Site d'informations culturelles indépendant - 9 ème Année 

 

MUSIQUE / OPÉRA / JAZZ

N°28 Automne-Hiver 17/18

Les chroniques de Patrick Favre-Tissot-Bonvoisin Voir ici

Septembre / Octobre

Brillant succès de la cérémonie d’ouverture.
Conesson / Debussy / Saint-Saens / Ravel / ONL /Auditorium 23 sept.
La salle était archi-comble et le public enthousiaste ! Le programme, avec des orchestrations et des effets sonores spectaculaires, était le reflet parfait, d’une saison colorée qui démarre. Programme.  Guillaume Connesson : The Ship of Ishtar. Debussy : La Mer. Ravel. La Valse. Saint-Saëns : le concerto pour violoncelle brillamment interprété par Sol Gabetta. Leonard Slatkin, à la direction a su mettre en valeur tous les talents des musiciens de l’ONL. Une programmation internationale de haut vol s’annonce. Avec des partenaires fidèles et trois artistes associés, le compositeur Guillaume Connesson, le chef d’orchestre Lionel Bringuier et la violoncelliste Sol Gabetta. Photo Leonard Slatkin © Bruno Amsellem.


Ravel et le Jazz / Frères Belmondo & Jacky Terrasson / ONL/
Auditorium 28 sept.
« L’Orchestre de Lyon a enregistré l’intégrale des oeuvres de Ravel en CD. Lionel Belmondo avec son frère Stéphane ont mis à jour les correspondances qui relient le jazz et l’univers des grands compositeurs, comme Ravel. Cette soirée s’imposait donc en toute logique. Les musiciens de l’orchestre, en petite formation, en chemise noire et jeans, accompagnaient le Quintet Belmondo. Hier soir ils ont abordé le jazz d’une autre façon. Les talents conjugués de Jack Terrasson très brillant au piano, de Stéphane Belmondo, romantique à la trompette et de Lionel Belmondo, plus grave au saxo, ont actualisé avec bonheur la musique raffinée de Ravel. Au programme des airs peu connus et revisités, des classiques comme la « Passacaille », et des arrangements de Lionel Belmondo. Bref une soirée variée, appréciée du public nombreux dans la salle ». JPD
Le partenariat avec Jazz à Vienne se poursuit. Prochains concerts à l’auditorium. Dianne Reeves le 24 oct. Chick Corea / Steve Gadd le 19 nov. Les triplettes de Belleville ciné-concert 5 et 6 déc. / Henri Texier 23 janv. Photo Jacky Terrasson et Stéphane Belmondo. © DR.

Messe en si mineur Bach / Bach Consort Leipzig / Auditorium 29 sept.
Symphonique. Fameuse messe en si mineur de Bach, jouée par le Bach Consort Leipzig, et le Sächsishes Barokorchester. L’ultime et grandiose chef d’oeuvre religieux, testament artistique du vieux maître, devenu presque aveugle. Direction musicale Gotthold Schwarz, avec six hauteurs lyriques. Photo Bach Consort Leipzig © DR.

 

Festival d’Ambronay
Du 15 sept. au 5 oct.
Les concerts à l’Abbatiale
des 4 week-ends.
Ambronay poursuit la riche exploration musicale de son triptyque consacré aux Vibrations. Après les Lumières, c’est le Souffle qui fait tourbillonner l’horizon de cette nouvelle programmation. La voix et le chant insufflent le thème de Vibrations : Souffle, mais aussi, plus poétiquement, le souffle divin, l’inspiration créatrice et les instruments à vent anciens, tels le cornet à bouquin ou le cor naturel, sans oublier l’orgue.
Week-end 15 / 17 sept.
Orfeo / Leonardo García Alarcón 

LA Cetra Amorosa / P. Jaroussky & C. Pluhar
Splendeurs de la Renaissance / Doulce Mémoire
Week-end 21 / 24 sept.
Vent de Folie / Karina Gauvin
 Haendel /  La Resurrezione
Passions Vénitiennes / Les Cris de Paris
Week-end 28 / 1er oct.
Théâtre de la Croix-Rousse / No Time In Eternité / Céladon & Paulin Bündgen
Auditorium de Lyon / Messe en Si Mineur / Bach Consort Leipzig
L’Héritage de Rameau / Les Surprises Abbatiale Polyphonies Spatialisées | Correspondances
Venezia, Madrigaux de Monteverdi / Les Arts Florissants
Week-end 4/5 oct.
Un Requiem Imaginaire / Jean-François Zygel
Le Tremblement de Terre  Le Poème Harmonique
Les Quatre Saisons/  Dmitry Sinkovsky

