L’Agenda Culturel de la Métropole Lyonnaise – 8ème année
N°24 – Printemps 2016 – Janvier – Février – Mars – Avril.

Retour à la page Musées

ESCAPADES

A Grenoble, Saint-Etienne et Martigny

 

Georgia O’Keeffe, icône de l’art américain
et ses amis photographes

O'KeeffeLe Musée de Grenoble présente pour trois mois, une intéressante monographie consacrée à Georgia O’Keeffe. Un événement exceptionnel qui retrace la carrière d’une icône de l’art américain aussi célèbre aux Etats-Unis que Jackson Pollock. On la suit de ses premières créations à New-York à son installation à Santa Fe au Nouveau Mexique. L’exposition présente une trentaine de peintures de l’artiste, plus une cinquantaine de tirages de ses amis photographes : Ansel Adams, Imogen Cunningham, Arnold Newman, Eliot Porter, Paul Stand et Alfred Stieglitz, dont elle tombe amoureuse. Il fit plus de 300 photos d’elle ! Avant qu’elle ne s’installe a Santa Fe. Elle a toujours aimé la nature. Ses peintures de fleurs sont sublimes. Elles donnent une nouvelle dimension à la peinture florale par leur abstraction et leur puissance. Elle avait une sorte de vision photographique la Straight Photography. Elle s’est attachée au pouvoir de synthèse de la photographie. Les posters de ses fleurs ont fait le tour du monde ! Elle aimait aussi les grands espaces et sut bien le montrer. Les photos de ses amis évoquent parfaitement leur époque. Un court film résume parfaitement sa longue vie, sa légende vivante de femme libre incarnant la self-made-woman américaine ayant traversé le XX° siècle. Elle vécut de 1887 à 1986, soit 99 ans ! A voir et prendre un peu de temps pour visiter le musée. Il offre un très beau parcours chronologique de la peinture du XVII° s. à nos jours dans un bâtiment moderne superbe, dont nous reparlerons prochainement. Photo © Centre Pompidou, MNAH-CCI, Dis.RMN-Grand Palais / philippe Migeat. © Georgia O’Keeffe Museum / Agdap, Paris 2015.
Musée de Grenoble. 5 place de Lavalette 38000 Grenoble 07 76 63 44 44 www.museedegrenoble.fr Accès depuis Lyon. Autoroute sortie Bastille, puis Porte de France, remonter les quais de l’Isère à gauche. Le parking est juste sous le musée. L’entrée au musée et à l’exposition sont communes. Donc pas de supplément à payer. Restaurant agréable avec terrasse : le « 5 ». Musée de Grenoble du 7 novembre au 7 février 2016.

Martigny. Matisse en son temps,
un panorama de la peinture de son époque

Matisse315L’exposition est organisée avec le Centre Pompidou et la participation de collections Suisses. Le choix s’est fait à partir d’un noyau d’œuvres de Matisse. Elles sont présentées, et c’est l’intérêt principal de l’exposition, dans le contexte artistique de l’époque. C’est une confrontation avec d’autres chefs-d’oeuvre des collections depuis Picasso jusqu’à Vallat, en passant par Braque, Marquet, Léger, Dufy, Renoir ou Bonnard. C’est aussi un parcours instructif dans l’histoire de l’art contemporain avec neuf jalons successifs. 1/ Les débuts dans l’atelier de Gustave Moreau. 2/ Le fauvisme. 3/ Un regard analytique sur l’influence du fauvisme. 4/ Les années niçoises : portraits et figures. 5/Les odalisques 6/ L’atelier du Midi : quête de la couleur. 7/ L’atelier : comme espace de la peinture. 8/ Modernisme : l’après guerre. 8/ Vers la couleur pop et les collages.
Picasso 320nature morte au bougeoirLes portraits et paysages de Matisse et de ses confrères et amis, nous donnent une reproduction tonique et colorée de la peinture de l’époque. Très remarquée, la série des Odalisques de Matisse, exprime de façon indolente, la langueur érotique de l’exotisme sensuel, qui imprégnait les représentations de l’Orient au XIX° siècle.

Matisseigd int. rouge 320Jazz. A la fin de sa vie Matisse abandonne les outils de la peinture traditionnelle, et aborde une autre technique : il découpe à l’aide de ciseaux des papiers préalablement gouachés. Ces œuvres eurent une influence retentissante sur l’art aussi bien en Amérique qu’en Europe. Leurs reproductions en posters et cartes postales ont fait le tour du monde. Les 91 œuvres, peintures, impressions, planches et sculptures exposées nous donnent un remarquable panorama de l’art de l’époque. Photos : Matisse, odalisque à la culotte rouge. Matisse, intérieur rouge avec Picasso, l’Atelier. Picasso, Nature morte au bougeoir. F. Léger, Partie de campagne. © JPD. Fondation Gianadda Martigny Suisse jusqu’au 22 novembre.

