Site d'informations culturelles indépendant. Créé en 2008.

MUSIQUE / OPÉRA / JAZZ

N°30 Automne 2018  – Septembre – Octobre – Novembre – Décembre
Agenda Spectacles / Concerts / Musées
Les chroniques de Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin

Retour vers la page Sommaire

Septembre / Octobre 

Symphonie Fantastique / Berlioz / Auditorium 22 et 23 sept.
Concert d’Ouverture dans le cadre de la Biennale de la danse. « Fanfare pour une femme extraordinaire » création française de l’américaine Joan Tower. Bela Bartok , suite de danses. Maurice Ravel, le célèbre Boléro, que l’ONL joue merveilleusement bien. Hector Berlioz, Symphonie fantastique avec la création de Saburo Teshigawara, pour deux danseurs, une commande de l’ONL. Orchestre national de Lyon. Cristian Macelaru, direction Saburo Teshigawara, chorégraphie. Un concert événement à ne pas manquer.

Elche & Lyon, Les Voix du Choeur. Basilique N-D de Fourvière / 22 sept
Voici un concert unique original à ne pas rater. Les chanteurs du » Misteri d’Elx », inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco et les Petits Chanteurs de Saint-Marc de Lyon, chanteront ensemble, « Les Voix du Choeur ». En la basilique N-D de Fourvière à 19h00. Entrée libre.
Elche est une ville de la province d’Alicante en Espagne. Elle possède deux patrimoines de l’humanité. La fameuse palmeraie d’Elche et un drame lyrique médiéval sacré, chanté en catalan le « Misteri d’Elx ».

Consacré aux Vibrations, le 39e Festival d’Ambronay s’annonce cosmique !
Ambronay 14 sept. au 7 oct.
La 39e édition se déroulera du 14 septembre au 7 et conduira de chefs-d’œuvre en recréations, d’étoiles montantes en stars internationales ! Plus de 30 concerts se tiendront à l’abbaye, sous le chapiteau ou encore à Lyon ou alentour, et près de 60 rendez-vous vous permettront d’anticiper et prolonger le plaisir des concerts (ateliers, bords de scène, mises en oreilles, amuse-bouches, conférences…).
Une évocation en musique d’un cosmos tour à tour spirituel ou matériel, intime ou grandiose, en profondeur ou en élévation… Une évocation des astres, des éléments et de la spiritualité, un regard porté sur l’harmonie de l’homme et de l’univers.
Un Festival qui mêlera cette année encore les stars du monde musical (René Jacobs, Paul Agnew, Ballaké Sissoko, Mariana Flores, Véronique Gens, Jordi Savall, Leonardo García Alarcón…) aux étoiles montantes à la conquête de nouveaux espaces (Valer Sabadus, Dmitry Sinkovsky, Lucile Richardot, François Lazarevitch, Les Ombres, Les Surprises…). Au programme : musiques du monde, baroques, médiévales… musiques d’hier et d’aujourd’hui.
Dernière minute. Un Festival de nouveautés et de créations était annoncé, pari tenu ! Cette année, le Festival a édité 18 816 billets pour ses actions payantes, concerts, représentations scolaires, visites et conférences, dont 17 613 billets pour les 43 concerts et spectacles. Pour ces représentations (dont 5 représentations scolaires), nous disposions de 19 700 fauteuils. Le taux de fréquentation s’établit donc à 89,4%. Par ailleurs, environ 3 500 personnes ont participé aux 66 activités de sensibilisation gratuites.

Haydn / La création / Auditorium 25 sept.
Symphonique. Haydn est à l’honneur cette saison. La Création, du chaos au repos de Dieu. Une soirée doublement animée par la l’extraordinaire partition de Haydn et le choeur Accentus et les musiciens d’Insula Orchestra, spécialisés dans le répertoire classique ou romantique. Orchestre national de Lyon. Laurence Equilbey, direction. Avec trois chanteurs lyriques. Photo © Duchon-Doris.

Tchaïkovski / Albéniz / Juanjo Mena / Auditorium 29 sept.
Symphonique. Juanjo Mena, croise les cultures. Allant de Chtchédrine à Ravel, en passant par Tchaïkovski Boulanger, et Debussy. Orchestre national de Lyon. Junajo Mena, direction. Augustin Hadelich, violon.