 

Schubert Symphonie N°5 / Chostakovitch / ONL / Auditorium 30 sept.
Symphonique. Schubert symphonie N°5, une symphonie au charme classique de teinte générale très mozartienne aux fines touches romantiques. Dimitri Chostakovitch quatuor à cordes n°8, anthologie de ses oeuvres. Orchestre national de Lyon. Jennifer Gilbert, violon, premier violon super-soliste et pour la première fois, direction. Dans ce concert elle ajoute une corde à son arc en dirigeant aussi l’orchestre de son pupitre ! Jennifer Gilbert photo © DR.

Mozart, Verdi & Wagner / ONL / Auditorium 5 et 7 oct.
Symphonique. Mozart, l’illustre symphonie n°40. Verdi, Credo de Iago et Monologue de l’Honneur. Wagner, Siegfried, Adieux de Wotan extraits de la Walkyrie. Orchestre national de Lyon. Avec le jeune et talentueux chef israélien Lahav Shani, direction. Bryn Terfel, baryton.

L’Opéra de Lyon, Opernhaus des Jahres 2017
L’Opéra national de Lyon s’est vu attribuer le prix Opernhaus des Jahres (Opéra de l’Année) par le mensuel lyrique allemand de référence « Opernwelt ». Ce prix est décerné par un jury international composé de 50 critiques; le palmarès 2017 a été publié vendredi 29 septembre. Ce prix récompense « l’excellence artistique constante, la politique d’ouverture et d’accessibilité, ainsi que l’originalité qui font de l’Opéra de Lyon une des scènes lyriques les plus inventives et les plus jeunes d’Europe ».

Nicolas Dautricourt / Salle Molière 11 oct.
Récital J-S. Bach Sonates et Partitas. Il est un des violonistes les plus brillants de sa génération. Sensible et passionné, il participe à de nombreux festivals aussi bien en France qu’à l’étranger. Il joue sur un Stradivarius de 1713 dont il prend grand soin. Soirée Fortissimo Musiques.

Stradivarias / Radiant-Bellevue / 12 oct.
Le quatuor à cordes des Stradivarias, enchante toute l’Europe avec son irrésistible spectacle burlesque. Elles sont quatre musiciennes espagnoles Elles jouent avec brio, Schubert, Beethoven, Police, Stevie Wonder, la « Bohemian Rhapsody de Queen, des tubes pop, etc. Elles sont glamour et burlesques.

Prokofiev / Bartok / Beethoven / ONL / Auditorium 12 et 14 oct.
Symphonique. Ils nous viennent tous les deux du Nord, le chef, et la violoniste. Ils nous proposent une belle affiche avec un programme placé sous le singe de l’engagement de l’être. Orchestre national de Lyon. Osmo Vänskä, direction. Vilde Frang, violon.

Festival Lumière / ONL / Auditorium 17, 18, 22 oct.
Ciné-concert. L’ONL et l’Auditorium participent au Festival Lumière en accueillant une soirée hommage et deux projections.
Détails à venir.

Dabiel Humair / Opéra / 20 oct. La puissance et l’élégance du batteur
Exposition Toiles et papiers AmphiOpéra 21 oct- 25 nov.

Jazz. Daniel Humair, 79 ans, batteur, est un gloire du jazz français. Il a joué avec les plus du jazz Bud Powell, Chet Baker, Don Byas, Phil Woods, Dexter Gordon, Martial Solal, Pierre Michelot, Réné Urtreger, Stephane Grapelli, Richard Galliano. Et il a enregistré une vingtaine de CD. Hier soir, la grande salle de l’Opéra de Lyon était archi comble pour l’accueillir. En premier trio. Michel Portal, et ses superbes improvisations à la clarinette et la justesse de Bruno Chevillon à la contrebasse. En second trio, Stefano Di Battista, au saxo, a fait vibrer le public avec ses standards de jazz, La Panthère Rose, , une variante de Petite Fleur et Bye Bye Blackbird. Et le talent reconnu de Bruno Chevillon à la contrebasse. Et en quartet avec Vincent Le Quang, saxo, Samuel Blaser, trombone et Stéphane Kerecki, contrebasse. Des airs en hommage à des peintres contemporains. Voilà aussi, cinquante ans que Daniel Humair peint, dans un style expressif, d’abstraction narrative, coloré, variant sans cesse, au fil de son inspiration. Il expose en France et à l’étranger. Les lyonnais pourront voir ses oeuvres dans le hall de l’Amphi de l’opéra. JPD

War Requiem / B. Britten
Opéra 9-21 oct.

