 2008
L'essentiel des spectacles, concerts et expositions. Reportages patrimoine et voyages.

DANSE

 Lyon. Une sélection des spectacles de danse de janvier à avril 2016.

Janvier

José Montalvo / Asa Nisi Masa
Danse.
José Montalvo a gardé une âme d’enfant, et comme tous les enfants, il adore les contes. « Asa Nisi Masa » est la version moderne de »Il était une fois ». Vingt récits chorégraphiques et cinq danseurs mettent en scène des animaux et des humains. Une joyeuse féérie, où le numérique soutient l’imaginaire. Danse classique, flamenco, hippy hop, africaine.
Maison de la Danse 5 – 9 janvier.

Cie XY300x200Christophe Raynaud de Lage

 

Compagnie XY / Acrobates
Danse-Cirque. Le retour des acrobates hors pair du collectif de cirque XY, incontestable coup de coeur du public de la Biennale de la danse 2014. Portés, voltiges, pyramides, sauts périlleux avec 22 acrobates ! Prise de risques permanente avec une musique swing très Harlem des années 20. Photo © Raynaud de Lage. Maison de la Danse 12 – 20 janvier.

 

J'ai Horreur du Printemps - d’après l’album de bandes dessinées Le Petit Cirque de FRED - Conception  Mélissa Von Vépy  Stéphan Oliva  Composition musicale / piano : Stéphan Oliva - Contrebasse :  Claude Tchamitchian -   Batterie / percussions : Ramon Lopez  - Saxophones : Christophe Monniot - Performance / scénographie : Mélissa Von Vépy - Traitement image et vidéo : Maxime François - Lumière : Xavier Lazarini  - constructeur scénographie : Neil Price - Costumes : Catherine Sardi - Assistant à la mise en scène : Gaël Santisteva - Collaboration chorégraphie :  Sumako Koseki - Régie générale, vidéo et lumière : Sabine Charreire  - Régie son et plateau  Olivier Pot - Lieu : La Ferme du Buisson- Ville : Noisiel - Le 09 04 2015 - Photo : Christophe RAYNAUD DE LAGEJ’ai horreur du printemps / Cirque, BD et jazz
 » Les musiciens, coiffés d’un chapeau, sont installées sur le côté de la scène. Ils sont quatre. Un écran de toile blanche est tendu entre un portique et des agrès. Une BD de cirque est projetée en vidéo. Une artiste de cirque enroulée dans une bâche blanche, se coule le long de l’écran en surimpression de la vidéo.  Les musiciens sont excellents, ils jouent un jazz atypique. Le bassiste réalise des sons étranges avec son instrument, le saxophoniste sort des notes sur-aiguës (trop) de ses saxos, le batteur est léger et délicat. Le pianiste est parfait. La BD évoque les tribulations d’une roulotte de cirque. Les images de la BD, sont subtilement animées. Les personnages de la bande dessinée de Fred évoluent dans un univers où alternent la poésie et la cruauté. L’artiste fait une performance mêlant acrobaties et contorsions (trop). Le spectacle nous projette dans un monde de rêverie sonore et visuel. Un monde heureux, intemporel et singulier, qui ne laisse pas indifférent. JPD ». Photo © Christophe Renaud de Lage. Théâtre de la Croix-Rousse 12-15 janvier.

 

Yacobson Ballet300x200Yacobson BalletYacobson Ballet / Giselle
Danse. La Giselle du Yacobson Ballet du Saint Petersburg State Académic Ballet Theatre, s’inscrit dans la plus pure tradition du ballet classique et révèle l’intensité dramatique, l’émotion et le style romantique originel de l’oeuvre. On pourrait même dire l’apothéose du ballet romantique. Avec 49 danseurs, dirigés par Andrian Fadeev. Photo © Jacobson Ballet.  Maison de la Danse 23 – 31 janvier.

 

 

Casse Noisette
Danse. Ballet et Orchestre de l’Opéra de Russie. Danse classique et musique classique. Photo © Nicolas Robin. L’Amphithéâtre. Cité Internationale. Le 26 janvier.

 

Luc Petton300x200Virginie PontissoLuc Petton / Light Bird
Danse. Le nouvel envol poétique de Luc Petton et de ses oiseaux danseurs nous entraine dans un ailleurs chorégraphique. Il fait danser de spectaculaires oies de Mandchourie sur scène, symboles d’immortalité en Asie. Elles dansent et paradent vraiment, inspirant contes et légendes. Du jamais vu ! 4 danseurs, un musicien et 4 oies de Mandchourie. Photo © Virginie Pontisso. 
Le Toboggan-Décines 28 – 29 janvier.