Nathalie & Maria Milstein / Salle Molière 4 octobre
Bien que jeunes, les soeurs Milstein, piano et violon, possèdent une belle virtuosité et une grande maturité musicale. Programme Ravel, Saint-Saens, Debussy et C. Franck. Fortissimo Musiques.

Brahms et Britten, Requiems / Auditorium 4 et 6 oct.
Symphonique. B. Beitten, « Symphonia da requiem ». J. Brahms « Un requiem allemand ».  Le premier, lamentation, danses macabres, pacifiste. Le second humain, familier, rassurant. Spirito et Jeune Choeur symphonique. Avec deux chanteurs lyriques. Orchestre national de Lyon. David Zinman, direction.

Stabat Mater / Pergolese / Sébastien d’Hérin / Théâtre de la Renaissance 4 au 6 oct.
Lyrique. L’Ensemble Correspondances propose Stabat Mater avec Les Nouveaux Caractères, au théâtre de la Renaissance. Ce texte liturgique fait partie des joyaux du répertoire baroque. Avec Caroline Mutel, soprano,. Aurore Ugolin mezzo-soprano. Boblie M’foumou, danseur. Savatore Capello, acrobate. Ensemble Les Nouveaux Caractères.

Le nouvel Opéra Underground ex Amphi de l’Opéra
« Un nouveau projet de l’Opéra de Lyon. Il programme des musiques qui allient la tradition à l’iconoclasme, la virtuosité à la sobriété et l’énergie des musiques populaires à la complexité harmonique des musiques savantes » Le voici tel qu’il se définit. Les concerts auront lieu à l’Amphi surtout, mais aussi dans la Grande Salle, l’été sous le Péristyle ou encore aux Muses.
Pour notre part nous ne parlerons que des spectacles de nos rubriques habituelles : jazz et musique classique.
– Papanosh + Roy Nathanson & Napoleon Maddox. Soul, R&B, jazz, et rock. 5 octobre
– Louis Sclavis Quartet. Louis Sclavis, Clarinette. Création de huit oeuvres musicales.
– Ben Sidran. Pianiste, chanteur et compositeur américain. Une sorte de cow-boy sidéral 3 novembre.
– Hailu Mergia. Ethio-jazz. Paniste et organiste respecté de la scène éthiopienne des année 70. 22 novembre.
– Marc Ribot’s Ceramic Dog. Un des guitaristes les plus célèbres de la scène new-yorkaise. Post -rock, free jazz, punk, etc.
– Lucian Ban et Mat Maneri. Oedipe Redux. une relecture de l’Opéra d’Eugène Ionesco. A la frontière du jazz et de la musique de chambre. 5 décembre.
– Quatuor Wassily. En formation au CNSMD. Et en résidence à l’Opéra. Il collabore avec des artistes de passage. oeuvres classiques et contemporaines. 20 décembre. Photo Olivier Conan nouveau directeur de l’Opéra Underground © Blandine Soulage.

Papanosh + Roy Nathanson & Napoleon Maddox / Opéra Underground / 5 oct.
« Ils sont sept sur scène. Les cinq musiciens du groupe rouennais Papanosh. Raphaël Quenehen, multi saxophoniste, Quentin Ghomari, trompettes. Sébastien Palis, brillant aux claviers. Jérémie Piazz, batteur. Et un contrebassiste. A leurs côtés Roy Nathanson, lui aussi multi saxophoniste, pionnier de la scène new-yorkaise « downtown » et poète;  il mêle ses « spoken words », paroles à ses chorus de saxo. Et Napoleon Maddox rappeur et beat boxer à la voix de crooner. Le thème « Home », la maison, le chez soi, ici ou ailleurs. Ils jouent, alternativement un jazz endiablé, des chorus improvisés, ou des mélodies simples. Une soirée dans l’esprit du nouvel Opéra Underground ». JPD.