Opéra. 1963, trois chanteurs d’exception créent une nouvelle messe des morts. Britten avait été traumatisé par l’horreur de la guerre et la violence militaire. Texte de la Messe pour les Morts et poèmes de Wilfred Owen. Direction musicale Daniele Rustioni. Mise en scène Yoshi Oida. Orchestre, Choeurs et Maîtrise de l’Opéra de Lyon. Photo Daniele Rustoni © Blandine Soulage.

Bach / Häendel / ONL / Auditorium 20 et 21 oct.
Symphonique. La musique de Haëndel était-elle meilleure que celle de Bach. Pour les critiques elle était arbitraire et capricieuse, à côté de la logique tranquille de Bach… Ce concert invite l’auditeur à se forger une idée en mettant face à face ces deux grands compositeurs, nés tous les deux en 1685. Suites d’orchestre de Bach face à la célèbre Water Music de Häendel. Orchestre national de Lyon, Bernard Labadie, direction.

Diane Reeves / Auditorium 24 oct.
Magnifique voix, brillante section rythmique et tonus inépuisable !
Dianne Reeves, 61 ans, est une des rares stars du jazz vocal. Son style, entre blues et soul est dans la tradition d’Ella Fizgerald et de Sarah Vaugham. Elle a enregistré une vingtaine de CD et s’est produite avec les plus grands noms du jazz : Clarc Terry, Wynton Marsalis, Paul Simon, Bobby Mc Ferrin, etc…Elle a obtenu cinq Grammys pour ses interprétations de jazz vocal. Vêtue d’une somptueuse robe en lamé argent et battant la mesure de la main gauche, elle chante des standards, Susanne, la célèbre chanson de Leonard Cohen, You go to my head lancée par Billie Holiday. Puis se succèdent des brillantes improvisations. Elle échange avec ses excellents musiciens aux solos remarquables : Peter Martin, piano, Romero Lubambo, guitare, Reginald Veal, basse et Terreon Gully, batterie. La tessiture vocale de sa voix est incroyable !Ses prouesses vocales, ses chants, ses scats sont uniques. Elle a enthousiasmé le public avec sa magnifique voix, sa sensibilité, son charisme rayonnant et son tonus inépuisable. JPD. Diane Reeves photo © DR.

Mozart et Salieri / Rimski-Korsakov / Opéra 31 oct. 7 nov.
Opéra. Le plus flamboyant orchestrateur de l’école russe, abandonne ici le conte de fées pour se concentrer sur un audacieux huis clos psychologique au cour duquel repose la question du génie. Repris par Milos Forman dans le fameux film Amadeus. Direction miscible Pierre Beluse. Mise en espace Jean Lacornerie. orchestre, Choeurs et Studio de l’Opéra de Lyon.

Novembre / Décembre

Mozart / Beethoven / Stravisnky / Mahler Chamber Orchestra
Auditorium 2 nov.

Symphonique. Mozart, ouverture de Don Giovanni. Beethoven concerto pour piano n°1. Stravinsky, Suite de Pulcinella. Beethoven, concerto pour piano n°2. Le Mahler Chamber Orchestra, fut nommé « meilleur orchestre de chambre du monde » en 2011 par la BBC Two. Yuga Wang, piano et direction.
Yuga Wang photo ©  Norbert Kniat DG.

Stacey Kent Symphonique / Amphithéâtre Cité Internationale / 9 nov.
Jazz. Concert. Avec Stacey Jazz, blues et country Stacy Kent est une chanteuse américaine à la voix fraîche et sensuelle. Elle chantera son dernier CD et jouera avec le Kent quartet et l’Orchestre Symphonique Confluences, direction Philippe Fournier. Stacy Kent revient à Lyon, où elle est fort appréciée. Les amateurs de jazz seront en plus comblés par la qualité de son quartet, dont son mari, le saxophoniste Jim Tomlinson.

Résidence Minino Garay en résidence à l’AmphiOpéra / 9 – 11 nov.
Jazz. Minino Garay percussions et chant, et ses invités. Il joue en duo, puis avec le quintet « Vamos » et enfin avec le sextet « Asado ». Baptiste Trottignon, piano. Alfio Origlio et Malcom Braff, claviers. Cirilo Fernandez, piano. Etc.