 

 

Au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne

Giovanni Anselmo
Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole invite l’artiste Giovanni Anselmo à investir la salle centrale du Musée avec des œuvres de 1967 à nos jours. Cette rétrospective est l’occasion de découvrir (ou de redécouvrir) des productions emblématiques de cette figure incontournable de l’Arte Povera. Giovanni Anselmo, tout comme les autres artistes du mouvement, accorde une importance prépondérante au processus, au détriment de l’objet fini. Le geste créateur est au centre de sa pratique artistique. Les nombreuses références à la nature permettent aux artistes de l’Arte Povera d’alimenter leur réflexion sur la dialectique entre nature et culture. La pauvreté apparente de certains matériaux choisis par l’artiste témoigne néanmoins d’une grande richesse théorique de sa pratique artistique. Depuis la fin des années 1960, Giovanni Anselmo réalise des sculptures à partir de matériaux naturels tels que le bois, le fer ou la pierre. Il utilise les propriétés physiques de ces éléments pour suggérer des notions de pesanteur ou de gravité, révélant ainsi leurs tensions et leurs énergies sous-jacentes. Cette installation invite le visiteur à la déambulation… 13.06.2015 > 03.01.2016

Local Line 18
Depuis 2010, le programme d’exposition Local Line du Musée offre une plateforme dédiée aux jeunes créateurs de Rhône-Alpes et d’Auvergne. Local Line met en avant la vitalité d’une région innovante et ouvre une fenêtre sur la création foisonnante d’une génération. Découvrez cet automne deux expositions dans le cadre de ce programme, en résonance avec la Biennale d’art contemporain de Lyon 2015 / FOCUS. La première au Musée d’art moderne et contemporain et la seconde sur le site Le Corbusier à Firminy. Les artistes : Baptiste Croze, Simon Feydieu, Anthony Jacquot-Boeykens, Charlie Vérot et Josslein Vidalenc. Et à Firminy Les artistes : Laura Ben Haïba, Grégoire Bergeret et Thomas Jeames, David Blasco, Tom Castinel, KVM – Ju Hyun Lee et Ludovic Burel, Thomas Malenfant et Octave Rimbert-Rivière. 05.09.2015 > 15.11.2015

Bae Bien-U320Bae Bien-U, « Dans le paysage »
Bae Bien-U, né en 1950 à Yeosu (Corée) est sans doute aujourd’hui le plus grand photographe coréen vivant. Ses photographies (de rivages, forêts, volcans ou végétaux fouettés par le vent) paraissent suspendues, hors du temps et de l’espace commun. Bae Bien-U, loin de reproduire la nature, la recompose dans une tension qui écrase la perspective. Il réinvente la forme du visible pour aboutir à des clichés d’une beauté rare, échappant à toute narration. Photo, SNM5A-002H (détail),. 2013, 125 x 250 cm. © Bae Bien-U. 19.09.2015 > 03.01.2016

nina-29 320Nina Kovacheva, « The Marriage of Heaven and Hell »
Nina Kovacheva est née en 1960 à Sofia (Bulgarie) ; elle vit et travaille à Paris. Dans la série de dessins hommage au « Mariage entre le ciel et l’enfer » de William Blake, chaque image est une question. Sur les feuilles blanches, les héros de nos bandes dessinées (Mickey, Fantômas, Superman…) volètent autour d’adolescents dont les regards interpellent. Les armes matérialisent la terreur à laquelle se confronte l’innocence des jeunes gens, anges se voilant la face. Photo, Nina Kovacheva. The Marriage of Heaven and Hell 1, 2015. Polyptyque / Acrylique et encre sur papier. 150 x 550 cm. Courtesy de l’artiste. © Yves Bresson/MAMC+. 19.09.2015 > 03.01.2016

Fondation320Volume_Michele-De-lucchi_Gianni-Dessi_Pedro-Cabrita-ReisFondation Volume! Passages
La Fondation Volume ! est implantée dans une ancienne verrière dans le quartier du Trastevere à Rome. Grâce au soutien d’une communauté d’intellectuels romains, la Fondation est rapidement devenue un véritable laboratoire d’idées au projet culturel singulier. La Fondation doit son succès à sa capacité à promouvoir l’art de grands artistes contemporains par le biais de la production d’œuvres inédites. Son objectif est d’ouvrir un dialogue entre l’art et d’autres champs culturels afin de soutenir la notion de culture.
Depuis plusieurs années, de nombreux artistes de renom, de toutes nationalités et de tous âges, interviennent à Volume ! La Fondation est devenue un important jalon dans leur parcours artistique. Loin de vouloir être considérée comme une galerie d’art au sens classique, la Fondation se définit comme un lieu d’investissement culturel, un espace catalyseur d’énergies, ouvert à un avenir imprévu. Le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole accueille la Fondation et son exposition « Passages » avec une scénographie inédite dans laquelle chaque artiste investit un espace dédié, conçu spécialement pour l’occasion… Photo, Fondation Volume! Vue de l’exposition au Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole, du 13/06/15 au 03/01/2016 © Yves Bresson – MAMC+, 201513.06.2015 > 03.01.2016