Ambronay / 6 oct. / Hubert Reeves, brillant dans le cosmos et l’écologie !
L’astrophysicien et cosmologue Hubert Reeves a donné hier une brillante conférence sur le cosmos et l’écologie. Son talent : expliquer la complexité époustouflante de l’univers, avec des mots simples, des anecdotes, des exemples et des images rares. Son idée forte « 1/L’astrologie nous raconte la belle histoire du cosmos. Elle permet de reconstituer son histoire… 2/ La moins belle. La crise écologique contemporaine. Comment on s’est mis dans un tel pétrin ! L’écologie nous apprend les clignotants du futur.  »  Une conférence tout-à-fait d’actualité.  Photo Hubert Reeves à la conférence d’Ambronay © Bertrand Pichene.
« Conversation avec le ciel » par le Concert Etranger & Itay Jedlin. Le même jour. Et dans le même esprit. Conversations avec Dieu, c’est l’expression de la foi luthérienne, réformée. Un concert de musiques anciennes de Monteverdi, Scheidt, Schein, Herrenscmidt, von Riber, Rosenmüller. Les musiciens viennent des quatre coins du monde, ils jouent sur des instruments d’autrefois à la sonorité authentique. Les chanteurs, sopranos, altos, ténors et basse, chantent avec une vraie conviction. La magie de l’Abbatiale, opère toujours. C’est la charme unique d’Ambronay. Vifs applaudissements. Photo © JP Doiteau.

Les nouveaux horizons jazz de Louis Sclavis / Opéra Underground / 10 oct.
Louis Sclavis clarinette et clarinette basse, Sarah Murcia, contrebasse, Benjamin Moussay, piano et Christophe Lavergne, batterie. Louis Sclavis est lyonnais, il a fait ses études au CNSM. Il a réalisé une bonne quarantaine de CD sous différents labels (ECM, Cristal Records,…) et a participé à une douzaine de films. Hier soir il jouait en partenariat avec le Rhino Jazz(s) Festival, dont c’est en ce moment le 40° Anniversaire ! Il nous a présenté 8 improvisations sur des thèmes inspirés des oeuvres du plasticien Ernest Pignon Ernest. Dommage qu’elles n’aient pas été présentées sur l’écran. Ce dernier crée des images éphémères qu’il appose sur les murs des grandes villes. Et tout le talent de Louis Slavis, est de mettre en perspectives et de transformer en rythmes et émotions sonores, les thèmes du plasticien. JPD Photo © Luc Jennepin.

Destination Tango / Auditorium 11 et 13 oct.
Symphonique. Oeuvres de Gerardo Matos Rodriguez, Gustavo Beytelman, Anibal Troilo, Astor Piazzola,… Un panorama du tango des oeuvres pionnières à l’âge d’or et aux grands maîtres d’aujourd’hui. Ensemble Quinteto Respiro. Orchestre national de Lyon.

Archie Shepp Quartet / Un géant du jazz / Auditorium 12 oct.
« Dans le cadre de son partenariat avec Jazz à Vienne, l’Auditorium recevait hier Archie Shepp, (81 ans), un des derniers géants du jazz. Il arrive sur scène en costume gris, chapeau marron et écharpe blanche, un look très chic qui tranche avec celui de la plupart des jazzmen. Il joue alternativement saxo ténor et saxo soprano, chante un peu et s’adresse au public en français. Il est accompagné de l’excellent, mais trop discret, Carl Henri Morisset, au piano. De Matyas Szandal, à la contrebasse et de Steve McCraven, un peu trop présent à la batterie. Ce grand ambassadeur du freejazz, une soixantaine de CD à son actif, joue des standards comme « Don’t get Around Much Anymore ». Puis avec la chanteuse Marion Rampal, des blues enchanteurs et langoureux. Rare et belle soirée de jazz. JPD. Photo Archie Shepp © Martin Sarrazac.

Festival Lumière / Ciné-Concert / Auditorium 17 oct.
Ciné-concert. Le chef Franck Strobel affectionne particulièrement l’accompagnement de films muets. C’est passionnant, vivant et une excellente occasion de redécouvrir des films introuvables autrement. Orchestre national de Lyon. Franck Strobel, direction… A suivre.

Mefistofele / Arrigo Boito / Opéra 11 au 23 oct.
Opéra. Voici une oeuvre rare et somptueuse, ambitieuse aussi. Le prince des ténèbres Mefistofele, parie avec Dieu qu’il parviendra à s’emparer corso et âme de Faust, un savant et un sage. Il fait signe un pacte à Faust…. Le rôle de Mefistofe est l’un des plus spectaculaire du répertoire. Orchestre et choeurs de l’opéra. Direction musicale Daniele Rustoni. Mise en scène Alex Ollé. Avec John Relyea, Paul Graves et Evgenia Muraveva. Nouvelle production Opéras de Lyon, de Stuttgart et de Rome. Photo le somptueux grand foyer de l’Opéra © Stofleth.