Janacek / Strauss / Dvorak / ONL / Auditorium 11 nov.
Symphonique. Concerto pour violoncelle de Dvorak, romantisme slave exacerbé. La Petite renarde rusée de Janacek est une ode à la nature. Le Don Juan de Strauss est un poème dramatique. Le colossal Truls Mork exprime ici tout son talent. Orchestre national de Lyon. Dima Slobodeniouk, direction. Truls Mork, violoncelle.

Attila / Verdi / Opéra 12 nov. (et aussi à l’Auditorium le 18 mars).
Opéra en concert. Jouée pour la première fois à Lyon, cette oeuvre allie effervescence et vivacité, revendications politiques et figures idéalisées. Une succession d’airs vifs, virtuoses, martiaux sur ce rythme haletant qui caractérise les rouvres de jeunesse de Verdi.

Berlioz / Ravel Schmitt / ONL / Auditorium 16 nov.
Symphonique. Pendant trois semaines l’ONL, va offrir des chefs d’oeuvres et raretés du répertoire français.
Ouverture du Corsaire de Berlioz. Concerto pour piano de Ravel, joué par le virtuose Nicholas Angelich. Ensuite l’orchestre et son artiste associé s’enfoncent dans un Orient biblique de rythmes capiteux et de couleurs mordorées avec le Salomé de Florent Schmitt. Orchestre national de Lyon. Lionel Bringuier, artiste associé, direction. Nicholas Angelich, artiste associé, piano. Photo Nicholas Angelich © Stephane de Bourgies.

Ravel / Bizet / ONL / Auditorium 18 nov.
Symphonique. Festival de Musiques françaises…Suite. H. H. Dutilleux, symphonie n°1. Ravel Concerto pour piano, par le brillant artiste associé Nicholas Angelich. L’Arlésienne de Bizet extraits. De la brillante musique française à découvrir ou à (re) découvrir. Orchestre national de Lyon, Lionel Bringuier, direction. Nicholas Angelich, piano.

Chick Corea / Steve Gadd / Auditorium 19 nov.
Jazz. Ils apparaissent en duo en 2016. Le batteur Steve Gadd a une fabuleuse carrière, il a joué avec Joe Cocker, Eddie Gomez, Michel Petrucciani. Chick Corea a joué avec Miles Davis, Herbie Hancock, Keith Jarrett, Dave Holland, etc. Le Corea / Gadd band :  Chick Corea , claviers, Steve Gadd, batterie. Lionel Loueke, Steve Wilson et Carlitos Del Puerto, basse et Lusito Quintero aux percussions. Chick Corea et Steve Gadd photo © DR.

Trio Guarneri / Salle Molière 21 nov.
Récital. Guarneri Trio de Prague. Cenek Pavlik, violon. Mark Jerie violoncelle. Ivan Klansky, piano. C’est l’un des plus célèbres ensemble de ce type au monde. Ils jouent Josef Stuk, Trio Elégie. Smetana Trio op 15. Mendelsohn Trio en ré mineur. Soirée Fortissimo Musiques.

Marco Polo / Concert Hostel-Dieu / Espace Albert Camus 21-22 nov.
Musiques anciennes vénitiennes, musiques persanes et clam. Une évocation musicale métissée sur les traces de Marco Polo. Célèbre marchand vénitien, dont le livre le Devisement du monde est connu et imprimé sous 125 versions différentes !

Duruflé / Ravel / Fauré / Escaich / ONL / Spirito / 25 nov.
Symphonique. Festival Musiques françaises…Suite. Ravel Pavane pour une infante défunte. Th. Escaich concerto pour orgue n°3. Fauré Pavane. Duruflé, Requiem. Orchestre national de Lyon. Spirito. Jeune Choeur Symphonique. Leonard Slatkin, direction. Thierry Escaich, orgue. Plus deux chanteurs lyriques.

Rebel / Rameau / Charpentier / Mozart / ONL / Auditorium 30 nov et 2 déc.
Symphonique. Festival Musique françaises… Suite et fin. J-F Rebel Le Chaos. J-Ph. Rameau, Suite des Indes. J. Haydn, symphonie n°85, appréciée par Marie-Antoinette. Charpentier, Prélude du Te Deum. Mozart, Simphonia concertante, reprise de la symphonie concertante de Paris. Orchestre national de Lyon. Tom Koopman, direction. Clarisse Moreau, hautbois. Nans Moreau, clarinette. Guillaume Têtu, cor. Louis Hervé Masson, basson.