 

Février

 

Pockemon Crew300x200Didier MichaletPockemon Crew / Morning of Owl
Danse-Breakdance. La rencontre au sommet des stars coréennes et françaises de la breakdance : deux crews se partagent la scène et font le show. Ils déploient une vitalité à couper le souffle. Prouesses physiques et acrobatiques. Avec un final commun explosif. Pockmenon Crew : 10 danseurs, direction Riyad Fghani. Moning of Owl (Corée, Suwon à une trentaine km de Séoul) : 7 danseurs, direction Sez.
Photo © Didier Michalet. Maison de la Danse 3 – 6 février.

 

oeprastudio300x200danseRévolution(s) / Ballet de l’Opéra de Lyon
« La grande scène du Toboggan accueille trois ballets de l’Opera de Lyon.
« Xylographie », est une création de la chorégraphe portugaise Tania Carvalho. Avec une recherche intéressante. Les danseurs effectuent le même mouvement, mais dans des timings différents. Ils sont vêtus de noir ou rouge ou couleur chocolat. Les mouvements et les postures des trois groupes de six danseurs, sont très travaillés, emportés par une musique originale et innovante.  » Sunshine », d’Emmanuel Gat, hésite entre représentation et répétition, gymnastique et danse sur une, trop rare, musique de Haendel. Le dernier, « Tout autour », de Rachid Ouramdame, est un tourbillon de rondes, courses, marches, tours, qui s’imbriquent, se font et se défont. Une sorte de mouvement perpétuel, de flux continu, réalisé avec une virtuosité exceptionnelle par les vingt quatre danseurs du ballet vêtus de vert, gris et bordeaux, en grande forme physique. Le ballet de l’Opéra affirme ici avec justesse son talent pour l’innovation. JPD »

Ballet de l’Opera / Toboggan – Décines 9 – 13 février.
.

 

Eun Me Ahn300x200Young Mo CheoEun-Me-Ahn / Dancing Grandmothers
Danse. Après les jeunes du spectacle précédent, ce sont maintenant les grand-mères ! L’excentrique chorégraphe Eun-Me Ahn rassemble une tribu de grand-mères absolument authentiques pour créer un cocktail bien agité avec les danseuses. Qui dansent en live ! Entre danses traditionnelles et mouvements pop. Avec 10 danseurs et 12 grand-mères coréennes de 70 à 90 ans ! Photo © Young Mo Cheo.
Maison de la Danse 10 – 11 février.

 

 

Pietragalla Derouault
Danse. Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault se penchent en dansant sur les questions de rencontre et de couple avec « Je t’ai rencontré par hasard ». L’ex-étoile de l’Opéra national de Paris et son compagnon brillent toujours autant. Ils conservent éclectisme et exigence leur complicité et leur magie. Radiant – Bellevue 27 – 28 février.

 

May B  04/11/1981 - Théâtre Municipal d'Angers Musique : Franz Schubert, Gilles de Binche, Gavin Bryars Photographe : Claude Bricage

Maguy Marin / May B
Danse. En 1981, May B bouleverse tout ce qu’on croyait de la danse. c’est une déflagration, dont les échos ne se sont jamais éteints. Nous disent les pros de la danse. Insîrée par l’oeuvre de Samuel Beckett, May B est imprégnée du tragique de l’humour et du cynisme salvateur de l’auteur. Dix humains aux visages blafards, en bande, en meute circulent, se cogner et se meuvent dans l’incapacité tragique de rester seuls.10 danseurs, chorégraphie Maguy Marin. 700 représentations sur 5 continents ! Photo © Claude Bricage. Maison de la Danse 29 février – 2 mars.

 

Mars

 

Cie Hallet Eghayan / Opéra Dance
Danse. Pourquoi ne pas danser un opéra ? C’est le défi que s’est lancé Michel Hallet-Eghayan dans sa dernière création « Opéra Dance ». En quatre actes partagés par 6 danseurs, une chanteuse soprano et un aède (poète épique et récitant), ce projet se révèle passionnant. Environnement sonore et lyrique d’Erik Feller. Radiant-Bellevue 1er mars.