Keren Ann / Quatuor Debussy / Radiant-Bellevue 18 oct.
Les lyonnais du quatuor Debussy avaient invité la chanteuse franco-néérlandaise Karen Ann.Elle a déjà sept albums, et quelques musiques de films. De sa belle voix douce et pleine de délicatesse, elle nous chante en anglais et un peu en français, des airs folk et rock langoureux, qu’elle accompagne à ses deux guitares. Karen Ann chante Jardin d’Hiver  co-écrit avec Henri Salvador. Tandis que les violons et le violoncelle du quatuor jouent, en contrepoint des airs classiques. Une soirée gracieuse toute en nuances agréables, qui confirme les réels talents d’écriture de Karen Ann.

Mozart / Christian Zacharias / Exceptionnel ! Auditorium 20 oct.
Symphonique. Haydn : Symphonie n°91. Schönberg : Symphonie de chambre n°2. Et le célèbre Concerto pour piano n°20 de Mozart. Il fût écrit alors qu’il était au sommet de sa gloire. Ce concerto est presque autant un mythe qu’une oeuvre d’art, tant il a d’importance historique et provoque d’excitation « romantique ». Trois mouvements, dont la romance centrale sublime, joués avec brio par Christian Zacharias, le fabuleux pianiste et chef allemand. Orchestre national de Lyon. Christian Zacharias, direction et piano. Une soirée exceptionnelle ! Photo Christian Zacharias © Klaus Rudolph.

Play Bach #2 / Concert Hostel Dieu / Saint-Bruno 14 oct.
Concerts. Une nouvelle édition de Play Bach, avec une journée entière consacrée au compositeur. Motets, sonates, chaconnes, cantates de Bach et de son mentor Buxtehude. Concert de l’Hostel-Dieu. Franck Emmanuel Comte, direction.

La Mer / Debussy / Auditorium 31 oct.
Symphonique. Barber, Rachmaninov, Ravel et Debussy La mer. En novembre l’ONL part en tournée en Allemagne : Philarmonie de Berlin, Gewandhaus de Leipzig ou Gasteig de Munich. Il emporte les partitions de Debussy et Ravel, en voici la primeur. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Lukas Geniusas, piano. Photo © Duchon-Doris.

 

Novembre / Décembre

Tableaux d’une Exposition / Moussorgski / Auditorium 2 nov.
Symphonique. Ravel, Rachmaninov, Moussorgski. Ce concert est un peu la suite du programme précédent, avec les Tableaux d’un Exposition de Ravel, une superbe relecture des « Tableaux » de Moussorgski. Orchestre national de Lyon. Leonard Slatkin, direction. Lukas Geniusas, piano.

Ben Sidran, pianiste et chanteur de jazz-rapp et de jazz vocal.
Opéra Underground le 3 nov.

 » Ben Sidran est américain, pianiste, chanteur, auteur, compositeur, producteur. Il a joué en comme sideman avec le Steve Miller Band, Eric Clapton et les Rolling Stone. Il joue un piano, léger, rapide, très swing, comme on aimerait en entendre plus souvent. Il chante sa ville, New-York, d’une voix, rugueuse, un jazz-rapp rapide ou suave un jazz vocal langoureux, qui rappelle un peu celui de Nat King Cole. Il commente, explique ses paroles et ses chansons, en américain, (mais peu trop, car seule une petite partie du public comprend son américain rapide et coloré). Il joue des morceaux de ses derniers CD. « Don’t Cry for No Hipster « et « Blue Camus ». A ses côtés Billy Peterson, fait de brillants solos de contrebasse et son fils Leo Sidran est à la batterie. L’Amphi de l’Opéra est archi complet, le public est content. Agréable soirée ».

Claire Marie Le Guay / Romantisme et vivacité / Salle Molière 14 nov.
Claire Marie Le Guay, n’est pas une inconnue. Très présente sur la scène internationale, elle se produit avec le Bamberg Symphoniker, la Bayerischer Rundfunk, la Camerata Salzburg, le New Japan Philarmonic, le London Philarmonic Orchestra, la Staatskapeele de Weimar et l’ONL. Elle est, de plus, lauréate de concours internationaux.. Elle enseigne au conservatoire de Paris… Et elle vient de sortir un livre, dont nous parlerons ultérieurement : « La vie est plus belle en musique ». Grande blonde, blazer blanc, pantalon noir, C-M. Le Guay a beaucoup d’allure. Au programme Brahms, trois intermezzi. Robert Schumann, huit Phantasiestücke, qu’elle joue avec une belle puissance sonore. Puis elle enchaine allègrement et avec virtuosité, les dix huit pièces du Carnaval de Schumann. Son style est tout en énergie, vivacité, avec des variantes toutes nuances et en finesse romantique. Très belle soirée piano organisée par Fortissimo Musiques.