Soulful Christmas / Radiant-Bellevue / 2 déc
Les musiciens de l’ONL et leurs invités, la chanteuse Antonini et le guitariste Manu Vallognes revisitent les standards de la musique soul. Chansons choisies dans celles de deux célèbres label Stax Records et Motown Records de Detroit où officie aussi Leonard Slatkin avec me Detroit Symphony Orchester.

Rhapsodie Bohémienne / PKF Prague Philarmonia / Auditorium 3 déc.
Symphonique. Un programme tchèque. Frantisek Benda, Symphonie n°2. Johann Baptist Georg Neruda, Concerto pour trompette. Antonin Dvorak, Nocturne. Johann Nepomuk Hummel, Introduction, thème et variations. Johann Baptist Vanhal, Symphonie. Antonin Dvorak Valses pour orchestre à cordes. Johann Baptist Vanhal, Concerto pour bugle. PKF Prague Philarmonia. Jan Fiser, violon solo. Gabor Bodloczki, trompette.

Les Triplettes de Belleville / ONL / Auditorium 5-6 déc.
Ciné-concert. Un film d’animation de Sylvain Chomet (2002). Musique de Benoit Charest. Excentriques stars du music-hall des années trente… Rythme ébouriffant, un conte lucide et merveilleux. Benoist Charest, guitare et chant. Et 7 musiciens claviers, accordéon, percussions, vibraphone, saxo, flûte, trompette, trombone.

Weber / Schumann / Tchaïkowski / ONL / Auditorium 14 et 16 déc.
Weber, Ouverture du Freischütz, ou les mystères de la forêt germanique. Schumann, Concerto pour piano avec Saleem Ashkar, pianiste israelo-palestinien habitué à jouer avec les plus grands orchestres. Tchaïkowski, Symphonie n°6. Pathétique, avec un programme passionné et secret qui faisait pleurer son auteur. Orchestre national de Lyon. Nikolaj Znaider, direction. Saleem Ashkar, piano.

Haydn / Kakhidze / Mahler / ONL / Auditorium 21 déc.
Haydn, Symphonie n°7. V. Kakhidze, Bruderschaft pour alto, piano et orchestre. G. Mahler, Symphonie n°4. Orchestre national de Lyon. Mirga Grazinyté-Tyla, qui a pris la direction de l’Orchestre Symphonique de Birmingham, à la suite du grand chef Simon Rattle, est à la direction. Onuté Graninyté, sa soeur, est au piano.

Haendel / Le Messie / Les Nouveaux Caractères / Accentus /Auditorium 22 déc.
Opéra baroque. S’il y a bien une oeuvre qui s’impose au moment de Noël, c’est bien le Messie de Händel ! Elle ne délivre sa puissance que dans les plus grandes salles, lorsque sa musique pleine de vigueur et d’élan peut se projeter dans l’espace. Jouée sur instruments d’époque, elle n’en aura que plus d’authenticité. Les Nouveaux Caractères et Accentus. Sébastien d’Hérin, direction. Avec quatre chanteurs lyriques. En coproduction avec le Centre Culturel de rencontre d’Ambronay.

La Cenerentola / G. Puccini / Opéra 15 déc-1er janv.
Opéra. Le Cenerentola, Cendrillon en français, a été crée en 1817 : 200 ans et pas une ride ! L’intrigue de ce mélodrame recourt à des personnages offrant de remarquables contrastes musicaux. De la tendresse, de la bouffonnerie, de l’oisiveté, de l’égoïsme et de l’élégance. Ce conte de fées sans fée est mis en scène par Stefan Herheim. Direction musicale Stefano Montanari. Avec 7 chanteurs lyriques. Orchestre et Choeurs de l’Opéra de Lyon. La Cenerentola photo © Cerik Berg.

 

Broadway / ONL / Auditorium 29-30-31 déc et 1er janv.
Symphonique. Concert de fin d’année. Extraits d’opéras et comédies musicales américaines. West Side Story, Candide, Singin’ in the Rain, My Fair Lady, Cabaret, Les Misérables. Orchestre national de Lyon. Chaque hiver les festivités commencent à Broadway. Orchestre national de Lyon. David Charles Abell, direction. Deborah Myers, Rebecca Trahearn, Damian Humbley, Adrian der Gregorian, chant.