 

Maguy Marin / BiT
Danse. BiT, c’est l’unité de mesure de l’information en informatique. Des farandoles récurrentes de vies, de danses. Sur une musique « techno » exaltante, toute en « beats ». Une implacable succession de pulsions, de torsions et de tensions. Avec 6 danseurs. Chorégraphie Maguy Marin. Le Togoggan – Décines 4 – 5 mars.

 

Trocks157x200 Sascha VaughnLes Ballets Trockadero de Monte-Carlo
Danse. La fantaisie la plus débridée alliée à une technique irréprochable pour une parodie des grands ballets. De retour à Lyon. Depuis 1974, travestis en ballerines diaphanes, ils sont spécialisés dans la parodie des grands classiques. Nul ne résiste à leurs extravagances remarquables et leur humour irrésistible. Avec 19 danseurs et 4 extraits de ballets. Photo © Sascha Vaughn. Maison de la Danse 5 – 12 mars.

 

 

Béatrice Massin / La Belle au bois dormant
Danse. Chorégraphe experte de la danse baroque, Béatrice Massin offre une relecture ludique et joyeuse de la Belle au bois dormant à savourer en famille. Avec 3 danseurs. Espace Albert Camus – Bron 8 – 12 mars.

 

Peeping Tom / Vader
Danse. Surréaliste, fou, cruel, tendre et profond : tel est l’univers du collectif bruxellois Peeping Tom. Une danse désarticulée, des situations burlesques, des moments intimes troublants, un théâtre décalé. Mais des interprètes virtuoses. Avec 7 danseurs, comédiens et 10 intervenants amateurs. Mise en scène Franck Chartier. Maison de la Danse 15 – 17 mars.

 

Collectif Es / Noé Soulier
Danse. Une soirée deux spectacles. « Hippopotpmonstrosesquippedaliophobie » : la dérision du Collectif Es. la peur phobique des mots jugés trop longs ! En somme des « Post-it » chorégraphiques. Avec 3 danseurs. « Removing » : la recherche formelle de Noé Soulier. Toutes les danses classique, contemporaine,… Avec 6 danseurs. Deux facettes de la création d’aujourd’hui, sur le fil ténu de l’humour simple et du propos sensible. Photo © Valle Vallomini. Maison de la Danse 19 mars.

 

M Marin Singspiel300x200S. RouaudMaguy Marin / Singspiele
Danse. Entre chorégraphie, théâtre et tableau vivant, Maguy Marin poursuit sa recherche sur la métamorphose, la foule et la singularité. Danseur solo. Chorégraphie Maguy Marin, avec David Mambouch et Benjamin Lebreton. Photo © S. Rouaud.  TNP / Petit Théâtre 16 -17 mars.

 

Compagnie S’Poart / Rouge
Danse. Hip-hop. Rouge de colère, rouge sang, rouge de plaisir… Si la danse hip-hop était une couleur, elle serait selon S’Poart : rouge ! Scénographie architecturée où le rouge domine. Danse abstraite, très ciselée un peu hip hop, portés, sauts, envolées. Avec 7 danseurs, Chorégraphie Mickaël Le Mer. Maison de la Danse 23 – 26 mars.

 

Mourad Merzouki320Gilles AguilarPixel / Mourad Merzouki
Danse Hip-hop. Danse et arts numériques se répondent en poésie dans Pixel, l’épatant dernier spectacle du chorégraphe hip hop lyonnais Mourad Merzouki. Les danseurs évoluent dans un décor numérique en 3D, qui bouge en fonction de leurs déplacements, réalisé avec des magiciens de la création numérique. (Voir aussi notre chronique de janvier 2015). Photo © Gilles Afguilar.  Radiant-Bellevue 24 – 25 mars.

 

 

Sao Paulo Dance Company / The Seasons et Gwana
Danse. Invitée pour la première fois à Lyon, la compagnie brésilienne dévore la scène dans un programme au charme envoûtant. Des qualités techniques impressionnantes au service d’une réelle sensibilité artistique. « The Seasons », un ballet sur pointes, d’Edouard Lock sera une première en Europe, avec 12 danseurs et une musique d’après les « Quatre Saisons » de Vivaldi. « Gwana » de Nacho Duato, joue sur la transe, avec 4 danseurs et des musiques espagnoles et marocaines. Maison de la Danse 31 mars – 3 avril.