Pergolese / Stabat Mater / Hostel-Dieu / 18 nov.
Réalisée à partir d’un manuscrit de la Bibliothèque de Lyon, voici une version inédite du Stabat Mater, mêlée aux envoûtantes polyphonies traditionnelles napolitaines. Immersion dans l’univers de la semaine sainte à Naples. C’est aussi l’occasion de voir la chapelle de l’Hostel-Dieu qui a grand besoin d’être restaurée, dans l’univers complètement rénové du nouveau Grand Hôtel-Dieu.

ONL: une saison sous le signe de l’audace
Cette saison l’Auditorium-Orchestre national de Lyon propose une saison sous le signe de l’exigence et de l’audace. Il est un lieu de création, des projets maison, rares en France, de diffusion, de médiation et d’action culturelle. Il va plus loin en donnant sa place à de jeunes artistes et chefs prometteurs. Une politique qui porte ses fruits, l’audience se renouvelle 40 % des spectateurs n’étaient jamais venus. L’orchestre est toujours en très grande forme, un des meilleurs d’Europe, c’est une chance pour Lyon. Photo Aline Siam-Giao, directrice générale de l’ONL/Auditorium © Manuel Braun

Nabucco / Verdi / Auditorium 5 et 7 nov.
Opéra en concert. C’est le premier grand succès de Verdi à la Scala de Milan. Le fameux choeur des esclaves est mondialement connu ! Il y a aussi Abigaille, un rôle écrasant de soprano (Anna Pirozzi). Un moment de pur opéra, brillant et tendu, avec ici une distribution d’exception. Opéra en concert. Orchestre et choeurs de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Daniel Rustoni. avec 5 chanteurs lyriques. Exceptionnellement à l’Auditorium.

Madeleine Peyroux / Aux confins du jazz
et de la chanson française /
Auditorium / 9 nov.

« L’Auditorium était complet hier soir, pour le concert de Madeleine Peyroux. L’américaine a conquis le public lyonnais. Dans son style inimitable, à la voix charmeuse et naturelle, elle a chanté des chansons de son nouvel album Anthem, et plusieurs reprises des 9 albums précédents. Dont le fameux « Dance me to the end of love » de Leonard Cohen. « Careless love ». Et aussi en français, avec un charmant accent américain, « J’ai deux amours », « La Javanaise » de Serge Gainsbourg. Et le fameux poème de Paul Eluard « Liberté… J’écris ton nom… ». Une excellente soirée aux confins du jazz et de la musique contemporaine. Un partenariat très positif avec Jazz à Vienne. Avant de repartir pour sa tournée européenne, dès le lendemain, Milan, puis Lausanne, Malmö, Oslo, Londres, etc.. »JPD. Photo Madeleine Peyroux © DR.

Mozart / Bizet / Cercle de l’Hamonie / Auditorium 13 nov.
Symphonique. Ce nouvel orchestre créé en 2005, joue le répertoire classique sur instruments d’époque. Le voici à l’Auditorium. Programme avec trois oeuvres juvéniles des grands compositeurs. Mendelsohn, ouverture de Les Hébrides. Mozart, Symphonie n° 25. G. Bizet, Symphonie n°1. Cercle de l’Harmonie. Direction musicale, Jérémie Rohrer.

L’Heure espagnole / Ravel / Opéra 17 au 21 nov.
Opéra / Comédie musicale. Une femme, son mari, ses amants. des horloges municipales à régler. Des situations cocasses, comiques et scabreuses. Cette face drolatique va vibrer, de nouvelles harmonies, d’images d’animations en perpétuel mouvement, de dessins animés, et de vagabondages humoristiques. Chanteurs du Studio. Orchestre de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Jonathan Stockhammer. Concept et vidéo Grégoire Pant, miss en scène James Bonas. Photo. Le dôme de l’Opéra émerge dans la nuit de la presqu’île © Stofleth.