Janvier / Février

Les Folies de Laurel et Hardy ! / Auditorium 5 janv.
Ciné-concert. Quatre courts films muets tournés au début de leur carrière de 1927 à 1929, dont le fameux La Bataille du siècle. Préparation, improvisation, chaos total et irrationnel. Des films méconnus à voir ou (re)voir. Baptiste-Florian Marie-Ouvard, accompagnement improvisé à l’orgue.

Quatuor Debussy / Radiant-Bellevue / 6 janv.
Pour fêter la nouvelle année en musique avec l’incontournable concert du nouvel an à Vienne, revisité par le Quatuor Debussy et ses invités Philippe Forget et 3 chanteurs solistes. Les airs d’Offenbach, Orphée, Les Brigands, la Vie Parisienne, La Périchole,…Les airs populaires de Johann Strauss, valses et mazurkas.

Bruckner / Symphonie N°9 / ONL / Orchestre du CNSMD / Auditorium 11 janv.
Symphonique. Une partition monumentale. L’orchestre se dédouble, grâce aux étudiants du du Conservatoire national supérieur, musique et danse de Lyon. A la tête de cet imposant ensemble Eliahu Inbal, dont l’intégrale des symphonies de Bruckner lui le prestigieux prix des critiques allemands. Il vient à Lyon depuis des décennies toujours avec joie.

West Side Sory / Week-end Percussions / ONL / Auditorium 13 janv.
Symphonique. Beethoven, La Victoire de Wellington. Connesson, compositeur associé à l’ONL , Cythère. Et Danses Symphoniques du Roméo et Juliette New-Yorkais de L. Bernstein. Ce soir les percussions passent sur le devant de la scène. Orchestre national de Lyon. Elim Chan, direction. Et aux percussions une pléiade de spécialistes : Thierry Huteau, Guillaume Itier, Adrien Pineau et François-Xavier Placqueneet.

Airs de Danse / Week-end Percussions… suite / ONL / Auditorium 14 janv.
Symphonique. Des oeuvres liées à la danse. Chostakovitch , Préludes. G. Fitkin, . A. Roussel, le festin de l’Araignée. I. Stravinsky Petrouchka. Et une oeuvre liée à la danse urbaine, Partially Screaming. Percussions et Claviers de Lyon.

Jordi Savall / Ibn Battûta / Le Voyageur / Auditorium 16 janv.
Baroque. L’écrivain-voyageur Ibn Battûta fût un des premiers à faire un récit de ses voyages (1333-1392). Il alla du Maroc en Chine, à travers les steppes de l’Asie centrale et en Afrique Noire. (Ibn Battûta Voyages en deux tomes Ed. François Maspero – FM La Découverte éd. 1982). Ensemble Hespérion XXI. Jordi Savall, vièle Rehab, à la direction. Lingling Yu, pipa. avec des musiciens et chanteurs invités venant de tous les pays visités par l’écrivain-voyageur. De Chine, de Syrie, du Maroc, de Madagascar, d’Arménie d’Afghanistan, d’Inde, de Turquie. Et un récitant. Un patrimoine très varié qui a traversé le temps par sa beauté et sa force expressive. En coproduction avec le Centre culturel de rencontre d’Ambronay. Photo Jordi Savall © David Ignaszewski.

Bach Magnficat / Concert Hostel-Dieu / Grand Temple 18-19 janv.
Le Magnificat de Bach en version originale et le très rare Magnificat de Heinichen. Avec quatre chanteurs lyriques. Choeur et orchestre du Concert de l’Hostel-Dieu, Franck-Emmanuel Comte, direction.

Mozart / Strauss / Orchestre de la Suisse Romande / Auditorium 19 janv.
Symphonique. Mozart, Concerto pour piano n°20. Strauss, Une vie de héros. Cette partition monumentale est un juge impitoyable pour les chefs comme pour les musiciens. Un orchestre virtuose, de prestige. Avec un autre héros, le pianiste Nelson Goerner, seul face à l’orchestre, pour jouer les accents théâtraux du fameux Vingtième Concerto de Mozart. Orchestre de la Suisse Romande. Jonathan Nott, direction. Nelson Goerner, piano.

Un soir à l’Eldorado / Auditorium 22 janv.
Ciné-concert. Une sélection drôle et étonnante d’extraits de films muets, comme le combat de boxe des Lumières de la Ville de Chaplin. Karol Beffa, normalien, professeur au Collège de France, est au piano, tandis que Thierry Frémaux, directeur de l’Institut Lumière et du festival de Cannes, fait la présentation.