 

Avril

 

Augustijnen300x200Danny WillemsKoen Augustijnen / Badke
Danse. Une autre image de la Palestine portée par la danse dans irrésistible énergie collective. A partir d’une danse folklorique la « dabke » (les consonnes sont inversées), ils ont métissé des infleunces venues de quatre coins du monde. Danse contemporaine, hip hop, capoeira, cirque. Avec 10 danseurs. Concept Koen Augustijnen, Rosalba Torres Guerrero et Hildegard de Vuyst. Photo © Danny Willems. Maison de la Danse 6 -7 avril.

 

Made in America / Ballet de l’Opéra de Lyon
Danse. Inédit pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, ce programme illustre la modernité et la force de deux monstres sacrés de la danse du XX° s. « Winterbranch » de Merce Cunningham, créée en 1964 a été peu vue en France. Il met en évidence deux éléments constitutifs de la danse : le fait de tomber et celui de se redresser… Avec une musique minimaliste à deux sons seulement ! Avec 6 danseurs. « Dance » de Lucinda Childscrée en 1979 est considéré comme un sommet de la « post-moderne dance ». Projection d’un film montrant à l’oeuvre les interprètes d’origine. Avec 11 danseurs. Opéra de Lyon 13 – 17 avril.

 

Cloud gate 190 Gia ToCloud Gate Dance Theatre of Taïwan
Rice ou le riz, le vent, l’eau et le feu
Imaginez une rizière. Des images se projettent simultanément sur l’immense écran du fond de scène et comme en effet miroir, sur le sol même de la scène. Des images sublimes qui transportent complètement le spectateur dans les quatre temps de la culture du riz : les pousses de riz, l’eau, le vent et le feu. En faisant d’une rizière son champ chorégraphique et visuel, le Cloud Gate Dance Theatre de Taïwan, capte et nous retransmet, la grâce des gestes ancestraux des paysans. Les vingt trois danseurs en costumes simples et aux tons neutres ont mêlé les gestes traditionnels avec ceux de la danse contemporaine. Leurs mouvements sont sobres, poétiques, zen. Le concept et la chorégraphie de Lin Hwai-min, nous font découvrir et partager, avec un talent inouï, la respiration asiatique profonde et intemporelle. JPD. Photo © Cloud Gate Gia To.  Maison de la Danse 27 – 30 avril.

 

Le Ballet de l’Opéra de Lyon est en tournée
– Chambéry – Espace des Arts. Les 28 et 29 janvier.  Sunshine d’Emanuel Gat. Tout Autour de Rachid Ouramdane. One Flat thing reproduced de William Forsythe – Paris – Théâtre de la Ville. Du 20 au 27 février. Sunshine d’Emanuel Gat. Xylography de Tânia Carvalho. Black Box de Lucy Guerin
 
- Grenoble – MC2. Les 3 et 4 mars 2016. Tout Autour de Rachid Ouramdane
- Belgique. Anvers – De Singel. Du 22 au 24 avril 2016. Sunshine d’Emanuel Gat. How Slow The Wind de François Chaignaud et Cecilia Bengolea. Heart’s Labyrinth de Jiri Kylian – Valence. Le 28 avril 2016. Dance de Lucinda Childs.

Lyon. Une sélection des spectacles de danse de janvier à avril 2016.
Prochain numéro. Une sélection des spectacles de danse de mai à juillet 2016.

 


Liens

* Maison de la Danse –  Tél. 0472781818 – www.maisondeladanse.com

* Opéra de Lyon – www.opera-lyon.com

* Toboggan Décines – www.letoboggan.com

* Le Radiant-Bellevue Caluire – www.radiant-bellevue.fr

* Conservatoire CNSMD – www.cnsmd-lyon

* Halle Tony Garnier – www.halle-tony-garnier.com

* Amphi 3000 – Cité Internationale – www.ccc-lyon.com

* numeridanse.tv – www.numeridanse.tv

* Nuits de Fourvière – www.nuitsdefourviere.fr

La vidéothèque internationale de la Maison de la Danse. Vidéothèque en ligne, également à consulter gratuitement sur les écrans de la Maison de la Danse. Pour comprendre la danse avec des parcours thématiques pour petits et grands. Un outil idéal pour les pédagogues. 
La relecture des oeuvres / Danse et musique / L’espace scénique / Love dance