Hailu Mergia / Ethio-jazz / Opéra Underground / 22 novembre
L’Ethio-Jazz est une forme originale de jazz, née dans les années 60 en Ethiopie. C’est un mélange indéfinissable de jazz et de musique traditionnelle éthiopienne. Ils se jouait dans les bars des grands hôtels, comme l’Addis’s Hilton et le Ghion Hôtel. Il est maintenant redécouvert depuis les années 1990 et réédité en CD. (Tche Belew et Wede Harer Guzo) et Hailu Mergia, légende de l’ethio-jazz, est un organistes les plus respectés de la scène éthiopienne des années 70. Il jouait avec Alemseged Kebede Anissa, à la basse électrique et Kenneth Courtney Joseph à la batterie. Photo © JPD.

DSO Berlin / Nouveau Monde /Auditorium 25 nov.
Symphonique. Pour les initiés : « Deutsches Symphonie-Orchester Berlin ». Il témoigne de l’incroyable vitalité musicale de la capitale allemande. Quoi de mieux pour découvrir cet orchestre d’élite que la Symphonie du Nouveau Monde avec ses thèmes si prégnants et sa magnifique sciène orchestrale. Deutsches Symphonie-Orchester Berlin. Robin Ticciati, direction. Vilde Frang, violon.

Afterworks à l’auditorium
Dans le même esprit que les concerts Expresso de la pause-déjeuner, permettent de découvrir la musique classique par une sélection d’extraits d’œuvres commentés en direct voici les concerts « Afterworks ».
Le public est invité à venir à l’Auditorium, en sortant du travail :
* à partir de 18 heures à venir prendre un verre, de vin ou une bière, ou manger un croque-monsieur ou une assiette de fromage
– à 19 heures à assister à un concert de l’orchestre de 50 minutes avant de poursuivre la soirée ici ou ailleurs jusqu’à 22h00 dans l’atrium.
 Entrée 10 € Trois « Afterworks » sont programmés cette saison :
* Afterworks#1 / 19 octobre 2018 R. Schumann et Joseph Haydn avec Christian Zacharias. Présentation Elodie Fondacci
* Afterworks#2 / 23 novembre 2018. Un concert participatif du groupe Voice8. Ils ont évoqué à la manière des comédies américaines, des chansons des années 70/80. Nat «King» Cole. Simon and Garfunkel. Kurt Weill «Mack the Knife».
* Afterworks#3 / 26 avril 2019, programme à venir

Concert pour les étudiants / Auditorium 29 nov. / Gratuit !
Symphonique / Orgue. L’Orchestre national de Lyon, en grande formation face à plus de 2000 étudiants curieux et enthousiastes. Voilà une nouvelle belle surprise ! P. Hindemith. Richard Wagner. Saint-Saëns Symphonie n°3 avec l’une des stars mondiales de l’orgue Iveta Apkalna. Et Kate Aldrich, soprano. Direction Ricardo Minasi.

« La vie est plus belle en musique » de Claire-Marie Le Guay
110 pistes de lecture pour décoder la musique classique

Claire-Marie Le Guay est pianiste concertiste, présente sur la scène internationale, elle joue en solo ou avec les plus grands orchestres. Elle est aussi lauréate des Victoires de la Musique. Elle s’est d’ailleurs produite à Lyon, en récital en novembre à la Salle Molière, invitée par Fortissimo Musiques.
Voici un livre qui fait aimer la musique classique. En nous racontant son parcours, ses coups de coeur et ses émotions elle nous fait redécouvrir la musique classique, et intuitivement la décoder. Ses chapitres sur la virtuosité et la technique nous ouvrent un univers riche et foisonnant. Pour elle, « Les concerts contiennent les promesses de la rencontre ». Son style est clair, simple et poétique. Un livre grand public, qui n’a rien à voir avec les commentaires de certains musicologues sur les radios FM ! Un livre optimiste, qui donne des pistes de lecture, des clés d’écoute, sur cent dix œuvres classiques, commentées avec sa vision et ses sentiments personnels. A conserver et à relire avant d’aller au concert, ou d’écouter un CD. JPD.
« La vie est plus belle en musique » de Claire-Marie Le Guay. Editions Flalmmarion. 212 pages 19€.