Le cercle de Craie / A. von Zemlinsky / opéra 20 janv.-1er fév.
Opéra. Deux femmes se disputent le même enfant. Laquelle des deux obtiendra l’appui de l’Empereur. Musique classique post-romantique, avec des influences de jazz et une stylisation orientale. la nouvelle production s’inspire de la Chine d’aujourd’hui. De la maison de thé au cabaret contemporain. Direction musicale Lothar Koenigs. Mise en scène Catherine Ailloud-Nicolas. Orchestre, Maîtrise et Studio de l’Opéra de Lyon.

Natalia Milstein piano / Salle Molière 23 janv.
Récital. R. Schumann, Arabesques. Debussy, estampes. Chopin, Sélection de Mazurkas. Ravel, La Valse. Natalia Milstein est lyonnaise, sa jeune carrière est déjà parsemée de prix et récompenses. Elle étudie dans la classe de Nelson Goerner à Genève. Elle se produit à Paris, Genève, Londres, La Roque d’Anthéron, etc…

Brahms / Martinü / Bach / ONL / Auditorium 25 et 27 janv.
Symphonique. J-S. Bach, Suite pour orchestre. B. Martinü, Concerto n°1 pour violoncelle par Sol Gabetta, artiste en résidence de l’Auditorium-ONL. Elle vient de l’enregistrer avec l’Orchestre Philarmonique de Berlin. En seconde partie. J. Brahms, Symphonie N°3, la plus connue des quatre symphonies de Brahms, grâce à des reprises par Gainsbourg, Montand et Sinatra. Orchestre national de Lyon. Sol Gabetta, violoncelle. Alan Gilbert, le frère de Jennifer Gilbert, violon solo de l’ONL, est à la direction. Sol Gabetta photo © Uwe Arens.

Beethoven L’Empereur / ONL / Auditorium 1er et 3 fév.
Symphonique. Beethoven, Concerto pour piano n°5 L’Empereur. un grand moment de musique classique à ne pas manquer, surtout quand il est joué par un pianiste fougueux, qui a enregistré l’intégrale des sonates et concertos de Beethoven. La 7° Symphonie de Chostakovitch est un appel à la lutte pour défendre la ville assiégée. Stanislas, Kochanovsky, après son succès de la saison précédente (Smetana/Chopin/Bartok) est réinvité à diriger le concert. Orchestre national de Lyon. François-Frédéric Guy, piano. Photo François-Frédéric Guy © Caroline Dourtre.

Mozart / Escaich / Haydn / Orchestre des Pays de Savoie / Spirito / Auditorium 4 fév.
Symphonique. Mozart, la joie des Motet Sancta Maria et Motet Regina. Th. Escaich, Alléluias récompensé par une Victoire de la musique 2011. Haydn, les soupirs et larmes du Stabat Mater (La mère de Jésus se tenait debout douloureuse…). Orchestre des Pays de Savoie. Spirito. Nicole Corti, direction.

Les Nouvelles Métamorphoses / Concert Hostel-Dieu / Théâtre Sainte-Hélène 4-5 fév.
On revisite en musique ancienne les Métamorphoses d’Ovide avec les musiciens du Concert de l’Hostel-Dieu et deux comédiens récitants. Musiques de Rameau, Haendel, Campra. Franck-Emmanuel Comte, direction.

La Belle au bois dormant / Ottorino Respighi / Théâtre de la Croix-Rousse 6-14 fév.
Opéra. « La bella addormentata nel bosco ». Un conte de fées musical compose pour petit orchestre de quinze musiciens. Mélange d’humour et de virtuosité des styles musicaux, clins d’oeils aux grands compositeurs contemporains. Endormie au XVII° s. la princesse se réveillera en 1940, le Prince sera accompagné de milliardaires américains ! A découvrir pour les jeunes aussi. Direction musicale Philippe Forget. Mise en scène Barabara Horakova. Orchestre et Studio de l’Opéra de Lyon.

Chopin / Mozart / Lutostawski / ONL / Auditorium 8 et 10 fév.
Symphonique. Mozart, Ouverture de la Flûte enchantée. Chopin, concerto pour piano n°2. W. Lutostawski, Concerto pour orchestre, avec des emprunts à des mélodies populaires. Orchestre national de Lyon. Krysztof Urbanski, jeune chef issu de la prestigieuse Académie Chopin de Varsovie à la direction. Jan Lisiecki, grand spécialiste de Chopin, au piano.