Saint-Saëns / Orgue / Auditorium 30 nov. et 1er déc.
Symphonique / Orgue. P. Hindemith. Richard Wagner. Thierry Escaich. Saint-Saëns Symphonie n°3 avec l’une des stars mondiales de l’orgue Iveta Apkalna qui saura magnifier la poésie et la puissance du final de l’oeuvre. Rappelons que l’orgue de l’Auditorium est le seul a être installé et fonctionner dans une salle de concert en France.

Harriet / Hilde Paredes / Théâtre de la Croix-Rousse 4 déc.
Opéra contemporain. Création 2018. L’américaine Harriet Tubman est peu connue en France. Elle aida de nombreux esclaves à s’enfuir et créa un réseau clandestin de passeurs. La soprano Claren McFadden incarne cette femme de caractère. Le réseau utilisait les negro-spirituals comme messages codés. Musique Hermes ensemble. Mise en scène Jean Lacornerie. Direction musicale Manoj Kamps.

James Bond Symphony / Auditorium 6, 7 et 8 déc.
Symphonique. Musiques des thèmes des films de James Bond. Des extraits pour nous faire rêver des aventures de 007, le meilleur espion de sa majesté la Reine ! Monty Norman. John Barry. Bono et The Edge. david Arnold. Paul McCarney. Duran Duran et Adele Adkins. Orchestre national de Lyon. Stephen Bell, direction. Alison Jjear et Matthew Ford, chant. DM Wood, lasers et mise en lumière.

Quatuor Prazak / Salle Molière 11 déc.
L.V. Beethoven, B. Smetana, A. Dvorak. Un jeu fervent et plein d’énergie pour ce quatuor de talent. Fortissimo Musiques.

Mahler / Joshua Weilerstein / Auditorium 13 déc.
Symphonique. Richard Dubugnon,  Le tombeau de Napoléon.  Un hommage funèbre. Un jeune compositeur franco-suisse dont la musique a été saluée par le New-York Times. G. Mahler, Symphonie n°5, jouée pour les obsèques de John Kennedy et dans le film Mort à Venise de L. Visconti. Orchestre national de Lyon. Direction Joshua Weilerstein. Photo Joshua Weillerstein © Felix Broede.

Symphonie Heroïque / Renaud Capuçon / Auditorium 20 et 21 déc.
Symphonique. Bela Bartok, Concerto pour violon n°2. Renaud Capuçon, vient de l’enregistrer avec l’Orchestre Symphonique de Londres. Une oeuvre débordante d’ardeur. Beethoven, Symphonie n°3 la monumentale « Sinfonia eroica ». Orchestre national de Lyon. Direction Krysztof Urbanski. Renaud Capuçon, violon. Photo Renaud Capuçon © Darmingy.

Rodelinda / Haendel / Opéra / 15 au 28 déc / 1er janv 19
Opéra. C’est un bel canto dramatique et non pas de simples numéros de chant. Avec huit grands airs et un duo. Une vaste maison blanche, jeu de masques, vue tour à tour de l’intérieur et de l’extérieur. Tous les fantasmes passionnels possibles, bravoure, jalousie, vengeance, plainte…Orchestre de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Stefano Montanari. mise en scène Claus Guth. Avec Sabrina Puértolas.

Quatuor Wassily / Opéra Underground / 20 décembre
Les quatre musiciens se sont rencontrés au CNSMD de Lyon. Ils se produisent régulièrement avec des institutions musicales prestigieuses. Ils ont remporté en 2018, le concours Humanis Musique au Centre et le Tremplin Jeunes Quatuors de la Philarmonie de Paris. Ils sont en résidence à l’Opéra pour la saison 18/19. Au programme des oeuvres classiques et contemporaines.

De la maison des morts / Janacek / Opéra 21 au 31 janv. – 2 fév.
Opéra. Il immerge le spectateur dans les sombres geôles d’un bagne sibérien. Caractère semi-documentaire, utilisation fantastique des décors, chanteurs-comédiens, scènes des espaces-temps contradictoires… Pour montrer le quotidien douloureux de l’univers carcéral. Orchestre et choeurs de l’Opéra de Lyon. Direction musicale Alejo Pérez. Mise en scène Krysztof Wardilowski. Avec 13 chanteurs lyriques. Production Opéra de lyon, Royal Opéra House de Londres et La Monnaie de Bruxelles. Photo La grande salle de l’Opéra © Stofleth.