Journal d’un disparu / Janacek / TNP 8-11 fév.
Opéra en concert. Un des cycles de Lieder pour ténor et mezzo-soprano les plus dramatiques, dont le metteur en scène flamand met en exergue les résonances actuelles. Mise en scène Ivo van Hove. Scénographie Jan Versweyveld. Avec un acteur, un pianiste et deux chanteurs.

Titanic / James Cameron / Auditorium 14, 16, 17 fév.
Ciné-concert. Film de 1997 avec Leonardo di Caprio et Kate Winslet. Le paquebot le plus moderne du monde heurte un iceberg ! Une superproduction hollywoodienne à 250 millions de dollars, mais qui reste cependant intimiste et bouleversante. Le film obtint un déluge de prix et un record au box-office. Orchestre national de Lyon. Ernst van Tiel, direction. Maîtrise de la Primatiale Saint-Jean.


Liens Musique-Opéra

* Orchestre national de Lyon & l’Auditorium – Tél. 04 78 95 95 95 – www.auditorium-lyon.com

* Opéra de Lyon. Opéras, ballets, concerts, récitals, jazz, musique du monde,etc.. – Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Cité Centre de Congrès. Amphithéâtre 3000 – Spectacles, concerts, danse classique, jazz, etc…04 72 82 27 63 – www.ccc-lyon.com

* Salle Molière. Saison de Musique de Chambre de Lyon – www.musiquedechambre-lyon.org

* La Chapelle de la Trinité- Festival de Musique Baroque de Lyon – www.lachapelle-lyon.org

* Concert de l’Hostel-Dieu – www.concert-hosteldieu.com

* Solistes de Lyon-Bernard Têtu – www.solisteslyontetu.com

* Fortissimo Musiques – www.fortissimo-musiques.com

* Ensemble 7ème Sens – www.ensemble-7sens.org

* Le Radiant Bellevue. 04 72 10 22 19 – www.radiant-bellevue.fr

* Festival d’Ambronay – 04 74 38 74 04 – www.ambronay.org

* Baroque & Plus.- www.baroqueetplus.com

* Spirito (Choeurs et Solistes de Lyon + Choeur Britten) – www.sipirto.com

* Les Conférences musicales de Patrick-Favre-Tissot-Bonvoisin 4 rue Vaïsse 69006 Lyon – 04 72 43 98 43 –  patrick.ftb@gmail.com ou redaction@lyon-newsletter.com


Liens Jazz

* L’Auditorium. Lieu habituel de l’Orchestre national de Lyon. Concerts en partenariat avec le festival Jazz à Vienne. www.auditorium-lyon.com

* L’Amphithéâtre de l’Opéra. L’Amphiopéra. Avec les grands noms de la scène européenne du jazz. Une sélection éclectique. Une fois par mois les artistes viennent en résidence les jeudi, vendredi et samedi. Tél. 0826 305 325 – www.opera-lyon.com

* Le Hot Club de Lyon. Du jazz new-orleans au jazz contemporain, dans une cave voutée et mythique, comme à Saint-Germain-des-Prés. 26 rue Lanterne 69001 Lyon Concerts du mardi au samedi 21h30/22h.. T. 04 78 39 54 74 – www.hotclubjazzlyon.com/

* La Clef de Voûte 1 place Chardonnet 69001 Lyon. Du mercredi au samedi 21h30, le dimanche 18h. www.laclefdevoute.fr

* Le Périscope Concerts Jazz & Musiques Improvisées| Débats & conférences, 13 rue Delandine 69002 Lyon. www.periscope-lyon.com

* Le second Souffle Restaurant et jazz 5 rue neuve 69001 Lyon . www.second-souffle-restaurant.fr

* Festival Jazz à Vienne. Le plus important festival de jazz d’été de France. Dans l’immense amphithéâtre romain de Vienne. Toutes les formations, chanteurs et solistes du jazz actuel y passent ou y sont passés. www.jazzavienne.com

* Festival Les Nuits de Fourvière. Quelques concerts de jazz pendant le festival.  www.nuitsdefourviere.com

* Jazz-Rhône-Alpes.Com.  Newsletter traite du jazz en Rhône-Alpes avec programmes et compte rendus.  www.jazz-rhone-alpes.com  

Les liens cités ne sont pas sponsorisés. Ils ne sauraient engager la responsabilité de Lyon-Newsletter.com