Winter Wonderland / Concerts Nouvel An / Trois ballets Tchaïkovski / Auditorium 29, 30, 31 déc. – 1er janv. 19
Symphonique. « Winter Wonderland », un « Hiver enchanté », une production unique et originale, avec un décor qui va métamorphoser la scène ! L’ONL va jouer les plus belles pages des trois ballets de Tchaïkovski. Le romantique Lac des Cygnes. La gaité enfantine de Casse-Noisette. La féérie de La belle au bois dormant. Place à la magie ! Orchestre national de Lyon. Direction Aziz Shokhalimov. Parelle Gervasoni, mise en espace. Véronique Seymat, scénographe, décors. Laurent Castaingt, mise en lumière. Photo Aziz Shokhalimov  © Misha Blank.


Pour les concerts de fin d’année Opéra et Auditorium se reporter au numéro précédent voir ici            
Prochain numéro Hiver 2019 – Janvier – Février – Mars – Avril
Parution le 22 décembre 2018


Liens

* L’Auditorium. Résidence permanente de l’Orchestre national de Lyon. Concerts symphoniques.  Orchestres invités. Récitals des Grands Interprètes. Concerts d’orgue. Concerts Expresso le vendredi à midi. Ciné-concerts, grands films célèbres. Jazz, rock et chansons françaises. Jazz, concerts en partenariat avec le festival Jazz à Vienne. Jeune public, concerts pour enfants. Maison de la musique, concerts participatifs, , week-ends en musique, conférences. Orchestre Démos. Etc. www.auditorium-lyon.com

*Opéra national de Lyon. Opéras, Concerts. Récitals. Danse avec le Ballet de l’Opéra de Lyon et compagnies invitées. L’Amphithéâtre de l’Opéra. Avec les grands noms de la scène européenne du jazz. Une sélection éclectique. Une fois par mois les artistes viennent en résidence les jeudi, vendredi et samedi. Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Concert de l’Hostel-Dieu. Différents lieux culturels de Lyon et la région. Musiques anciennes, baroques, avec artistes lyriques ou de théâtre. www.concert-hosteldieu.com

* Festival d’Ambronay www.festival.ambronay.org

* Fortissimo Musiques. Salle Molière. Récitals de grands interprètes ou de petites formations classique. Piano, violon, violoncelle. www.fortissimo-musiques.com

* Les Grands Concerts. Chapelle de la Trinité et salle Molière. Musiques baroques, romantiques, de chambre, du monde. www.les grandsconcerts.com  

* Spirito. Nouveaux répertoires, création et diffusion d’oeuvres nouvelles ou méconnues. Dimension symphonique du choeur. Créativité audio et visuelle. www.spirito.co

* Le Hot Club de Lyon. Du jazz new-orleans au jazz contemporain, dans une cave voutée et mythique, comme à Saint-Germain-des-Prés. 26 rue Lanterne 69001 Lyon Concerts du mardi au samedi 21h30/22h.. T. 04 78 39 54 74 – www.hotclubjazzlyon.com/

* La Clef de Voûte 1 place Chardonnet 69001 Lyon. Du mercredi au samedi 21h30, le dimanche 18h. www.laclefdevoute.fr

* Le Périscope Concerts Jazz & Musiques Improvisées| Débats & conférences, 13 rue Delandine 69002 Lyon. www.periscope-lyon.com

* Le second Souffle Restaurant et jazz 5 rue neuve 69001 Lyon . www.second-souffle-restaurant.fr

* Bemol 5 – Jazz, bar et food – 1, rue de la Baleine 69005 Lyon 09 67 34 55 01 – www.bemol5-jazz.com

* Festival Jazz à Vienne. Le plus important festival de jazz d’été de France. Dans l’immense amphithéâtre romain de Vienne. Toutes les formations, chanteurs et solistes du jazz actuel y passent ou y sont passés. www.jazzavienne.com

* Festival Les Nuits de Fourvière. Quelques concerts de jazz pendant le festival.  www.nuitsdefourviere.com

* Jazz-Rhône-Alpes.Com.  Newsletter traite du jazz en Rhône-Alpes avec programmes et compte rendus.  www.jazz-rhone-alpes.com  

Les liens cités ne sont pas sponsorisés. Ils ne sauraient engager la responsabilité de Lyon-Newsletter.com